Affaire Armstrong - Verbruggen : « L’UCI n’a rien caché »

7 opinions
- +
Lance Armstrong

Lance Armstrong

Joint par RMC Sport ce jeudi, Hein Verbruggen, l’ancien président de l’UCI (1991-2005) a nié avoir d’une quelconque manière protégé Lance Armstrong au cours de sa carrière. Pour le Néerlandais, qui se trouve en Chine, la Fédération internationale « n’a rien caché. » « Je suis content que dans le rapport de l’USADA, il soit dit que nous n’avons jamais mis des choses sous la table, explique Hein Verbruggen. C’est très important. Et je n’ai jamais dit qu’Armstrong ne s’est jamais dopé. Ce que j’ai dit, quand Landis est venu avec ses accusations, c’est que nous n’avons jamais eu un cas positif d’Armstrong. Et que donc, nous n’avons pas besoin de mettre les choses en-dessous de la table. Il n’y avait rien à arranger parce qu’on n’a jamais eu un cas positif. On n’a rien caché, jamais. C’est important. C’est aussi confirmé par le jugement contre Landis. »

L’ancien coéquipier de Lance Armstrong a été condamné pour diffamation la semaine dernière par un tribunal suisse, après avoir traité les dirigeants de l’UCI de « clowns » et les avoir assimilés à Mouammar Kadhafi. D’autres sont moins virulents pour évoquer les liens entre Lance Armstrong et l’UCI. Mais ils s’interrogent également sur les développements à venir. C’est le cas de Christophe Bassons. « Cette affaire est une patate chaude car on connait les relations qu’a pu nouer  Lance Armstrong avec l’UCI en lui attribuant certaines sommes d’argent dans le but, a priori, de l’aider à se développer, explique l’ancien coureur français. Si Armstrong tombe un jour, d’autres têtes risquent de tomber. Il va dire des choses et je ne pense pas qu’il tombera tout seul. » Le verdict de l’UCI et ses éventuelles conséquences est désormais très attendu…

J.Ri.