En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Robert Pirès est l'un des principaux artisans des belles performances de Villareal
 

Ecarté de l’équipe de France par Raymond Domenech, Robert Pirès revient avec amertume sur le maintien de celui-ci à la tête des Bleus.

Inscrivez-vous à la Newsletter Football

Newsletter Football

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • dedeuze
    dedeuze     

    Peut-être Pirès n'avait plus la valeur suffisante, à cause de la concurrence,pour être sélectionné en édF ? Mais,il a le mérite d'avoir attiré,le 1° l'attention sur Domenech et son incompétence.

  • Oli34
    Oli34     

    Pires oublie simplement que Domenech lui a donné sa chance dès son arrivée et à plusieurs reprises. Zidane n'étant plus là il avait le champ libre pour devenir un patron mais il a fournit de pauvres prestations en étant personnel et en mutipliant les balles perdues. Quand Domenech ne l'a pas retitularisé à juste titre il s'en est pris à lui...Pires s'est mis tout seul hors du terrain. Quelle mauvaise fois!!!!!!

  • tact
    tact     

    Canto à la tete de l'équipe de France, ça recadrerai certains membres de l'équipe.
    On serai assurer d'une relation franche que se soit avec les joueurs ou avec la presse.
    Pour une vraie personnalité à la place de sélectionneur!

  • silver surfer
    silver surfer     

    pour une fois qu'un 'champion du monde 98'(oaurf,oaurf)est lucide....
    Pires y remonte dans mon estime et pas que la mienne en souhaitant Eric le king pour l'edf

  • Séb73
    Séb73     

    Qu'il est loin d'avoir été.

    Il doit oublier qu'au moins les 50 premières de ses 79 sélèctions étaient nulisssimes. Toujours en train de plonger, et n'apportant rien au jeu. Il avait bénéficié d'une confiance incroyable en comparaison de ce qu'il montrait en EDF. S'il l'avait ramenée à ce moment là, entre 1996 et 2000, il n'aurait sans doute pas été autant sélectionné...

  • Séb73
    Séb73     

    ... ne font pas forcément de bonnes équipes.

    Souvent il vaut mieux prendre quelqu'un d'un peu moins bon mais qui s'intègre bien dans un groupe qu'un bon qui va pleurnicher parce qu'il n'est que remplaçant ou remplacé, tel Pires...
    Je ne suis pas sur que les autres joueurs veuillent se dépouiller pour ce genre de "coéquipiers" qui se sentent intouchables...

  • tancrède
    tancrède     

    Qui contredisent Zidane et conforte Escalettes : oui, il y a donc bien un lobbying des anciens de 98 qui règlent des comptes personnels au détriment du sélectionneur, de la Fédération française et de l'équipe de France. Et tout cela, sous couvert de l'attachement à cette même EDF.

    Cet état d'esprit nauséabond ne date pas de Domenech. Déjà, dès 2002, les Zidane et compagnie avaient laissé filtré leur mesquinerie et cette fois-ci, le bouc émissaire pour leur contre-performance s'appelait Lemerre (vainqueur de l'Euro 2000).

    Donc, Zidane est un menteur quand il fait semblant de s'indigner contre Escalettes. Escalettes a raison de parler d'un clan. Pirès le confirme quand il évoque le choix de Boghossian.

    Ensuite, le coup du manque de respect est ridicule. Escalettes n'a manqué de respect à personne. Mais certains de cette génération sont vraiment à écouter avec une oreille très critique. Gardons les bons (et moins bons) souvenirs du terrain, mais n'écoutons pas forcément leurs sentences moralistes et non autorisées. Deschamps est un cas à part probablement. Ce n'est pas qu'un footeux, lui...

    Merci Robert pour cet éclairage. On savait quand même que la propagande médiatique était orchestrée par des anciens de 98 ET des anciens qui sont aujourd'hui consultants comme Larqué.

    Dans tous les cas, il faut que les retraités restent à leur place : leur place n'est pas à la tête de la FFF. Un homme a déjà été élu, et réélu. Un Copseil d'administration est responsable de la gestion de l'association.

  • guille
    guille     

    Je trouve que les débats sur le selectionneur sont déplcés, Domenech y ai alors faisons bloc.
    Mais c vrai qu'un petit Cantona à la tête de la selection ça fait rêver, enfin la fin des langues, ce mec il connait le football la preuve!!! l'équipe de beach, il a fait un truc énorme. En plus finit les concession seuls les bons joueurs joueront et en plus fini l'affectif.... Le rêve.
    Allez plus qu'à rêver.

Votre réponse
Postez un commentaire