Un blâme pour une hockeyeuse russe

Votre opinion
- +

Le Comité International Olympique (CIO) a annoncé aujourd’hui qu’il avait prononcé un blâme à l’encontre de Svetlana Terenteva, hockeyeuse de la Fédération de Russie, pour violation des Règles antidopage.

Dans l’après-midi du 6 février 2010, Mme Terenteva a été priée de fournir un échantillon d’urine à l’occasion d’un contrôle de dopage avant la compétition. L’analyse de l’échantillon A a révélé la présence d’une substance interdite, le tuaminoheptane. Le tuaminoheptane est un léger stimulant, interdit "en compétition" mais pas "hors compétition".
Le CIO a constitué une commission disciplinaire en date du 9 février. La commission disciplinaire a auditionné l’athlète le 10 février. Au cours de l’audition, l’athlète a reconnu avoir pris du Rhinofluimucil qui lui a été prescrit en janvier pour soigner un mauvais rhume de cerveau, mais avoir cessé de le prendre le 3 février 2010 car elle savait que la substance serait interdite pendant la période des Jeux Olympiques débutant le 4 février 2010.
La commission disciplinaire a conclu à l’unanimité que l’athlète avait commis une infraction aux Règles antidopage au motif de la présence dans son organisme de la substance interdite, le tuaminoheptane, indépendamment de la date de la prise du Rhinofluimucil.

F.G. à Vancouver (RMC Sport)