L’heure de vérité

Votre opinion
- +

Le Canada et les Etats-Unis s’affrontent ce dimanche en clôture des Jeux, avec pour enjeu le titre olympique, pour deux nations ennemies, quand il s’agit de hockey.

Miller le gardien américain et Heatley l'attaquant canadien vont se retrouver en finale.

Miller le gardien américain et Heatley l'attaquant canadien vont se retrouver en finale.

L’amitié entre les Etats-Unis et le Canada va pour, quelques heures, être mis de côté. L’équipe de hockey sur glace canadienne va défier les Etats-Unis avec comme enjeu le titre olympique, ce dimanche (21 h 15 heure française), pour la dernière épreuve des Jeux de Vancouver. La finale rêvée, souhaitée par toute une nation car la rivalité américano-canadienne a toujours rythmé la vie du hockey nord-américain.

 

Les deux pays se sont retrouvés six fois en finale en vingt et une olympiades. Le duel a largement tourné à l’avantage des Canadiens qui n’ont perdu qu’une fois, en 1960, aux Jeux de Squaw Valley aux Etats-Unis. Les Canadiens n’oublieront pas qu’en 2002, à Salt Lake City, ce sont eux qui ont gâché la fête américaine (5-2) en s’imposant en finale.

 

Difficile pour autant de dégager un favori. Les Etats-Unis ont pour eux d’avoir réalisé un tournoi quasi parfait pour l’instant avec cinq victoires en autant de matchs, emmenés par Brian Rafalski, meilleur buteur américain du tournoi (4 buts) et le précieux Ryan Miller dans les buts. Pour le Canada, le chemin vers la finale a été plus sinueux. La victoire laborieuse, après prolongation face à la Suisse (3-2), puis la défaite contre les Etats-Unis en poule (3-5) ont nourri les scepticismes autour de la bande à Sydney Crosby – la star canadienne - en début de tournoi. Mais pour Crosby, il faut oublier ce premier match : « On ne peut pas parler de revanche quand on dispute une finale car on peut progresser entre deux rencontres. En tout cas, ce sera une atmosphère incroyable… »

 

D’autant plus que depuis le Canada est revenu dans le coup, sous l’impulsion de Jarome Iginla et de Crosby. Le Team Canada a réalisé une splendide démonstration en quart de finale face la très grande équipe de Russie (7-3). Les Canadiens peuvent remportent un huitième titre olympique. Les Américains, un troisième. Tension, talents, et rivalité : les ingrédients sont réunis pour finir en beauté.