Suède-France : L'avant-match en direct

15 opinions
- +

Les Bleus affrontent la Suède ce mardi (20h45) à Kiev avec une qualification pour les quarts de finale de l'Euro en ligne de mire. Toutes les dernières infos.

Samir Nasri

Samir Nasri

20h34 - Les Bleus rois de la précision

Depuis le début de la compétition, l’équipe de France a frappé 35 fois en direction du but adverse. Et les Bleus ont été plutôt en réussite puisqu’ils ont cadré 68% de leurs tentatives, ce qui en fait l’équipe la plus précise de cet Euro.

20h20 - Ravelli : « La France doit montrer des choses »

Ancien portier de l’équipe nationale suédoise (143 sélections), Thomas Ravelli pense que l’équipe de France a toutes les qualités pour disposer des Suédois. Pour lui, les Bleus ont également une revanche à prendre par rapport au Mondial 2010. « Je pense qu’en ce moment, la France est une bonne équipe, déclare-t-il dans l’Intégrale Euro, sur RMC. Elle doit montrer des choses par rapport à ce qui s’est passé en Afrique du Sud. »

20h14 - Courbis : « Je suis impressionné par le rétablissement de M’Vila »

« Je suis très surpris du rétablissement de M’Vila, a déclaré le membre de la Dream Team RMC. Je vais regarder le match avec beaucoup de curiosité. Je suis impatient de voir son niveau et la solidité de sa cheville quand il y aura obligatoirement un contact. Sincèrement, je suis impressionné. » Le Rennais remplace Yohan Cabaye ce soir contre la Suède, 3e match des Bleus, qui ont besoin d’un nul pour filer en quarts de finale.

20h08 - Larqué : « Une qualification améliorerait l’image des Bleus »

Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC, apprécie le comportement des joueurs de l’équipe de France depuis le début de l’Euro. Il estime qu’une qualification en quarts de finale permettrait de redorer un peu plus l’image de l’équipe. « Pour l’instant tout se passe bien. Une qualification ce soir entrainerait une amélioration du classement FIFA et de l’image de marque, explique-t-il. Ça permettrait aussi de redresser l’équipe de France et le football français qui souffre. Il me semble qu’on est sur la bonne voie. »

 

19h52 - Ibrahimovic et Toivonen devant

Ola Toivonen est titulaire aux côtés de Zlatan Ibrahimovic face aux Bleus. Sans surprise, Kim Källström, le milieu de terrain de l’OL, est présent dans l’entrejeu.

Le onze suédois :
Isaksson - Granqvist, Mellberg, J Olsson, M Olsson - Svensson, Källström Larsson, Bajrami - Ibrahimovic, Toivonen.

19h44 - M’Vila titulaire, Cabaye sur le banc

Laurent Blanc a décidé d’effectuer deux changements par rapport à l’équipe qui a battu l’Ukraine. Yann M’Vila remplace Yohan Cabaye au milieu de terrain et Hatem Ben Arfa remplace Jérémy Ménez.

Le onze français : Lloris – Debuchy, Rami, Mexès, Clichy -  Diarra, M’Vila, Nasri  - Ben Arfa, Benzema, Ribéry.

19h39 - Lama : « Faire tourner l’équipe »

Ancien gardien des Bleus, Bernard Lama estime que Laurent Blanc devrait faire tourner son effectif ce mardi face à la Suède. « Il faut faire tourner l’équipe, on en a les moyens, déclare-t-il sur RMC. On ne gagne jamais une compétition avec 11 joueurs, donc il faut donner sa chance à tout le monde. »

19h31 - Ben Arfa titulaire

Pour la rencontre face à la Suède (20h45), Hatem Ben Arfa sera titulaire sur le flanc droit de l’attaque. Il accompagnera Karim Benzema et Franck Ribéry devant. Mathieu Debuchy est lui aussi titulaire sur le flanc droit de la défense.  

19h26 - Trésor aimerait voir Koscielny débuter

Invité de l’Intégrale Euro, sur RMC, Marius Trésor a déclaré qu’il aimerait voir Laurent Koscielny débuter la rencontre face à la Suède. « Pourquoi ne pas faire jouer Koscielny pour préserver Mexès, s’interroge l’ancien défenseur international. Mais je ne suis pas sélectionneur, c’est à Laurent Blanc de prendre la décision. »

19h06 - Vague jaune à Kiev

Comme on pouvait s'y attendre, une vague jaune a déferlé sur le stade olympique de Kiev. Les supporters suédois reprennent des chants à la gloire de Zlatan Ibrahimovic. De leur côté, les supporters français, bien moins nombreux, tentent de relever le défi mais avec difficultés. On annonce en effet 10 fois moins de supporters français que de supporters suédois. Cet avant match se déroule dans une excellente ambiance avec d'une part, des supporters français heureux de voir leur équipe presque qualifiée et d'autre part, des supporters suédois venus célébrer leur équipe et son dernier match dans cet Euro.

18h52 - Les Bleus face aux « géants » suédois

L’équipe de France va devoir faire très attention au jeu aérien des Suédois ce mardi soir à Kiev. L’équipe d’Erik Hamren est en effet celle qui possède la taille moyenne la plus importante (1,85m), à égalité avec l’Allemagne. Le gardien Andreas Isaksson est même le plus grand joueur engagé dans cet Euro.

18h40 - Larqué : « On ne veut pas de mauvaises surprises »

Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC, estime que tous les feux sont au vert pour l’équipe de France avant le match face à la Suède, ce mardi. Mais l'ancien capitaine des Verts refuse de s’emballer. « Les échos sont positifs mais les troisièmes matches du Groupe A ont rafraichi les optimistes avec l’élimination de la Russie et de la Pologne alors qu’il s’agissait des deux favoris et que la Russie était en position de force, rappelle-t-il. Les choses se sont ensuite passées normalement avec les qualifications du Portugal, de l’Allemagne, de l’Espagne et de l’Italie. Mais on ne voudrait pas avoir de mauvaises surprises. On est résolument optimistes mais tout est important dans ces poules de quatre équipes. La France est dans une situation confortable. Mais elle l’était aussi pour la Russie samedi. »

18h26 - Giresse : « La défense donne moins de garanties »

Ancien international tricolore, Alain Giresse est conscient que la défense française donne des signes de fébrilité mais il ne s’en inquiète pas trop. « La défense donne moins de garanties que le secteur offensif, mais quelle équipe ne possède pas un secteur moins performant qu’un autre, s’interroge-t-il. Pour le moment, notre point fort, c’est le secteur offensif qui est brillant, avec beaucoup de possibilités. En défense, on est plus restreint en quantité et en qualité. »

18h23 - Giresse : « L’essentiel devrait être atteint pour les Bleus »


Invité de l’Intégrale Euro sur RMC ce mardi, Alain Giresse, ancien international français, estime que les Bleus vont se qualifier en quarts de finale, ce mardi face à la Suède (20h45). « Elle progresse bien. Elle a bien utilisé ses trois matches de préparation. L’entrée en matière contre l’Angleterre les a rassurés, rappelle-t-il. Ils ont pris de la consistance contre l’Ukraine et je pense que ce soir, l’essentiel devrait être atteint. Dans un championnat d’Europe, les groupes sont plus relevés qu’en Coupe du monde. Il ne faut pas calculer. Tous les matches sont importants. »

17h52 - Ravelli invité de l’Intégrale Euro

L’ancien gardien de l’équipe de Suède Thomas Ravelli sera l’invité de l’Intégrale Euro 2012, à 19h20 sur RMC. C’est le joueur suédois le plus capé de l’histoire avec 143 sélections entre 1981 et 1997. Il évoquera la rencontre de ce soir entre la Suède et la France.

17h30 - Bernard Lama et Marius Trésor dans l’Intégrale Euro

Bernard Lama et Marius Trésor, deux anciens internationaux français, seront les invités de l’Intégrale Euro 2012 ce mardi à partir de 19h00 pour évoquer le match de Suède-France.

17h17 : Diouf a « retrouvé » Ribéry

Ancien président de l’Olympique de Marseille, Pape Diouf apprécie la grande forme de Franck Ribéry depuis le début de l’Euro. « Il y a des motifs de satisfaction, déclare-t-il dans l’Intégrale Euro, sur RMC. L’équipe est montée crescendo. Il y a quand même eu des approximations en défense. On peut parler de l’éclosion ou de la confirmation de certaines valeurs individuelles. On a par exemple retrouvé le Ribéry de sa 1ère année à Marseille. »

16h45 : Eriksson mise sur les Bleus

Invité de l’Intégrale Euro, le technicien suédois et ex-sélectionneur de l’Angleterre, Sven-Göran Eriksson, ne se fait aucune illusion pour son pays, déjà éliminé et qui affronte l’équipe de France, ce soir à Kiev : « Je suis suédois. Je suis donc supporter de la Suède même si son parcours lors de cet Euro aura été assez court, dit-il. Un pronostic pour ce soir ? Malheureusement, je pense que la France va gagner. »

16h23 : Les supporters pensent à Thierry Roland

Quelques supporters tricolores présents dans les rues de Kiev pour soutenir les Bleus qui affrontent la Suède, ce soir, pour une place en quart de finale, ont brandi des pancartes en hommage à Thierry Roland, disparu vendredi dernier. On peut ainsi lire « Merci Titi » ou « Une victoire pour Thierry Roland » dans les rues de Kiev cette après-midi.   

 16h09 : Les Tricolores endiguent la marée jaune

Les supporteurs de l'équipe de France sont dix fois moins nombreux que les Suédois mais ils font autant de bruit que leurs homologues, si ce n'est plus. Une véritable marée jaune a envahi l'avenue Krechaty qui accueille la « Fan Zone » à Kiev. Les Suédois (entre 15000 et 20000) ont même fabriqué une terrasse surélevée pour dominer l'avenue avec la présence de « DJ » prêts à envoyer du son. Le coup d’envoi de Suède-France sera donné à 20h45.

15h31 - Lloris : « Je protège le collectif »

Hugo Lloris a expliqué comment il jouait son rôle de capitaine auprès du collectif. « J’essaie de rester le plus naturel possible et d’être moi-même, a déclaré le gardien lyonnais. Je suis à la disposition de mes coéquipiers. Je suis là pour protéger le collectif et pour suivre le discours du coach. »

15h26 - La France invaincue contre la Suède à l’Euro

En trois confrontations face à la Suède lors des championnats d’Europe, la France ne s’est jamais inclinée. Les Bleus comptent une victoire et deux nuls. La dernière rencontre en date remonte à l’Euro 1992. Les deux équipes s’étaient séparées sur un score nul (1-1). Un résultat qui suffirait aux hommes de Laurent Blanc - sélectionneur des Bleus qui avait honoré sa 23e sélection lors de ce match - pour se qualifier en quarts de finale. En 17 matches toutes compétitions confondues, la France compte 8 victoires, 5 nuls et 4 défaites face à la Suède.

14h52 - Lloris : « La philosophie de Blanc est appréciée »

Interrogé mardi sur les relations du groupe avec Laurent Blanc, Hugo Lloris s’est montré élogieux envers son sélectionneur. « Il apporte de la motivation pour gagner les matches. Il a une philosophie de jeu appréciée par l’effectif et une proximité qui permet d’avoir de bons échanges, explique le capitaine. On est tous focalisés sur le même objectif de gagner avec l’équipe de France. On a les mêmes ambitions et tout se passe très bien. »

14h30 - Douze femmes ou compagnes de joueurs au total

Ce sont au total douze femmes ou compagnes de joueurs de l’équipe de France qui sont arrivées à Kiev, ce mardi. Il s’agit des épouses ou petites amies de Yohan Cabaye, Mathieu Debuchy, Franck Ribéry, Florent Malouda, Anthony Réveillère, Cédric Carrasso, Laurent Koscielny et Olivier Giroud.

14h20 - La Suède avec Toivonen
L’attaquant du PSV Eindovhen sera titulaire face à la France ce mardi (20h45) à l’Euro. Oleg Blokhine, le sélectionneur de la Suède, a choisi d’aligner Ola Toivonen aux côtés de Zlatan Ibrahimovic. Sans surprise, Kim Källström, le milieu de terrain de l’OL, sera présent dans l’entrejeu.

La composition de la Suède :
Isaksson - Granqvist, Mellberg, J Olsson, M Olsson - Svensson, Källström Larsson, Bajrami - Ibrahimovic, Toivonen.

14h04 - Les femmes des joueurs sont arrivées

L'avion privé de la FFF s'est posé à 14h20 (heure locale) sur l'aéroport de Zuliany (le nouveau terminal construit pour l'Euro). Les femmes ou les compagnes des joueurs et membres du staff (en tout 20 personnes) se sont regroupées autour du président Le Graët qui avait voyagé avec elles. Elisabeth Bourgeard-Tournon (la femme du chef de presse) qui avait organisé ce déplacement a ouvert le mouvement pour passer le portique de sécurité où les attendait Marino Faccioli (DG de l'équipe de FFF) avant de rejoindre le bus qui les attendait pour la visite guidée de la ville de Kiev. Le journaliste de RMC SPORT présent sur place a pu constater la présence, entre autre, des épouses de Franck Ribéry, Mathieu Debuchy et Yohan Cabaye. Aucune d’entre elles n'a souhaité dire un mot.

13h40 - La compo, c’est encore flou

Laurent Blanc est resté très vague quant à la composition de l’équipe qui débutera face à la Suède, ce mardi à Kiev (20h45). Alors que des changements sont attendus, les supputations vont bon train notamment en ce qui concerne Giroud.

13h27 - Blanc : « Peut-être une équipe différente »

Le sélectionneur français alignera la meilleure équipe possible face à la Suède ce mardi (20h45) et pourrait effectuer des changements. Il attend que ses joueurs prennent le match en main, sans en être spectateurs.

13h12 - Eriksson : « Malheureusement, la France va gagner »

Le Suédois Sven-Göran Eriksson (64 ans), ex-sélectionneur de l’Angleterre (2001-2006), estime que les Bleus ne devraient pas trop souffrir contre les Scandinaves, leurs adversaires ce mardi soir, à Kiev.

13h05 - Sieste, lecture et collation avant le départ au stade

Les joueurs de l’équipe de France vont progressivement basculer dans leur match, ce mardi après-midi. Ce matin, au petit déjeuner entre 8h et 10h, les joueurs sont arrivés à leur rythme comme d'habitude avant de sortir prendre l'air sur le parvis de l'hôtel pour certains. Une fois sortis de table, les joueurs regagneront leurs chambres pour faire une sieste ou se plonger dans des occupations tranquilles à savoir de la lecture ou regarder des films. Suivront la collation à 17h30 puis la causerie de Laurent Blanc une demi-heure plus tard au cours de laquelle le sélectionneur officialisera la composition de l'équipe de départ. Jusque-là, les joueurs ne seront au courant de rien. Le départ pour le stade Olympique se fera à 18h45 sous escorte policière.

12h44 - Coupet : « L’équipe de France ne doit pas calculer »

Grégory Coupet, membre de la Dream Team RMC, souhaite que les Bleus ne jouent pas en pensant déjà aux quarts de finale. « J’espère que l’équipe de France conduira son match d’une main de maître et qu’on n’aura pas à se soucier des autres résultats. Il ne faut pas que les Bleus fassent l’erreur de croire que c’est un match tranquille lors duquel la Suède va lever le pied, déclare-t-il. Ce serait une belle chose pour l’honneur de la Suède de gagner contre les Bleus. L’équipe de France doit absolument gagner et ne pas calculer. »

12h31 - Les supporters français arrivent à la fan zone

L'ambiance commence à monter dans la « fan Zone » de Kiev située en plein cœur de la ville sur l'avenue Krechaty, les champs Elysées de la ville ukrainienne sous le soleil et la chaleur. Les premiers groupes de supporteurs français, venus notamment d’Alsace et du Forez, marquent leur territoire.

12h16 - Une vague jaune aux abords du stade

Le stade olympique de Kiev  est complètement bouclé sur un périmètre de deux kilomètres. Il donne l’impression d’être en état de siège car même les taxis n’ont pas le droit de s’approcher du stade depuis 10 heures ce matin. Les supporteurs qui viennent récupérer leurs billets de matchs au « tickets collection point » apportent un peu d’animation. Les Suédois sont très présents (20 000 annoncés pour ce soir) et bénéficient de l’apport des Ukrainiens pour gonfler la « marée jaune », les deux équipes ayant les mêmes couleurs. Les supporters français, qui seront à peine 1500, seront noyés  dans la masse.

12h09 - La minute de silence après les hymnes

Pedro Proença, l'arbitre de la rencontre France-Suède, a expliqué que la minute de silence à la mémoire de Thierry Roland se déroulera tout de suite après les hymnes, ce mardi. Les joueurs seront rassemblés autour du rond central pour ce moment de recueillement souhaité par le président de l'UEFA Michel Platini en hommage à son ami.

11h59 - Les Bleus joueront en blanc

La réunion technique avec Pedro Proença, l’arbitre portugais de la rencontre Suède-France, s’est déroulée ce mardi matin. Ce dernier a insisté sur les recommandations d'usage tout en mettant l'accent sur les simulations qui seront sanctionnés d'un carton jaune. Les Suèdois qui reçoivent selon le protocole de l'UEFA joueront dans leurs couleurs traditionnelles : jaune. Alors que l'équipe de France jouera pour la première fois de l'Euro en blanc de la tête aux pieds et Lloris en gris.

11h34 - Les Bleus en balade

Les joueurs de l'équipe de France et le sélectionneur se sont présentés à midi (11 h Paris) au Parc Feofanyia situé à une quinzaine de minutes du centre-ville de Kiev et de leur hôtel Diarso. Comme d'habitude, c'est Laurent Blanc qui a ouvert la traditionnelle balade du jour de match avec une bonne dizaine de mètres d'avance sur ses joueurs. Le sélectionneur a siffloté et est apparu relativement détendu. Koscielny, Giroud, Debuchy et Cabaye ont formé le premier groupe suivis de Matuidi,  M’Vila et Mandanda. Le petit groupe composé de Ribery, Martin et Benzema ont fermé la marche sous un très beau soleil et une grosse chaleur.

11h27 - Benarbia : « Eviter l’Espagne »

Ali Benarbia  estime que l’équipe de France a tout intérêt à éviter l’Espagne en quarts de finale de l’Euro. Les Bleus doivent pour cela terminer premiers du groupe D. En commençant par un résultat favorable face à la Suède ce mardi (20h45) à Kiev (Ukraine). « L’Espagne, c’est l’adversaire à éviter. Ils ont une possession de balle trop longue qui fatigue et agace l’adversaire. C’est mieux de les éviter et, à la rigueur, de les rencontrer en finale. »

11h16 - Fernandez : « Ne pas calculer »

Luis Fernandez estime que les Bleus doivent surtout penser à l’emporter face à la Suède ce mardi (20h45) pour accéder aux quarts de finale de l’Euro.  « Il ne faut pas calculer, estime le consultant RMC Sport.  On se prépare à un match difficile et compliqué. Les Suédois ne vont sûrement pas faire de cadeau. Ils ont quand même un certain honneur et un certain respect par rapport au maillot qu’ils portent. Il ne faut pas penser que ça va être un match facile, loin de là. »

11h01 - Les Bleus doivent prendre le quart

La France n’a besoin que d’un match nul face à la Suède, ce mardi à Kiev (20h45), pour se qualifier en quarts de finale. Face à une équipe éliminée, les Bleus visent plus, sans se projeter encore sur le nom de leur prochain adversaire.

10h47 - Larqué : « Ménez n’est pas loin de Nani »

Jean-Michel Larqué estime que le milieu offensif de l’équipe de France a des qualités similaires à Nani, l’ailier du Portugal. Mais d’après lui, le joueur du PSG doit encore améliorer son rendement défensif pour tenir la comparaison avec le dribbleur de Manchester United. « J’espère que Ménez a regardé Portugal-Pays-Bas et qu’il a vu ce qu’a fait Nani, souffle le consultant RMC Sport. Il n’est pas loin de ce joueur. Mais Nani a été bon offensivement et défensivement. C’est ce qui manque à Menez. Il doit s’appliquer d’avantage dans le repli défensif. Avec Ménez, on est exigeant parce qu’il a un talent immense. S’il arrivait à s’améliorer un tout petit peu, ça serait un joueur fabuleux ».

10h33 - La tentation Giroud


A quelques heures de Suède-France, ce lundi (20h45) à Kiev, personne ne connait avec certitude la composition d’équipe qu’alignera Laurent Blanc. Les joueurs eux-mêmes n’en seront avertis qu’à 18h, lors de la causerie d’avant-match. Seule certitude, Hugo Lloris, le capitaine, sera titulaire dans les buts. Pour le reste, plusieurs changements sont envisageables par rapport à l’équipe victorieuse contre l’Ukraine. Philippe Mexès, Mathieu Debuchy et Jérémy Ménez, sous la menace d’une suspension, pourraient céder leur place à Laurent Koscielny, Anthony Réveillère et Mathieu Valbuena. Au milieu, Alou Diarra pourrait être suppléé par Yann M’Vila. Même si Yohan Cabaye semble remis de ses pépins physiques, Marvin Martin se tient prêt. En attaque, Blanc pourrait également être tenté de lancer Olivier Giroud dans l’axe à la place de Karim Benzema.

10h12 - Saint-André soutient les Bleus


Le sélectionneur du XV de France a apporté son soutien à l’équipe de France de football, opposée à la Suède ce mardi (20h45) à l’Euro. « Je souhaite à Laurent Blanc, tout son staff et surtout aux joueurs de gagner ce match afin d’être en quarts de finale de l’Euro, glisse Philippe Saint-André. Depuis 2 ans, ils prouvent avec une série d’invincibilité impressionnante. Je pense qu’ils sont dans le vrai et si jamais ils passent ce premier tour, ils peuvent nous donner énormément de plaisir dans cet Euro. Alors comme on dit dans notre jargon : ‘un gros merde’ ! »

10h - Larqué : « Blanc ne doit pas faire tourner »


Jean-Michel Larqué estime que l’équipe de France doit poursuivre sur sa bonne dynamique après la victoire face à l’Ukraine samedi à l’Euro (2-0). Dans cette optique, le consultant RMC Sport considère que Laurent Blanc ne doit pas bouleverser son onze de départ face à la Suède ce mardi (20h45). « Il n’y a pas de calcul à faire, a-t-il expliqué sur RMC. Il faudra confirmer les progrès entrevus contre l’Ukraine. A mon avis, Blanc n’a pas intérêt à faire tourner son équipe. Je n’ai pas trouvé les joueurs émoussés physiquement lors de ce deuxième match. Et puis la victoire efface la fatigue. On a vu une équipe de France avec de l’enthousiasme. Ça m’étonnerait qu’il brise cet élan. Mais le dilemme existe, c’est sûr. »