Donzé : « Deux médailles d’or, c’est faisable »

Votre opinion
- +

Invité du Before London sur RMC, le DTN de la natation française a fait le point sur les chances tricolores pour les JO de Londres. S’il s’avoue impressionné par Camille Muffat, il ne se fait pas de souci pour Laure Manaudou.

Christian Donzé

Christian Donzé

La grande forme de Muffat

« Camille Muffat est vraiment monstrueuse. Elle donne envie de nager et fait plaisir à voir. C’est vraiment un point positif. Elle est en progression constante depuis les JO de Pékin. En 2011, elle a gagné ses 2 première médailles mondiales et 2012 peut être sa saison. Elle a pris une autre dimension. Au niveau des stratégies de course, elle a pratiquement tout testées. Maintenant, il faudra le tester dans un contexte olympique pour remporter la médaille d’or. Elle a travaillé, elle a du talent, elle se fait plaisir. Elle arrive évidemment comme une favorite mais elle a les épaules pour assumer ce statut. »

Le programme jusqu’aux JO

« Pour toute l’équipe de France, c’est retour au bercail. Le 17, ils arrivent à Dunkerque pour le stage terminal. Le départ sur Londres aura lieu le 24 et la première épreuve le 28, à 10h, avec le 400m 4 nages de Lara Grangeon. Le lendemain, Camille Muffat aura le 400m nage libre. Le stage de Dunkerque va servir à vivre ensemble, en groupe. On a passé 3 jours ensemble à l’Open EDF, je crois que c’est aussi un des objectifs de ce meeting, au-delà d’une dernière compétition. Il faudra aussi beaucoup récupérer, faire attention aux détails, peaufiner les prises de relais pour ceux qui sont concernés. Et puis il faut s’encourager car il y a vraiment une belle équipe de France, homogène, avec des individualités et un groupe qui vit bien. »

L’incertitude Laure Manaudou

« Honnêtement, il ne faut pas plus s’inquiéter que ça. Cela vaut pour les performances positives ou plus en retrait. Une performance positive, on pourrait se dire que c’est un peu trop tôt, donc il faut tenir compte des différences de préparation. Ça se joue à 3 ou 4 jours. Il n’y a pas d’inquiétude par rapport à Laure. C’est une grande compétitrice. Le parfum olympique va la booster. Il ne faut pas comparer les performances qui ne sont pas faites au même moment et au même endroit. Elle a été déçue de sa performance et quand on fait de la compétition, forcément on n’aime pas faire de mauvaises performances. Et c’est bon signe car ça veut dire qu’elle se sent concernée. »

Agnel en forme olympique

« Remporter un 200m nage libre en 1’46’’, sous la pluie, c’est plutôt très positif car Phelps et Lochte ont gagné les sélections américaines. Yannick est toujours en position de potentiel prétendant au podium. Le 200m nage libre aux JO sera l’épreuve reine. »

L’objectif de médailles pour les JO

« Il y a la performance et le contexte dans lequel on doit réaliser la performance. On sait que les JO, c’est autre chose. Il faut avoir confiance mais jamais un excès de confiance. Le respect de l’adversaire passe par une stratégie et une concentration. C’est dans ces moments-là qu’on peut se prendre une peau de banane. Je n’aime pas l’exercice d’annoncer un nombre de médailles. C’est peut-être un peu franco-français de ne pas afficher ses objectifs. Mais je pense que deux médailles d’or, c’est faisable. Et six médailles en tout.  »

Before London