Les Bleues lancées vers Londres

Votre opinion
- +

Vainqueur de la Roumanie (24-19), la France a parfaitement entamé son Tournoi de qualification olympique. La deuxième marche vers Londres aura lieu ce samedi face au Japon (17h).

Camille Ayglon

Camille Ayglon

Pour les Bleues, la donne était simple : gagner obligatoirement leur rencontre face à la Roumanie sous peine, déjà, d’une énorme désillusion.  Un « avantage », à l’heure d’entamer le Tournoi de qualification olympique. Toujours privées d’Allison Pineau (touchée au genou), les vice-championnes du monde doivent en effet passer par la case TQO pour espérer être de la partie à Londres. « Une équipe comme nous se doit d’être aux Jeux », avait annoncé Camille Ayglon, l’arrière des Bleues, avant le match. Et pour le moment, les filles d’Olivier Krumbholz ont effectué une partie du chemin vers la capitale anglaise.

Dans un Palais des sports de Gerland acquis à leur cause, les Bleues se sont pourtant fait une petite frayeur. Menées d’entrée, elles ont eu le mérite de recoller rapidement au score, avant de creuser petit à petit l’écart, allant même jusqu’à compter 5 buts d’avance avant la pause (12-7, 26e). Sans être totalement au point, la France est rentrée aux vestiaires en tête (12-9). Un avantage qu’elle conservera durant le second acte.

Herbrecht joue les guides

Mises en échec par plusieurs arrêts de grande classe de Cléopâtre Darleux, les Roumaines n’ont jamais réussi à combler leur retard. Et comme un symbole, c’est Sophie Herbrecht, l’ « ancienne » (30 ans), qui est sortie du banc pour asseoir la victoire tricolore. Avec 3 buts consécutifs, la championne du monde 2003 a mené ses coéquipières vers un succès capital (24-19). Reste encore deux étapes à franchir : le Japon ce samedi (17h) et le coriace Monténégro le lendemain (16h30).  Mais avec les deux points décrochés ce vendredi, le rêve olympique des Françaises devrait vite devenir réalité.    

Alexandre Alain