En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Baky Koné
 

Lors de la 4e journée de C1, l’Olympique de Marseille a corrigé le PSV Eindhoven sur la pelouse du stade Vélodrome (3-0). Les Phocéens sont désormais 3e du groupe D.

Inscrivez-vous à la Newsletter Football

Newsletter Football

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Wéka
    Wéka     

    le problème il est que justement, pour une fois on n'a pas pris de buts...le jour où Koné ou niang n'est pas là, on a qui pour marquer des buts? Samassa??? et le probleme c'est que par contre, on aura toujours la meme defense pitoyable derrière. Je suis très content de la victoire ce soir, mais cette equipe me fait peur quand meme...Mandanda (a part ce soir) et Hilton sont souvengt a la rue depuis le debut de saison, Taiwo très bon offenseivement mais defensivement ca se passe de commentaire, et puis Zubar...voilà quoi...et ca depanne comme il peut mais il est 100fois meilleur en milieu avec Cheyrou

  • lolo5555
    lolo5555     

    moi je trouve que tant que l'on gagne,il n'y a pas de problème.j'espere que marseille et lyon se qualifieront car ils ont de quoi aller en huitièmes.ce n'est pas comme bordeaux qui ne doit surtout pas se qualifier car cette equipe est trop pitoyable.il n'y a qu'à voir le match contre nancy.comment peut on apeller ca une equipe?alors vive marseille et lyon et bordeaux dehors,cette equipe va se faire ridiculiser.

  • Jean-Mi
    Jean-Mi     

    Je ne vois pas le problème tant qu'on marque plus de buts que l'adversaire... A noter que ce soir on n'a pas pris de buts

  • Wéka
    Wéka     

    L'OM pourra vraiment prendre son envol le jour où il y aura une vraie défense...parce que ce soir, derrière, c'était encore pitoyable...

Votre réponse
Postez un commentaire