En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Alberto Contador
 

La vedette espagnole d’Astana ne s’est pas contentée de remporter la quatrième étape de Paris-Nice ce jeudi. Elle a aussi ravi le maillot jaune à l’Allemand Jens Voigt.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC Sport

Newsletter RMC Sport

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • thierry81
    thierry81     

    Le buste droit, la main en forme de pistolet, c’est ainsi qu’Alberto Contador franchit la ligne d’arrivée en vainqueur de cette 4éme étape de Paris-Nice. Et là, ce n’est plus seulement un coureur cycliste qui gagne, ce n’est plus seulement le terme d’un effort violent que l’on lit sur son visage. Du frêle oiseau Madrilène de la plaine reste bien sur sa manière gauche et l’incrédulité sur ses traits tirés mais à celui qui veut bien voir, on perçoit l’ombre de son enfance meurtrie sur laquelle il tire, on devine son « désir fou de vivre une autre vie ». Tous les cabossés de la vie, de ceux qui trainent leurs années d’enfances comme une injustice en attendant la rédemption sauront voir ça. Ils comprendront en regardant « l’aigle de Madrid » franchir la ligne d’arrivée que c’est possible. Que par l’envie et une volonté farouche un destin n’est jamais tracé. Alors merci Monsieur Contador. Que ce buste droit et cette main en forme de pistolet restent la bannière de tous les déshérités de la terre.

Votre réponse
Postez un commentaire