En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bernie Ecclestone a entre les mains l'avenir du GP de France
 

Désireux de régler le dossier avant les présidentielles, Paris a officiellement demandé à Ecclestone de lui adresser un contrat pour l’organisation d’un Grand-Prix à compter de 2013. Un document sur lequel doit figurer une donnée capitale : la somme exigée par le grand argentier de la F1.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC Sport

Newsletter RMC Sport

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • aïtos
    aïtos     

    Je ne comprends pas pourquoi ces politiciens sont incapables de raisonner comme pour une entreprise, si la F1 est intéressante, elle doit être rentable or ils ne réfléchissent qu'en dépenses avec l'argent des autres, c'est à dire avec les impôts et plus précisémment avec de la dette, c'est insupportable. Que Mr Ecclestone aille se faire voir, nous n'avons pas à payer son train de vie; si Douillet, Fillon et Cie veulent un grand prix, qu'ils le financent avec leur pognon où bien qu'ils soient capables de négocier pour que tout le monde soit gagnant, sinon vous n'avez rien à foutre dans un gouvernement. Continuez comme çà et un nouveau 14 juillet finira par arriver.

  • j c 28
    j c 28     

    C'est vrai qu'au moment ou l'on demande aux français de se serrer la ceinture on a rien d'autres a faire que de donner du pognon a ECCLESTONE

Votre réponse
Postez un commentaire