Di Meco : « Nasri, un garçon bien élevé... »

54 opinions
- +


Eric Di Meco donne lui aussi son avis sur la nouvelle génération et les problèmes qui vont avec. Le membre de la Dream Team RMC sport prend l'exemple de Samir Nasri, qu'il connaît parfaitement.
« Il faut parler de l’un des grands problèmes du football français. Quand, à treize, quatorze ans, un jeune entre dans un centre de formation et qu’il prouve qu’il a du talent, il devient immédiatement le fonds de commerce du club. Déjà très jeune, tout le monde lui explique qu’il est doué à longueur de journée. On lui passe tout. Il peut faire ce qu’il veut, juste parce qu’il a du talent. Cette situation continue jusqu’aux 18 ans du joueur, lorsqu’il signe son premier contrat pro. D’un coup, un club est prêt à dépenser  cinq, dix, quinze millions pour lui… Comment faire pour gérer ça derrière ? Samir Nasri est le parfait exemple de ce problème. Je sais tout de ce garçon, je connais très bien son histoire, les gens qui l’entourent et qui l’ont formé, même si je ne suis pas un proche. Je sais qu’il ne vient pas d’un quartier défavorisé, qu’il est entouré par sa famille, bref, que c’est un jeune homme bien élevé. Il n’a jamais posé de problèmes dans les équipes jeunes de l’OM par exemple.  Les soucis ont commencé à son départ de Marseille. Lorsqu’il s’est rendu compte de sa valeur marchande… »

RMCsport