Simon craint la fatigue mentale

Votre opinion
- +

Vainqueur de Del Potro en presque 4h de jeu cette nuit au 3e tour de l’US Open, le Français a déjà joué 11 heures depuis le début du tournoi : « On craint toujours de payé de l’addition. Mais plus que la fatigue, c’est au niveau mental que c’est difficile, assure-t-il. Dimanche il a fallu rester concentré pendant quatre heures ! S’appliquer sur tous les points. On dépense beaucoup d’énergie dans ces moments-là. A la fin, ça commençait à devenir de plus en plus dur. »

ES