En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Riolo : "Aurier, l’impunité jusqu’où ?"
 

Retour sur l’affaire Aurier… Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, des propos du latéral droit du PSG, à l'encontre notamment de Laurent Blanc, font polémique.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

13 opinions
  • ropib
    ropib      

    Dommage de dire, je trouve, comme hier, le "je ne parlerai plus d'Aurier"... On a entendu des choses intéressantes sur Verratti, des choses qu'on ne sait pas forcément et qui apporte quelque chose sur notre compréhension de ce qui se passe sur le terrain. Il doit être possible d'en faire de même avec Aurier.
    La culture gangsta-rap, le machisme, le manque de respect affiché pour l'autorité... etc. pour l'instant ça ne se voit pas sur le terrain, enfin je n'en ai vraiment pas l'impression. Aurier se fait condamner par la justice, c'est bien, c'est la justice et si les journalistes étaient aussi compétents que les juristes en matière de justice... ils seraient juristes : ce n'est pas le cas. C'est intéressant de parler de la justice, de la sociologie, de la culture... j'écoute France-Culture régulièrement, qui invite des gens compétents... les analyses de l'After en la matière, j'avoue, je les entends et je les oublie, vite, et ça n'emp^che absolument pas que j'aime cette émission (je m'intéresse aux compétences sociologiques de l'after autant que dans les déclarations d'Aurier).
    Pour l'instant j'ai l'impression qu'Aurier est facile à manager : il progresse énromément en suivant les consignes des entraîneurs, il travaille bien avec ses coéquipiers, il ne rechigne pas à faire ce qui ne lui plait pas forcément... Mais peut-être que tout ça ce sont des impressions, comme pour Verratti il doit être possible d'avoir des informations vérifiées sur tout ça.
    -> Se taire sur Aurier, je n'en vois pas l'intérêt ; dire n'importe quoi sur Aurier... pareil.
    Ca me rappelle un peu Ben Johnson, qui est devenu un démon à partir du moment où on a appris qu'il était dopé : non, il était la même personne, peut-être qu'il aidait des grand-mères à traverser la rue etc. ; il était dopé c'est bien suffisant. Aurier est peut-être mal élevé, peut-être qu'il mange des nouveaux-nés, qu'il ne paye pas ses impôts et compagnie... et tout ça mériterait qu'on en parle, mais la question qui nous intéresse c'est de savoir si ça a un rapport ou non avec le foot. Il n'est pas comparable à Anelka ou d'autres, quand-bien même peut-être qu'il les imiterait.
    Hier Ali Benarbia a parlé des gangs aux USA... c'est vrai que Aurier ne vit pas dans le même genre de quartier et qu'il a été élevé dans de bonnes conditions, mais c'est vrai aussi que, jusqu'à preuve du contraire il n'a commis aucun meurtre non plus. En NBA le souci ce n'était pas juste que les joueurs diffusaient les codes des gangs, mais bien qu'ils avaient des comportements très graves eux-mêmes, avec des histoires d'armes à feu, d'association avec des criminels, des traffics... Si il faut être juste il faut l'être jusqu'au bout. Si Aurier est dans l'imitation des codes des gangsters, ce qui pose problèmes chez les gagnsters ce ne sont pas leurs codes, ce sont leurs actions malhonnêtes, et pour l'instant Aurier, s'il est bien condamné, n'est pas condamné pour de tels actes, il ne fait pas l'apologie de la violence.

  • KWald
    KWald      

    Dans le cas présent il n’y a pas grand-chose à cacher, tout est sur youtube. Tout ce qu’on pourra faire sera de constater et commenter les décisions prises par le club. Et c’est là pour moi qu’est le problème, la décision prise par le club, le club seul.

    Si le PSG décidait de licencier Aurier pour faute grave, le seul perdant dans l’affaire serait le club, parce qu’un bon joueur trouvera toujours un bon club pour lui donner une seconde seconde chance, sauf délit grave au civil (cf Adam Johnson, Ched Evans, Breno). Une ou deux bonnes saisons et tout est oublié. La perte pour le club serait alors sportive et financière. Le geste serait fort mais vain, un peu comme un succès d’estime pour un artiste, c’est bien beau mais ça ne paye pas les factures.

    La solution pour moi serait que les institutions du foot, les vraies, fasse signer aux joueurs pro une charte de bonne conduite, et à chaque écart ils seraient sanctionnés et au bout d’un certains nombre de sanction un plafonnage du salaire, voir un retrait de sa licence pro temporaire ou définitif en fonction de la gravité ou du nombre de sanction.

  • KWald
    KWald      

    Dans le cas présent il n’y a pas grand-chose à cacher, tout est sur youtube. Tout ce qu’on pourra faire sera de constater et commenter les décisions prises par le club. Et c’est là pour moi qu’est le problème, la décision prise par le club, le club seul.

    Si le PSG décidait de licencier Aurier pour faute grave, le seul perdant dans l’affaire serait le club, parce qu’un bon joueur trouvera toujours un bon club pour lui donner une seconde seconde chance, sauf délit grave au civil (cf Adam Johnson, Ched Evans, Breno). Une ou deux bonnes saisons et tout est oublié. La perte pour le club serait alors sportive et financière. Le geste serait fort mais vain, un peu comme un succès d’estime pour un artiste, c’est bien beau mais ça ne paye pas les factures.

    La solution pour moi serait que les institutions du foot, les vraies, fasse signer aux joueurs pro une charte de bonne conduite, et à chaque écart ils seraient sanctionnés et au bout d’un certains nombre de sanction un plafonnage du salaire, voir un retrait de sa licence pro temporaire ou définitif en fonction de la gravité ou du nombre de sanction.

  • gagasta
    gagasta      

    L'affaire Benzema et Plus grâce à mon avis car il risque d'être jugé et condamné mêmes aller en prison enfin on y croit pas. Le Real Madrid le soutiens pourtant ça n'a pas entacher sa réputation. Les gens font la différence entre les agissements d'une personne et du club.

  • gagasta
    gagasta      

    L'affaire Benzema et Plus grâce à mon avis car il risque d'être jugé et condamné mêmes aller en prison enfin on y croit pas. Le Real Madrid le soutiens pourtant ça n'a pas entacher sa réputation. Les gens font la différence entre les agissements d'une personne et du club.

  • nougatbp
    nougatbp      

    Je ne partage pas systématiquement les avis de Daniel Riolo mais pour le coup je suis assez d’accord avec lui.
    Si on licencie Aurier :
    *Inconvénient (au singulier) : Le PSG se prive d’un footballeur de qualité
    * Avantages (au pluriel) mais liste non exhaustive :
    L’image de marque du club s’en trouvera renforcée (donc la perte financière pourra être compensée)
    L’ambiance sera meilleure dans le vestiaire
    Cela donnera encore à réfléchir quant à l’utilisation de certaines applications sur les réseaux sociaux et à certains emballements irréfléchis.

    Par ailleurs,
    Le coup de pipeau sur la solidarité justifiée des jeunes issus de la banlieue et des milieux défavorisés qui ne veulent pas renier leurs origines en cautionnant les erreurs des autres ça devient pénible. C’est dévaloriser tous ceux, issus des mêmes quartiers, qui s’en sortent très bien et avec plus de mérite.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz      

    Par contre respect pour la rédaction du texte c'est l'un des rares articles où la ponctuation est correctement appliquée.

  • cintrope
    cintrope      

    "Un montage ? Sur des images en direct ?"tu les as vu en direct,toi daniel les images?
    "Une fois les vérifications effectuées, Aurier doit être licencié pour faute grave."oui commencons par les verifications et ensuite ,il faudra peut etre que tu t excuses ou que tu sois licencié...

  • CaptainRAI
    CaptainRAI      

    Le début de l'article rejoint totalement ma réflexion de ce matin sur Aurier qui n'est pas sorti du "quartier" malgré sa réussite sportive et financière.
    En revanche, le licenciement n'est pas une option. En quel honneur le Paris Saint-Germain devrait-il libérer de son contrat tout joueur manquant de respect à ses partenaires ou son entraineur sur un médiat quelconque ? Les joueurs sous contrat ont des devoirs auprès des clubs et une valeur financière sur laquelle on ne peut faire une croix sur un coup de sang. La sanction devra être financière, administrative et malheureusement sportive...

    flo1325
    flo1325       (réponse à CaptainRAI)

    Je suis en total désaccord avec vous sur la 2e partie de votre réponse...En tant qu'employé, le joueur doit respect, discipline et correction. Encore plus quand le dit-joueur a une clause d'éthique dans son contrat...Bref, il ne le sera pas, mais il mérite une sanction disciplinaire, un licenciement pour faute grave. Dans beaucoup de cas, ce type de comportement en entreprise entraine un licenciement. Quant à l'utilisation des médias, il a été bête, idiot, naif...Il s'est fait prendre à son propre niveau d'inculture. C'est, comme le dit Daniel, à l'image d'un Benzema. Ils portent des propos inacceptables et, au nom de leur légèreté, on devrait le leur pardonner??

    CaptainRAI
    CaptainRAI       (réponse à flo1325)

    Rien dans mes propos ne peut laisser planer un doute sur le fait que le joueur "doive le respect". Sa prime d'éthique lui sera certainement retirée. Il est mis à pied, et une procédure disciplinaire est engagée, comme on pouvait logiquement s'y attendre.
    Faire le parallèle avec le monde de l'entreprise n'a aucun sens, pas plus que votre comparaison avec Benzema qui à affaire avec la justice. C'est une nouvelle preuve de la disproportion aberrante entre les dérapages des footeux et les réactions populaires. Je ne pense pas qu'un employeur ait déjà proposé à l'un de vos précédents patron de racheter votre contrat pour plusieurs millions d'euros, ni qu'il soit interdit à une entreprise lambda de vous remplacer avant les vacances estivales.
    Puis mettons un peu la passion de coté, insulter votre supérieur hiérarchique ne vous mènerait pas non plus au licenciement, vos sanctions seraient certainement moins importantes que celles qui frappent déjà Serge Aurier. La dimension médiatique des joueurs et des clubs fait que justement la sanction est obligatoire alors que pour ma part, j'ai vu bien pire dans le milieu du bâtiment sans aucune sanction à la clef.

  • sayangym
    sayangym      

    C’est incroyable comme les joueurs de foot apportent de l’eau à ton moulin Daniel, à croire qu’ils le font exprès. Je te rejoins totalement sur ton avis footballistique sur Aurier. Il est limité techniquement mais cela est comblé par son physique monstrueux. Un peu comme Matuidi. Puis surtout, ces deux joueurs sont entourés de joueurs de niveau mondial et donc leur déficience se voit moins.
    Pour la polémique, je ne vais pas dans ton sens. Aurier est libre de penser ce qu’il veut de son coach, de son président ou même de ses coéquipiers. Le hic ici c’est qu’il vit dans une société où règne le faux-semblant, la fourberie et l’hypocrisie : on doit présenter aux autres une image de nous et de nos opinions qui vont dans le sens de ce que les autres souhaitent. Qui n’a jamais glissé une vacherie sur son patron ou un de ses collègues dans le cercle privé ? La malchance d’Aurier c’est que tout est sorti dans les réseaux sociaux.
    J’aimerais une réponse de M.Riolo sur ce point. A voir … bonne émission !
    Nabil.

Lire la suite des opinions (13)

Votre réponse
Postez un commentaire