RadioShack, première victime de l’affaire Armstrong ?

Votre opinion
- +

La formation RadioShack pourrait être interdite de départ du prochain Tour de France, son manager, Johan Bruyneel, ayant été accusé d’avoir mis en place avec Lance Armstrong des pratiques dopantes de 1998 à 2011.

Lance Armstrong et Johan Bruyneel

Lance Armstrong et Johan Bruyneel

Accusé par l'USADA (Agence américaine antidopage) d'avoir mis en place des pratiques dopantes de 1998 à 2011 principalement au profit de Lance Armstrong, Johan Bruyneel, ancien directeur sportif de l'US Postal, Discovery Channel, Astana puis RadioShack, pourrait être le premier à faire les frais de la procédure disciplinaire en cours.

Selon nos informations, ASO, organisateur du Tour de France, envisagerait d'un point de vue éthique d'interdire à Nissan RadioShack de prendre le départ de la prochaine Grande Boucle (qui débute le 30 juin), son manager actuel, Bruyneel, étant donc mis en cause dans cette affaire.

Contacté par RMC Sport, ASO et le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, n'ont pas souhaité confirmer ou infirmer l'information. « La direction ne commente pas l'affaire en cours puisqu'à l'heure actuelle, il s'agit juste de l'ouverture d'une enquête, nous a-t-on déclaré. Aucune déclaration ne sera donc faite tant sur le volet Armstrong, que Bruyneel ou RadioShack. Si une décision devait être prise, elle le serait sous l'égide et selon les règles de l'UCI. »