En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le capitaine de Valenciennes Abdeslam Ouaddou.
 

Pris à partie par un supporteur raciste hier soir lors de la rencontre Metz - Valenciennes, Abdeslam Ouaddou a écopé d'un carton jaune pour s'être rendu dans les tribunes à la recherche de son agresseur. Depuis les choses ont évolué. Le point.

Inscrivez-vous à la Newsletter Football

Newsletter Football

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • peterpierrot
    peterpierrot     

    Il y a beaucoup de choses à dire sur le racisme dans le football en France, mais les dés sont pipés au départ puisqu'on n'a plus le droit de dire ce que l'on pense.

  • alain 01
    alain 01     

    il y a quelques chose de bizarre dans cette affaire. OUADDOU n'aurait pas été visé par les insultes, il ne serait pas aller voir l'arbitre selon ce dernier. Une chose sure, le comportement du spectateur est inadmissible (je précise spectateur et non supporteur)

  • max87
    max87     

    Je tiens tout d'abord à souligner le caractère insupportable de l'agression verbale dont a été victime le joueur de Valenciennes, et de l'attaque d'un bus de supporter de Valenciennes (évenement qui passe au second plan mais qui aurait pu prendre des proportions plus graves - un enfant blessé pour un match de football, c'est déjà GRAVE).
    Ensuite, devant les critiques dont fait l'objet Mr LEDENTU, stigmatisé par vos commentaires du jour, et par les propos de vos invités, je ne peux que vous inviter à la prudence.
    Il appartiendra à la commission de clarifier les éléments apportés par le joueur ayant selon lui alerté l'arbitre. Votre correspondant sur place n'a pu affirmé ni infirmé cet élément, essentiel pour la suite du dossier. Votre correspondant a également clarifié le fait que le pseudo-supporter se trouvait dans une zone à l'opposé des assistants, n'en déplaise au capitaine LARQUE qui commençait avant l'intervention de votre confrère à émettre des hypothèses "à charge" contre le trio arbitral.
    En résumé, n'oublions pas l'essentiel, le racisme n'a effectivement rien à faire dans un stade, et je pense qu'il faut garder de la mesure vis à vis des arbitres, au moins avant que leur rapport ne soit connus et le résultat de leur prise en compte également.
    Après il sera temps d'alimenter les débats les concernant dans vos divers talk-show

Votre réponse
Postez un commentaire