Les 24 Heures du Mans en direct

Votre opinion
- +

De 15 heures ce samedi à 15 heures dimanche, ne ratez rien de l’édition 2012 des 24 Heures du Mans grâce aux échos de rmcsport.fr et aux images de la course de la chaine Le Mans TV.


15h - Audi triomphe au Mans

Comme prévu Audi triomphe au Mans ! Associé au Suisse Marcel Fassler et au Français Benoît Tréluyer, André Lotterer a passé en vainqueur la ligne d’arrivée de la 80é édition des 24 Heures du Mans. A bord de sa R18 e-tron, le trio de l’Audi n°1 devance une autre R18 e-tron, la n°2, celle de Tom Kristensen, Dindo Capello et Allan McNish, qui terminent avec un tour de retard. Audi réalise le triplé avec la R 18 ultra (Jarvis-Bonanomi-Rockenfeller), troisième. Le trio Prost-Heidfeld-Jani prend la 4é place, empêchant Audi de réaliser le quadruplé avec son Audi n°3, qui termine 5é. A noter que c’est la première victoire d’une voiture hybride (diésel électrique) sur les 24 Heures du Mans.


24 Heures du Mans 2012 - Highlights 13 par lemans-tv

14h25 - Buemi : « On était au niveau des Audi »

Sebastien Buemi, un des trois pilotes de la Toyota n°8, a assisté de très près à l’énorme crash de son coéquipier Anthony Davidson, qui a entrainé ensuite une interruption d’une heure de la course samedi soir. Le Suisse est tout de même satisfait de sa course, malgré son arrêt prématuré. « On a vraiment montré qu’on était au niveau des Audi sur nos performances. Ça prouve que Toyota a fait une superbe voiture. Je suis vraiment satisfait de mon travail. »

13h32 - Plus que 3 Audi en tête

A moins de deux heures avant l’arrivée de la 80e édition des 24 Heures du Mans, 3 des 4 Audi mènent encore la course. Après les accidents de l'Audi n°3 et l’Audi n°2, qui occupait la tête, l’écurie allemande s’est fait quelques frayeurs. La voiture de sécurité est alors intervenue pour neutraliser la course, qui est repartie depuis une demi-heure. La R 18 e-tron quattro n°1 occupe toujours la tête devant l’Audi n°2.

12h25 - Accident pour deux voitures Audi

A mois de 3 heures de l’arrivée, Audi s’est fait quelques frayeurs avec l’accident de deux voitures. Après l'Audi n°3, qui est sortie de la piste et rejoignait son stand au ralenti, l’Audi n°2 est partie à la faute. Très endommagée, elle a dû rejoindre son stand alors qu’elle occupait la tête de la course. C’est donc la R18 n°1 de Benoît Tréluyer qui a repris les commandes de la course, qui est actuellement stoppée par la voiture de sécurité.

11h55 - Duval : « Mes pires 24 Heures du Mans »

Le Français Loïc Duval, pilote de l’Audi n°3 qui se classe actuellement à la 4é place, n’a pas caché sa frustration du classement de sa voiture… « On est plutôt sur un bon rythme. En course, on arrive à se débrouiller pas mal. La déception, elle est là. Même avec la crevaison, on aurait pu faire quelque chose. Romain (Dumas) n’a vraiment pas eu de bol. On ne peut pas le blâmer pour ce qui s’est passé. C’est un concours de circonstances, on a tous les boules… Je vis mes pires 24 Heures du Mans. C’est normal qu’on ait des amateurs, mais il y en a qui sont à des années-lumière. On a besoin d’eux mais il y en a quelques-uns qui s’amuseraient plus en GT France qu’ici… »

11h01 - Vers un triomphe d’Audi

C’est un véritable triomphe pour Audi. On se dirige vers un quadruplé de l’écurie allemande. Les 4 Audi son actuellement aux 4 premières places. Le Français Benoit Tréluyer occupe la tête de la course dans son Audi n°1 devant l’Audi n°2 d’Allan McNish. Oliver Jarvis et son Audi n°4, accidenté pendant quelques instants, prennent la 3é place. Le Français Romain Dumas est 4é avec son Audi n°3. Il reste 3h55 de course. Pour rappel, il n’y a plus de Toyota sur la piste.

8h52 - Un boulevard pour Audi

Alors qu'il reste un peu plus de 6h de course avant l'arrivée de la 80ème édition des 24 heures du Mans, les 4 prototypes Audi occupent les 4 premières places au classement de l'épreuve sarthoise. C'est le Suisse de l'Audi n°1 Marcel Fassler qui est en tête devant la n°2, la n°4 et la n°3 actuellement pilotée par le français Loïc Duval. Et pour que la fête soit complète dans le stand Audi ce sont les deux hybrides e-tron quattro qui occupent la tête de course. On se dirige donc vers une première victoire d'un véhicule hybride sur les 24 Heures du Mans.

8h25 - Vertèbres fracturées pour Davidson        

Après le spectaculaire accident de la Toyota n°8, qui a décollé de plusieurs mètres samedi après un contact avec une Ferrari, le pilote de l’écurie japonaise, Anthony Davidson devrait rester à l’hôpital jusqu’à lundi. Le Britannique, qui se plaignait du dos samedi soir, s’est fracturé deux vertèbres dans le choc. Il devrait mettre plusieurs mois à se remettre de cet accident.

8h11 - Il n’y a plus de Toyota en course

Après l’accident spectaculaire de la Toyota n°8 d’Anthony Davidson samedi, la deuxième voiture de la marque japonaise a dû abandonner la nuit dernière à 1h40 à cause d’une casse moteur. Après son violent accrochage avec la Dalta Wing (qui a également abandonné) le prototype alors piloté par Kazuki Nakajima avait passé plus de temps dans le stand que sur la piste. Il n’y a donc plus de Toyota sur ces 24 Heures du Mans.

8h01 - Audi passe la nuit sans encombre

Audi a confirmé sa domination dans la nuit de samedi à dimanche. Après plus de 16 heures de course, 3 voitures Audi sont actuellement en tête de cette 80é édition des 24 Heures du Mans. Les 2 e-tron quattro mènent les débats devant une ultra. La R18 n°1 possède ainsi 1’45 d’avance sur la R18 n°2. La R18 ultra, qui n’est pas équipée du système hybride, pointe à 2 tours devant la surprenante Lola-Toyota, qui semble être la seule à pouvoir éviter un tir groupé des 4 Audi en tête de la course. A noter que la dernière Toyota encore en lice, la Toyota TS030 Hybrid n°7, a fini par abandonner, à 1h37, en raison d’un moteur défectueux.    

                 

           

23h30 - Buemi : « Ca fait froid dans le dos »  

C’est l’un des trois pilotes de Toyota numéro 8. Sebastien Buemi a assisté de très près à l’énorme crash de son coéquipier Anthony Davidson, qui a entrainé ensuite une interruption d’une heure de la course. « Je venais de sortir de la voiture pour lui laisser la place, raconte Buemi. Je venais d’arriver dans la zone mixte et je vois la voiture décoller. Je vois tout de suite que c’est la numéro 8. C’est impressionnant. Un crash pareil, ça fait toujours froid dans le dos. Instantanément on pense à lui. L’essentiel c’est qu’il aille bien. » A 23h30, le trio d’Audi (N.1, N.2, et N.4) mène toujours la danse.    

22h10 - Les Audi N.1 et N.2 toujours en tête

Après sept heures de course, la Audi R18 e-tron quattro N.1 mène la danse devant sa consœur N.2 de la 80e édition des 24 heures du Mans. Nakajima au volant de la Toyota TS030 Hybride, n’a toujours pas repris la piste et pointe désormais à la 26e place. Nicolas Prost avec la Lola Toyota de l'équipe Rebellion Racing, pointe à la 4e place.   

21h20 - La course a repris

Immobilisée pendant une heure après l’énorme accident du pilote Toyota Anthony Davidson, la course a repris aux alentours de 21h15, après une heure d’arrêt. Davidson a été transporté à l’hôpital pour passer des radios. 

20h40 - Davidson est conscient

Victime d’un énorme accident au volant de sa Toyota numéro 8, Anthony Davidson est conscient comme l’a confirmé l’équipe Toyota. Mais il se plaint de douleurs dans le dos. Le safety car n’a toujours pas quitté la piste depuis 20h.

20h15 -Gros accident pour Toyota

Enorme accident au Mans ! La Toyota n°8 d’Anthony Davidson a décollé de plusieurs mètres après avoir heurté une Ferrari. La voiture s’est encastrée dans les pneumatiques et les services de sécurité s’activent autour des deux monoplaces. Les pilotes n’ont toujours pas été extraits de l’habitacle. La voiture de sécurité a désormais fait son apparition sur le tracé du Mans tandis que Benoit Tréluyer garde la tête de la course.

20h03 - Sortie de piste pour l'Audi n°3

L'Audi numéro 3, piloté par Romain Dumas, qui occupait la 4e place, est sortie de piste. Elle s’est encastrée dans les murs de pneumatiques. La voiture a ensuite regagné les stands pour des réparations mais va perdre beaucoup de temps.  L’Audi numéro 1 de Benoit Tréluyer occupe toujours la tête.

19h34 - Toyota impressionne

Alors qu’il reste encore 19 heures et 34 minutes à courir sur le tracé du Mans, l’Audi n°1 avec Benoit Tréluyer au volant occupe toujours la tête de la course. Il est poursuivi par la surprenante Toyota de Sébastien Buemi, 3e pilote Red Bull en F1. Une performance impressionnante pour le Suisse qui ne pointe qu’à 4 secondes de la tête de course.

17h37 - Toyota est dans le coup

Après 2h26 de course, c’est l’Audi n°1 de Benoit Tréluyer, déjà vainqueur de la dernière édition des 24h du Mans qui mène les débats mais Toyota est plus que présent.

16h54 - Les écarts se creusent au Mans

L'Audi R18 n°1 d’Andre Lotterer est toujours en tête des 24h du Mans. Il devance son coéquipier de la marque allemande Alan McNishb de 20 secondes. Un écart qui commence à s’accentuer au fil des tours. La première Toyota d’Alexander Wurz occupe le 4e rang. Les pilotes roulent sur l’asphalte sarthois depuis 1h30.

15h01- Audi occupe les 3 premières places

C’est parti pour l’édition 2012 des 24 Heures du Mans. Comme prévu le départ a été donné à 15 heures ce samedi. L’Audi R18 n°1 de Lotterer a pris la tête de la course devant Loïc Duval au volant de l’Audi n°3. Audi occupe d’ailleurs les trois premières places puisque la R18 n°2 d'Allan McNish est parvenu à dépasser la Toyota n°8 de Stéphane Sarrazin.

12h - Les pilotes au départ des 24 Heures du Mans

Pour chaque voiture trois pilotes vont se relayer au volant pendant la durée de la course. Pour le premier relais c'est l'Allemand André Lotterer qui prendra place dans l'Audi numéro 1. A ses côtés au départ Loïc Duval sera au volant de l'Audi n°3. La première Toyota (la n°8) sera pilotée par l'ancien pilote Peugeot Stéphane Sarrazin. Derrière on retrouvera l'Audi n°2 d'Allan McNish, la n°4 de Mike Rockenfeller puis la deuxième Toyota pilotée à partir de 15h par Alexander Wurz.

11h - Jean Todt et Romain Grosjean aux 24h du Mans

Le départ de la 80e édition des 24 Heures du Mans sera donné à 15h ce samedi. Le président de la Fédération Internationale de l’Automobile, Jean Todt a fait le déplacement dans la Sarthe pour suivre le départ de la plus grande course automobile du monde. Le récent deuxième du Grand Prix du Canada de Formule 1, Romain Grosjean, est également arrivé ce matin au Mans invité par le pétrolier Total, son sponsor principal.

9h - Le warm up sous la pluie

Le warm up des 24 Heures du Mans a débuté ce samedi matin à 9h sur le circuit sarthois. Le dernier entrainement (d’une durée de 45 minutes) avant le départ de la course s'est déroulé sous la pluie qui ne cesse de tomber depuis hier. Un drapeau rouge a dû être agité après 10 minutes de roulage à cause d’une voiture gênante sur la piste. Il a finalement repris après 10 minutes d'interruption. Le départ de la course sera donné à 15h.