Labrune : « La vente de l'OM n'est pas d'actualité »

25 opinions
- +

Après l'onde choc suscitée par les déclarations de Margarita Louis-Dreyfus dans les colonnes du Monde 2, Vincent Labrune, président de l'OM, désamorce la « bombe » en livrant sa version des faits. Entretien exclusif RMC Sport.

Labrune : « Margarita, sur l’OM, dit ce que je lui dis de dire »

Labrune : « Margarita, sur l’OM, dit ce que je lui dis de dire »

Vincent Labrune, comment réagissez-vous aux propos de MLD ?

On a fait une conférence téléphonique à trois, j’y étais. Elle n’a pas dit ni de près ni de loin qu’elle vendait l’Olympique de Marseille. Qu’un propriétaire de club de foot dise qu’il peut vendre le club quand il le veut : 1, c’est une évidence. 2, c’est enfoncer une porte ouverte. 3, c’est parfois bien de le rappeler.

Comment s'est déroulé l'entretien ?

Si on avait des messages importants à faire passer en termes de communication, avec tout le respect que j’ai pour le supplément Sport, Style & Forme du Monde 2, puisque c’est ça dont on parle, on l’aurait fait dans un média qui est un peu plus (il réfléchit), vous me comprenez… Le Monde a lancé un supplément depuis quinze jours, et ils nous ont demandé une interview pour donner un coup de pouce à leur magazine. On a pris date il y a plus d’un mois avec eux. L’entretien était prévu mardi, c’était totalement indépendant de la situation sportive de l’OM puisque l’objet de l’interview, c’était le sport business.

Allez-vous publier un démenti ?

Il n’y aura pas de démenti puisque on ne nie pas ce qui a été écrit. Elle a dit : « Je fais confiance à Didier Deschamps pour rétablir la situation ». Qu’elle ne soit pas contente des résultats, c’est une évidence, et elle le dira aux joueurs le 13 octobre lors d’une réunion prévue.

Y a-t-il une lassitude de Margarita avec l'OM ?

Les questions sur les Qataris qui mettent 100 millions d’euros au PSG commencent à la fatiguer. Il n’y a pas un propriétaire de club en France, jusqu’à il y a deux mois, qui met plus d’argent que la famille Louis-Dreyfus. Ce qu’elle dit c’est : « Je mets 20 millions par an, et c'est déjà beaucoup ».

Et sur Didier Deschamps ?

Didier n’est pas menacé ni de près ni de loin. Elle n’a jamais dit ça, et ça n’a pas été écrit. Qu’elle demande à Deschamps de rétablir la situation sur laquelle elle a investi beaucoup, oui, mais je vous rappelle que j’ai passé les mois d’avril et mai à le convaincre de rester en lui donnant les pleins pouvoirs pour redresser la barre. Qu’elle ne soit pas contente des résultats, c’est un fait, et heureusement.

La vente de l'OM est-elle d'actualité ?

Absolument pas, ni plus ni moins qu’il y a 1 an, 2 ans ou 6 ans.

Propos recueillis pas Loïc Briley