Thiago Silva ne viendra pas au PSG

93 opinions
- +

C'est la première sensation de l'été parisien et du marché des transferts. Très proche du PSG il y a quelques jours, le Brésilien Thiago Silva restera finalement au Milan AC. Les deux clubs l'ont annoncé ce jeudi soir.

Thiago Silva

Thiago Silva

Une phrase sur chaque site internet jeudi soir pour s’accorder sur le premier coup de théâtre du marché des transferts de l’été 2012. « Le PSG a pris la décision de se retirer des discussions en cours avec le Milan AC concernant le joueur Thiago Silva » du côté parisien. « Le président Silvio Berlusconi l’a décidé : Thiago Silva reste au Milan » du côté milanais. Alors qu’en début de semaine, le défenseur central brésilien (27 ans), considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde à ce poste si ce n’est le meilleur, se dirigeait tout droit vers Paris, son départ est devenu impossible à assumer ces dernières heures pour Silvio Berlusconi et son bras droit Adriano Galliani. Même contre un chèque de 46 millions d’euros.

Depuis la révélation de l’état avancé des négociations entre le PSG et le Milan AC, le club lombard a dû faire face à une véritable fronde, notamment de certains de ses joueurs, comme Zlatan Ibrahimovic et Antonio Cassano. Le Suédois et l’Italien n’ont pas hésité à exprimer leur désaccord quant au transfert de Thiago Silva en marge de l’Euro en Pologne et en Ukraine, via leurs agents et la presse. Plusieurs anciens du vestiaire milanais, comme Massimo Ambrosini, Christian Abbiati ou encore Ignazio Abate, ont aussi contacté directement le président milanais pour le faire changer d’avis. Enfin, les supporters du Milan AC et même la chaine officielle du club se sont ajoutés à ce mouvement d’humeur.

Le deuxième échec après Pato

Et Silvio Berlusconi a cédé à la pression, malgré des finances dans le rouge et le flou concernant la possible arrivée d’investisseurs du Moyen-Orient. Mercredi soir, selon une source proche du Milan AC, il était d’ailleurs « capable de tout, même de mettre fin à toutes les discussions d’un coup (car) sur cette affaire, il ne sait plus où il en est ». Ce n’est pas le premier renversement de situation entre le PSG et le Milan AC. Au mois de janvier dernier, c’est l’attaquant Alexandre Pato que le Milan AC avait réussi à conserver in extremis, grâce à l’intervention, déjà, de Silvio Berlusconi. C’est donc le deuxième échec retentissant du PSG avec le Milan AC, un club dont Leonardo et Carlo Ancelotti ont été des pièces essentielles pendant de longues années. « Chat échaudé craint l’eau froide » parait-il. Le PSG a peut-être eu la mémoire un peu courte…

LP