Coupet : « La frustration de Benzema doit ressortir »

Votre opinion
- +

Le membre de la Dream Team RMC Sport se félicite de l’explication entre les Bleus avant le quart de finale décisif face à l’Espagne (20h45). Une discussion qui doit permettre à Karim Benzema de se révéler.

Grégory Coupet

Grégory Coupet

Grégory, quelle analyse peut-on faire de cette discussion musclée entre les joueurs à la fin du match entre la France et la Suède ?

J’ai toujours été partisan de crever l’abcès et de se dire les choses. Il vaut mieux se parler en face à face, c’est beaucoup plus sain. Ils ont réglé les choses collectivement et ensemble. Ce ne sont pas les petits chuchotements à droite et à gauche qui vont perturber le groupe. Ils ont fait une mauvaise prestation collective contre la Suède et il n’y en a pas un à sortir du lot.

Y a-t-il un problème Samir Nasri ?

J’ai l’impression que les attentions se focalisent sur lui. Il joue en équipe de France depuis un moment et il a toujours eu la même attitude et la même façon de jouer. Moi, c’est surtout quand je le vois sortir du terrain et qu’aucun coéquipier ou membre du staff ne lui tend la main que ça me gêne. Ou quand il ne regarde pas le banc après être sorti. Là, on se dit qu’il y a un malaise. Il y a eu quelque chose avant ce match et peut être même avant. On sait que c’est un joueur de caractère qui est capable de répondre. Mais au moins, ils se sont dit les choses. Ce n’est pas plus mal.

On a l’impression que Samir Nasri voudrait que ce soient les joueurs qui s’adaptent à son jeu et non l’inverse…

C’est un joueur qui se sent fort. Il est champion d’Angleterre, il est passé par Arsenal et l’OM. Il connait donc les tensions et les non-dits. Sans son caractère, il ne serait pas arrivé aussi haut. C’est sa force et il faut l’accepter. Chacun à sa personnalité et c’est un joueur de grand caractère. Mais ça n’empêche à certain de lui dire qu’il faut parfois qu’il se calme.

Karim Benzema va retrouver ces coéquipiers du Real Madrid. Ces retrouvailles au sommet peuvent-elles provoquer un déclic ?

On lui souhaite. Il doit se focaliser et se concentrer pour marquer. Karim est un buteur. Il sort d’une grande saison avec le Real où il a mis énormément de buts. Trois rencontres sans marquer, ça doit être infernal pour lui. Toute cette frustration doit ressortir sur ce quart de finale et il va avoir à cœur d’être performant.

Propos recueillis par Camille Gelpi