Supporters bleus en colère

108 opinions
- +

Malgré la qualification pour les quarts, les supporters français avaient du mal à digérer la fin de match de l’équipe de France. Non seulement les Bleus se sont inclinés laborieusement contre la Suède (2-0), mais en plus ils n’ont pas accompagné...

Supporters des Bleus

Supporters des Bleus

Ils sont plusieurs dizaines à s’entasser aux abords du stade olympique de Kiev. L’équipe de France est qualifiée, malgré sa défaite 2-0 contre la Suède. Mais du côté des supporters, la pilule a du mal à passer. Tout simplement parce qu’aucun joueur de champ n’est venu saluer le gros millier de fans qui s’est déplacé à l’autre bout de l’Europe pour soutenir les hommes de Laurent Blanc. Et c’est Hugo Lloris, en bon capitaine, qui a eu une pensée pour ses supporters. Le contraste est saisissant entre une Suède, éliminée, mais en pleine communion avec son public. Et un capitaine, abandonné, seul face à une poignée de maillots bleus dans l’espace réservé aux supporters français.

Sylvie : « Ne venez pas les encourager »

« Si vous êtes supporters français, ne venez pas les encourager. Je comprends qu’il n’y ait pas plus de supporters qui viennent les soutenir. Vive la Suède », balance Sylvie, outrée. Jérôme ne prend pas beaucoup plus de gants : « Après avoir été minables sur le terrain, il n’y en a pas un, à part Hugo Lloris, qui est venu nous saluer. Est-ce que c’est normal ? Il n’y en a pas un qui a couru. Pas un c… pour se bouger le cul. J’aurais mieux fait d’utiliser mes 70€ pour visiter l’Ukraine. »  Un peu plus loin, Stéphane et ses amis ne décolèrent pas. Pas un signe, pas un regard. Alors forcément, cette fin de voyage a un goût amer pour ces hommes et femmes qui ont accumulé près de 4000km pour faire le déplacement.  Momo est lui aussi déçu. Il en veut à ses Bleus. Mais il se tourne déjà vers l’Espagne. Comme si ces fidèles supporters étaient prêts à pardonner le nouvel écart de ses enfants terribles…

Pierrick Taisne à Kiev