Dassier : « Deschamps ne fera pas de cadeau »

33 opinions
- +

Président de l’OM de 2009 à 2011, Jean-Claude Dassier a collaboré avec Didier Deschamps dans le climat bouillant du club marseillais. Pour RMC Sport, il livre son regard sur le nouveau sélectionneur des Bleus.

Jean-Claude Dassier, Guy Stéphan et Didier Deschamps à l'OM

Jean-Claude Dassier, Guy Stéphan et Didier Deschamps à l'OM

Jean-Claude Dassier, que vous inspire la nomination de Didier Deschamps à la tête de l’équipe de France ?

C’est une bonne chose. Personne ne remet en doute ses qualités de technicien. Je regrette les conditions dans lesquelles il a quitté Marseille. Il y avait eu des problèmes avec moi (en 2011, ndlr). Il y en a eu de nouveaux il y a quelques jours avec mon successeur (Vincent Labrune, ndlr). J’espère que cela ne se reproduira pas. Quand on signe des contrats, il vaut mieux les respecter. Mais globalement, le choix de Deschamps s’imposait. Il était le meilleur. Il lui reste à prouver qu’il est capable d’animer une équipe pour que les Bleus repartent du bon pied. Je lui fais confiance.

Quel type d’entraîneur est-il ?

Il a la culture de la gagne. On lui a reproché de ne pas suffisamment penser au beau jeu. Mais les soirs de victoires, qu’on ait bien ou mal joué, cela avait moins d’importance. Il a toutes les qualités qu’il faut pour diriger une équipe nationale. Dans les rapports humains, il a parfois quelques difficultés qu’il va devoir gommer. Mais je suis convaincu qu’il va y arriver. C’est un grand technicien, un homme qui respire le football, qui sait juger les gens. Peut-être faudra-t-il qu’il fasse un effort pour mieux parler, mieux se faire comprendre et mieux dialoguer.

Manque-t-il parfois de diplomatie ?

Non, mais c’est un type qui est exigeant. On ne peut pas lui reprocher de l’être. Il a une obsession de la victoire. On ne peut pas considérer que c’est un défaut. Il faut lui souhaiter la meilleure réussite possible.

« Deschamps ne fait pas de sentiments »

Est-il capable de se priver des joueurs les plus talentueux s’ils n’ont pas un état d’esprit irréprochable ?

Oui. Il a l’intelligence et la connaissance du milieu pour mesurer les enjeux qui se présentent à lui. Il ne fera pas de cadeau. Il a raison. L’équipe de France est en déficit de communication. Elle n’a pas réussi son Euro. Didier Deschamps sera capable de faire les bons choix. On ne peut pas dire que ce soit quelqu’un qui fasse des sentiments.

Noël Le Graët souhaitait réduire la voilure du staff technique...

Didier est un homme qui exige d’avoir des moyens suffisants pour remplir les missions qui lui sont confiées. C’est normal. Il a dû poser un certain nombre d’exigences. Un terrain d’entente a dû être trouvé avec Noël Le Graët.

Certains ont remis en doute l’influence de son agent Jean-Pierre Bernès, qui était aussi le conseiller de Laurent Blanc ?

Deschamps est parfaitement capable de laisser Jean-Pierre Bernès à sa place et de prendre ses responsabilités.

Propos recueillis par Aurélien Brossier