Clément a dit stop

Votre opinion
- +

Arnaud Clément a surpris son monde en annonçant lundi soir qu’il avait disputé le dernier match de sa carrière à Wimbledon, après son 1er tour des qualifications. Serein quant à son avenir, il espère prendre les rênes de l’équipe de France de...

Arnaud Clément a confié qu'il ne ressentait "pas vraiment de tristesse" en arrêtant sa carrière.

Arnaud Clément a confié qu'il ne ressentait "pas vraiment de tristesse" en arrêtant sa carrière.

Il s’est arrêté plus tôt que prévu. Alors qu’on le voyait réaliser une dernière saison complète ou tout du moins, participer à tous les tournois du Grand Chelem en 2012, Arnaud Clément a surpris son monde lundi soir en annonçant qu’il ne mettrait plus les pieds sur un court en simple, même pas à l’US Open fin août, début septembre.  « Ce soir, c’était le dernier match en simple de ma carrière ! Eh oui, ma décision était prise avant de venir ici (à Wimbledon) participer aux qualifications », a-t-il écrit sur sa page Facebook à l’issue de sa défaite (6-7, 7-6, 6-3) dès le premier tour des qualifs face à son compatriote Kenny De Schepper.

A 34 ans, l’Aixois, passé pro en 1996, boucle la boucle en terminant sur le gazon anglais où il avait remporté en 1997 son premier match en Grand Chelem face à l’anonyme Britannique Luke Milligan. « Wim », c’est aussi l’endroit où « La Clé » conservera  l’un de ses meilleurs souvenirs avec son unique victoire dans un tournoi Majeur. En 2007, associé à Michaël Llodra, il avait réussi un superbe parcours dans le tournoi de double, privant du titre les frères Bryan, alors numéros 1 mondiaux. L’année suivante, il avait créé l’exploit en battant entre autres Melzer et Cilic, se qualifiant pour les quarts de finale (son meilleur résultat à Londres) à 30 ans alors qu’il était redescendu à la 145e place mondiale.

Objectif : succéder à Guy Forget

Avec son classement actuel (142e), Clément n’a plus la possibilité d’entrer directement dans les tableaux des grands tournois. Le finaliste 2001 de l’Open d’Australie n’a plus envie de traîner ses guêtres dans les Challengers ou les Futures. Après avoir disputé 53 tournois du Grand Chelem et remporté quatre titres en simple, l’ancien n°10 mondial veut passer à autre chose : « J’envisage l’après tennis comme une seconde carrière avec de nouveaux objectifs et des challenges différents », a-t-il déclaré.

Dans le viseur : le capitanat de Coupe Davis. Clément, qui a participé à toutes les campagnes de 2000 à 2010, excepté en 2003 et 2009 fait figure de favori pour succéder à Guy Forget, face à Cédric Pioline et Nicolas Escudé. « C’est évident que c’est une chose qui me plairait énormément mais si ce n’est pas moi qui suis choisi, je sais que je trouverai d’autres projets qui me motiveront », assure l’Aixois.

En attendant l’annonce du nouveau capitaine qui devrait avoir lieu au plus tôt au moment des Jeux Olympiques (27 juillet -12 août) et au plus tard en septembre, Clément jouera le double avec Llodra la semaine prochaine à Wimbledon. Comme au bon vieux temps.

Sylvie Marchal