En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Rohr-Cobos : « Faire quelque chose de grand avec le Gabon »

Mis à jour le
Gernot Rohr aux commandes
 

Complices depuis leur rencontre à Nice il y a dix ans, Gernot Rohr, le sélectionneur gabonais, et son adjoint, José Cobos, ont emmené le pays hôte de la CAN 2012 en quart de finale. Un exploit qui en appelle peut-être d’autres.

Inscrivez-vous à la Newsletter Football

Newsletter Football

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • TITUSERECTUS
    TITUSERECTUS     

    LE GABON PAYS CO ORGANISATEURS ET QUE BEAUCOUP NE VOYAIENT PAS CREENT LA SENSATION AVEC LES ENTRAINEURS ROHR COBOS ET UN SUPER JOUEUR AUBAMEYANG JE PENSE QU ILS VONT EN INQUIETER PLUS D UN ENCORE EN TOUT CAS BRAVO POUR LEUR PARCOURS

  • Indoboyz
    Indoboyz     

    Tu remontes le niveau à toi tout seul de beaucoup de supporters marocains qui ont tapé sur le Gabon les traitant de mauvais, sals joueurs ou autre équipe minime africaine.

    Je suis un français supporter du Gabon pour y avoir vécu quelques années, et ce match m'a foutu bien plus de frissons que la finale de la CDM 2006 ... Enorme match de nos Panthères, un Maroc INEXISTANT de la 45eme à la 90eme, je pense sincèrement qu'entre le Sénégal, le Maroc ... Je pense qu'il y a un coup à jouer sur cette CAN, avec un Aubameyang qui, pour moi, est peut être le meilleur joueur de la CAN actuellement.

  • mbo
    mbo     

    Chapeau bas et grand bravo de la part d'un marocain certes frustré mais réaliste. Notre équipe est belle sur le papier mais elle manque de cohésion, d'envie et d'humilité.
    Cette leçon devrait servir à Gerets si on le laisse travailler pour les échéances à venir. Il devra s'inspirer du discours de Gernot et sélectionner les joueurs qui jouent dans leurs club et non les cireurs de banc...

Votre réponse
Postez un commentaire