Londres va faire la fête au village

Votre opinion
- +

Centre névralgique des JO, le village olympique, situé à l’Est de Londres, accueillera plus de 17 000 personnes durant la quinzaine. Véritable petite ville autonome, le lieu devrait ravir les athlètes du monde entier.


C’est donc là, à deux pas du stade olympique, que les 10 500 athlètes et leurs 7 000 accompagnants vont prendre leurs quartiers pour deux semaines. Situé dans l’Est londonien, le village olympique sera « The place to be » dans la capitale anglaise, du 27 juillet au 12 août. Et pour que Bolt, Phelps, James ou encore Riner se sentent comme chez eux, l’organisation a mis les petits plats dans les grands. Dans un complexe de 17 000 m2, où larges allées et coins de verdure s’entremêlent, les athlètes et leur staff vont vivre en parfaite autonomie sans avoir besoin de sortir du village.

Avec 3 600 appartements répartis dans 11 bâtiments, tout ce petit monde pourra dormir sur ses deux oreilles. Si les chambres sont spacieuses, rien n’est luxueux. Avec canapé, écran plat et petit balcon, tout est fait pour se sentir comme à la maison. Seule la couette bleue, avec le logo des Jeux Olympiques, rappelle que les athlètes ne sont pas là pour se reposer. Pendant la journée, les athlètes ne risquent pas non plus de s’ennuyer. « Nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour accueillir les meilleurs athlètes mondiaux et pour qu'ils se sentent chez eux, explique Boris Johnson, le maire de Londres. Ils peuvent aller dans un salon de manucure, chez le coiffeur. Ils ont accès au sein du parc olympique à tous les loisirs que Londres peut offrir : magasins, restaurants, cinémas, ... »

1,2 million de repas servis

Lieu clé du village, le restaurant a également été conçu pour satisfaire tous les goûts. 203 nations sont représentées, et donc autant d'habitudes alimentaires à combler, avec des stands de cuisine asiatique, européenne ou encore caribéenne. « La salle est énorme, avec une capacité de 5 000 personnes, et nous prévoyons de servir autour de 1,2 million de repas pendant la durée des JO », indique Nigel Garfitt, directeur des services du village. Même l’inévitable McDonald’s devrait rencontrer un franc succès, notamment auprès d’Usain Bolt, grand amateur de nuggets.

Et si certains veulent soigner leurs petits bobos, pas besoin non plus d’aller défier les bouchons de la capitale anglaise. Avec une clinique spécialement conçue pour les Jeux, les athlètes pourront parer à tout pépin. « C'est ici qu'il y aura probablement le plus d'activité, prévient même le docteur Paul Warren. Les athlètes viendront pour des contrôles de routine, mais aussi pour des consultations d'urgence. » Après la compétition, tous les locaux seront disponibles à la vente et devraient donc satisfaire d’heureux Londoniens, qui auront peut-être le bonheur de récupérer la chambre de leur champion préféré.

Alexandre Alain