Daudet, le BMX dans la peau

Votre opinion
- +

Au programme des Jeux Olympiques depuis 2008, le BMX est la grande spécialité du Français Joris Daudet, sacré champion du monde en 2011. A 21 ans, le Bordelais, invité de Before London sur RMC ce dimanche, visera l’or à Londres.

Joris Daudet

Joris Daudet

Les Jeux, mode d’emploi
« Il y aura 32 pilotes au départ. Les épreuves se dérouleront sur trois jours (les 8, 9 et 10 août). Le premier sera consacré aux qualifications pour des poules, mais il n’y aura aucun éliminé. Juste une répartition en fonction des chronos. Le deuxième jour, en revanche, se disputeront les cinq quarts de finale, et le dernier, trois demi-finales et la finale. » 

Londres, du rêve à la réalité  
« Les JO, c’est impressionnant. C’est un peu comme un rêve. Je suis jeune et j’essaie de ne pas trop me projeter pour ne pas m’imposer une pression supplémentaire. Comme notre discipline se déroulera lors de la dernière semaine, on regardera les premières épreuves à la télé. Ce sera bizarre, mais je suis quand même impatient. J’ai hâte d’y être. »

Ses principaux adversaires 
« L’Australien Sam Willoughby, le champion du monde en titre, sera présent et fera partie des grands favoris. Le Letton Māris Štrombergs, champion olympique 2008 à Pékin, sera lui aussi parmi les prétendants à la victoire. Les Américains font parties des meilleurs pilotes mondiaux. Tout le monde peut gagner la compétition. »

BMX, une spécialité française ?
« La France est forte dans cette discipline parce qu’on a des écoles de BMX, de bonnes infrastructures et de bons entraîneurs. Il est possible d’associer école et BMX dès le plus jeune âge. On peut commencer dès 8 ans en compétition. Ça nous permet d’être performants au plus haut niveau. »

L’apprentissage
« Je suis tombé dedans pas hasard, en passant devant une piste. J’ai essayé et ça m’a plu immédiatement. Mes parents m’ont suivi à fond et voilà où j’en suis aujourd’hui. C’était une belle expérience et c’est devenu une passion. »