Ballon d’Or : Messi, quatre à la suite !

203 opinions
- +

En décrochant un quatrième FIFA Ballon d’Or, un record, ce lundi à Zurich, l’attaquant du FC Barcelone et de l’Argentine a écrit une nouvelle page exceptionnelle de sa légende. Et s’il était tout bonnement le meilleur joueur de tous les temps ?

Ballon d'Or 2012 : Lionel Messi

Ballon d'Or 2012 : Lionel Messi

Et dire qu’il n’a que 25 ans. Sans réelle surprise, l’Argentin Lionel Messi a donc remporté le FIFA Ballon d’Or 2012, ce lundi à Zurich (Suisse). Celui qui possédait déjà une très belle place au Panthéon des plus grands joueurs de l’histoire, a consolidé un peu plus sa légende en devenant le premier joueur à décrocher quatre trophées (2009, 2010, 2011, 2012). Exit Johan Cruyff (1971, 1973,  1974), Michel Platini (1983, 1984, 1985) et Marco Van Basten (1988, 1989, 1992). Exit aussi Cristiano Ronaldo et Andrés Iniesta, ses deux derniers concurrents cette année pour le trophée suprême. Le règne de ce « petit » joueur d’1,69m est sans partage.

Difficile d’évaluer les limites de la star du Barça. En  2012, Messi les a encore repoussées en explosant tous les compteurs. Si son année fut pauvre en récompenses collectives (une seule Coupe du Roi avec le Barça), ses statistiques personnelles, en revanche, ont donné le tournis. Difficile voire écœurant  d’énumérer l’intégralité de ses exploits. Mais voilà, 50 buts en Liga en 2011-12, 14 en C1, un record sur une saison, pour un total astronomique de 91 sur l’année civile, un autre record, ça parle ! Au passage, Messi est aussi devenu le meilleur buteur de l’histoire du Barça en matches officiels (233 buts depuis le 20 mars). N’en jetez plus !

Enfin, souvent critiqué pour son manque d’efficacité avec la sélection argentine, « Leo » a renversé la vapeur cette année en devenant de leader d’attaque d’une Albiceleste en tête des qualifications pour la Coupe du monde 2014.

Le plus grand joueur de tous les temps

Fidèle à son image de joueur discret, Messi la jouait pourtant profil bas avant d’être honoré : « Je ne crois pas que 2012 ait été ma meilleure année parce que le plus important est de gagner des titres avec l'équipe, souligne la star du Barça. Or, on a  eu de meilleures années que 2012 ». Malgré de solides arguments pour Ronaldo et ses 63 buts ou Iniesta et son titre de champion d’Europe avec l’Espagne, Messi a su rester au-dessus. Comme intouchable. « Il resterait le meilleur même sans Xavi et Iniesta, soulignait d’ailleurs Vincente Del Bosque, le sélectionneur de la Roja, dans El Pais. Si Messi se mettait à jouer dans la rue, il les dribblerait tous. »

Si la suprématie de Lionel Messi ne souffre plus aucune contestation possible, reste donc à savoir s’il n’est pas tout simplement le plus grand joueur de tous les temps. Si l’ensemble des observateurs s’accordent à penser qu’il lui manque encore un titre majeur, si possible une Coupe du monde, avec l’Argentine, il semble évident que Messi marquera autant voire peut-être davantage l’histoire du football que le Roi Pelé (triple champion du monde avec le Brésil en 1958, 1962, 1970). Quand on sait qu’un footballeur atteint sa plénitude entre 26 et 30 ans, difficile de ne pas penser que l’avenir  n’appartient qu’à un seul homme, Lionel Messi.

Aurélien Brossier