En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Incidents de Furiani : Le préfet accuse le club

Mis à jour le
Incidents de Furiani : Le préfet accuse le club
 

Alors que le président bastiais a largement incriminé les forces de l’ordre après les incidents intervenus samedi à la suite de la rencontre Bastia-PSG (0-4), le préfet corse lui a renvoyé la balle, dénonçant un cruel manque d’organisation du côté de la sécurité du stade.

Inscrivez-vous à la Newsletter Football

Newsletter Football

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • fifirififi
    fifirififi     

    Bravo et merci; Mon message a été supprimé par le "modérateur" car j'ai eu l'impudence de dire que les CRS étaient bons à frapper des familles qui vont au stade, de taper sur les étudiants ou les ouvriers qui défendent leurs usines. Je m'étonnais également de constater que lors des émeutes de banlieues il n'y avait jamais d'arrestations.

  • ivosidos
    ivosidos     

    Blah blah blah. Si c'était à Paris on dirait ceci ou cela. On en parlerait tout les soirs aux infos, tout les matins en une des quotidiens. Oh les gars vous rigolez ou quoi ? Vous faites référence à quoi au juste ? Au soir de la banderole ? Bah un soir de finale de coupe de la ligue avec un président de la ligue qui nous fait son numéro avec sa charte contre le rascisme, forcément ça a fait jaser. Niveau sanction le psg s'en n'ai pas trop mal tiré malgré tout, non. D'ailleurs pendant cette fameuse histoire de la banderole qui ne concernait ce soir là que les supporters du psg (enfin une petite partie de supporters parisiens) les médias se sont empressés de nous rappeler l'histoire de la banderole bastiaise lors du match contre Libourne. Je vous rappelle juste que pour la banderole du stade de France la sanction envers le psg s'est soldée par un retrait de la coupe de la ligue l'année suivante (décision finalement annulée). Pour l'histoire de la banderole bastiaise, le club s'est vu retirer 2 points au classement alors que le club jouait la montée. Inutile de dire que cette décision n'a pas été annulée elle.

    Ou peut-être parlez vous du soir du match contre Tel Aviv ? Oh les gars c'est pas si fréquent (heureusement) qu'un supporter perde la vie en marge d'un match de football. Que les médias en parlent pendant plusieurs jours voir plusieurs semaines, ça peut paraitre assez légitime non ?

    Pour le reste, peu de problèmes occasionnés par des supporters parisiens ces dernières années ont été relatés.

    Y a des clubs ou des villes qui ont refusé de recevoir le psg en amical. Vous pensez que c'est sans raisons ?

    Maintenant croyez moi ou pas, j'ai assisté dans ma vie à une vingtaine de matchs dans pas mal de stades différents, Louis II, le stade du Ray, celui de Cannes lorsque le club évoluait en D1, à Mayol lorsque Toulon était également en D1, au Vélodrome, à la Mosson, à l'Abbé Deschamps, au Parc des Princes, au SDF et puisque c'est quand même le sujet du jour, à Armand Cesari à Bastia.
    Je peux vous garantir que très souvent, que ce soit au Parc ou sur l'un des terrains cités précédemment, les ambiances que j'ai pu trouver inquiétantes impliquent à chaque fois la présence du psg et de ses supporters. A Cannes même si c'était déjà une autre époque, j'ai même préféré partir 10 minutes avant la fin du match, (un crève coeur pour moi), parce que Cannes menait 1 à 0 contre le psg. Les siéges côté supporters parisiens ont commencé à voler, les mecs devenaient dangeureusement débiles, enfin bref je découvrais ce que c'était d'avoir peur dans un stade.

    J'ai toujours trouvé l'atmosphère autour du Parc des Princes pesante. Quand au SDF, j'ai assisté à un France Pologne en amical, bien évidemment aucuns problèmes, au France EIRE qualificatif pour la coupe du monde sud africaine, l'ambiance aux abords était sereine avant comme après match, à la finale de coupe de France Lorient Bastia (l'épisode de la marseillaise sifflée) bah là non plus je n'ai jamais été inquiet et puis invité par un ami supporter lensois à ce fameux psg Lens (histoire de la banderole). Il a fallu attendre une personne aux abords de la gare de st Denis côté rer B. J'ai flippé. A chaque arrivage de supporters parisiens les problèmes étaient là. La tension était là. Les embrouilles étaient évitées de peu. Je n'ai desséré les fesses qu'installé en tribunes.

    Arrêtez de pleurer les gars parce que si votre club se trouvait dans le nord de la Corse on en parlerait tous les jours depuis 20 ans pour des faits du genre.

    Pour conclure sur la soirée de samedi (Bastia psg) attendons peut-être la conclusion de tout ça parce que pour l'instant j'ai pas entendu qu'un des 15 supporters parisiens ai eu le moindre problème, je n'ai pas entendu de joueurs parisien se plaindre de quoique ce soit, et contredisez moi si je me trompe, mais je ne pense pas qu'il y est un blessé parmis les forces de l'ordre. J'ai juste vu un homme d'une cinquantaine d'années la jambe dans une atelle, une femme d'une trentaine d'années, poigné cassé et mentons ouvert enfin des trucs du genre. Et de rappeler qu'Armand Cesari n'est pas le Parc des Princes, des personnes agées vont au stade là bas, de nombreuses femmes et enfants y vont également, elles n'y vont pas pour se faire fracasser la gueule à coup de matraques et de bombes lacrymos.

  • poinpoin
    poinpoin     

    les incidents et les intimidations sont monnaie courantes dans les clubs de foot corses (cf l'histoire avec M'Boma par ex) ,c'est édifiant mais par lacheté personne ne sanctionne... ça ne peut plus durer comme ça!
    A Paris c du hooliganisme mais en Corse on préfére dire que c'est le fameux "tempérament corse" ou bien une "ferveur locale" particuliére mais arrétez la c n'importe quoi!!!

  • OL...........
    OL...........     

    si les mêmes incidents c'étaient déroulés A PARIS on en aurait fait l'affaire du mois avec chaque jour la une des journaux

  • Miss O Chine
    Miss O Chine     

    Le bus caillassé, de bombes agricoles jetées sur le terrain, tout ça c'est quand ça se passe bien? Il faut croire que le holliganisme n'est dénoncé que lorsqu'il est parisien.

Votre réponse
Postez un commentaire