Wiltord, la fin d’une époque

5 opinions
- +

En fin de contrat à Nantes, Sylvain Wiltord ne rejouera plus. L’ancien international (92 sélections, 26 buts) raccroche les crampons à 38 ans, après 18 ans au plus haut niveau et deux dernières expériences en Ligue 2.

Sylvain Wiltord

Sylvain Wiltord

Héros de l’Euro 2000, il a choisi le jour de l’entrée des Bleus dans l’édition 2012 pour dire un discret au-revoir. Douze ans après avoir égalisé à la 94e minute de la finale contre l’Italie et arraché une prolongation lors de laquelle David Trezeguet allait à son tour marquer (2-1), Sylvain Wiltord a annoncé qu’il prenait sa retraite ce lundi sur le plateau de la chaîne Be In Sport. A 38 ans, l’ancien attaquant international (92 sélections, 26 buts, de 1999 à 2006) était en fin de contrat avec le FC Nantes, en Ligue 2. « C’était le dernier challenge à relever, a expliqué le champion d’Europe 2000 et finaliste de la Coupe du monde 2006. Je vais profiter des beaux jours maintenant ! »

Longtemps, très longtemps, pendant 18 ans très exactement, ce sont les équipes dans lesquelles il a évolué qui ont pu profiter de ses déplacements et de son sens du but, malgré les critiques sur sa vie nocturne agitée. Formé à Rennes, il a débuté en Ligue 1 avec les Rouge et Noir en juillet 1994. Auteur de 15 buts en 1995-1996, il rejoint les Girondins de Bordeaux en 1997. Les supporters aquitains n’ont pas oublié ses cheveux peroxydés et son exceptionnelle saison 1998-1999. Champion de France, meilleur buteur (22 buts), meilleur joueur, il est transféré un an plus tard à Arsenal pour 17,5 millions d’euros.

Huit buts cette saison

Avec les Gunners, il décroche deux titres de champion d’Angleterre (2002, 2004) et deux Cup (2002, 2003). Une période dorée, aux côtés des autres Frenchies (Thierry Henry, Patrick Vieira, Robert Pirès…), qui précède une autre riche phase de sa carrière. A Lyon, de 2004 à 2007, « Nino » empoche trois titres de champion de France supplémentaires. De retour à Rennes de l’été 2007 à l’hiver 2009, il finit par être écarté puis libéré de son contrat. Il fait ensuite une pige de six mois à l’OM, qui termine alors deuxième de Ligue 1. C’était son dernier passage dans l’élite car après une demi-saison sans club, c’est au FC Metz qu’il replonge en janvier 2010 (15 matchs, 3 buts). A l’été 2011, après un an au chômage, il s’engage avec le FC Nantes. Ses 8 buts en 33 matchs resteront les derniers d’une belle aventure au plus haut niveau.

LP
Les cotes des prochains matchs avec PMU.fr
Ligue 2 - 33e journée
21/04
20:30
Chateauroux 2,9 2,9 2,35 Lens Je parie