Dakar : MD rallye, une écurie qui a du coeur

Votre opinion
- +

Mécénat Chirurgie Cardiaque, l’association qui vient en aide aux enfants souffrant d’anomalie cardiaque, habille les huit voitures de l’écurie MD rallye. Son promoteur, Pierre Vasseur, réalise un rêve et reverse 70% des fonds collectés aux...


Sur le Dakar 2013, l’écurie MD Rallye a décidé de se lancer dans un partenariat d’un nouveau genre avec l’association Mécénat Chirurgie Cardiaque (MCC), qui vient en aide à des enfants ayant des malformations cardiaques. C’est le pilote Pierre Vasseur, qui participe à son premier Dakar, qui a eu l’idée. « Il y a deux ans, mes enfants me parlent de MCC qu’on leur avait présenté à l’école. » La suite n’attend pas. Le petit Julien débarque chez ce fils de militants associatifs. Les Vasseur deviennent famille d’accueil. « Il m’a plus apporté que l’inverse. »

L’association n’est pas inconnue des sportifs. Actuellement sur le Vendée Globe est engagé le bateau de Tanguy de Lamotte, « Initiative-cœur », financé en partenariat avec MCC. « J’ai vu Tanguy qui m’a expliqué comment il avait fait, les partenaires ont payé le bateau, l’association l’a habillé », raconte Vasseur. Antoine Morel de MD rallye donne son accord sans hésiter. Le philanthrope rencontre ensuite Etienne Lavigne, patron du Dakar. Sur la pointe des pieds. « J’avais peur de voir un gros ours qui ne pensait qu’à son business. C’est tout le contraire qu’il s’est passé. Les gens du Dakar ont été extraordinaires. Ils nous ont accueillis comme des stars que nous ne sommes pas. » Les huit équipages sont financés par MD rallye, MCC se contentant de sticker les autos. Pour Vasseur, la destination des fonds est claire : c’est 70% pour les malades, 30% pour les frais de fonctionnement. Car selon lui, un enfant « coûte » 12 000 euros (avion, famille, hôpital).

Parrainé par Belmondo

Dans ce partenariat, les sponsors ne servent donc pas qu’à construire la voiture ou à payer l’inscription au Dakar, mais à financer l’opération des enfants. Grâce à ce partenariat, huit bambins ont déjà pu être opérés. Ce sont les pilotes, co-pilotes et quelques sponsors historiques de l’équipe qui financent la course. Parrain de l’opération, Paul Belmondo apporte sa notoriété, lui qui a déjà fait ce rallye-raid. Il suit au jour le jour ce que fait l’écurie, et tient une chronique sur le blog de l’équipe.

« Pierre a une grosse motivation pour arriver au bout (il est après trois journées dans le top 40, ndlr), », poursuit Belmondo. Lorsqu’on sait que derrière ça il y a des familles, des enfants, des chirurgiens, on peut penser à ces gens-là quand on est dans le dur sur le rallye. La réussite dans le Dakar est dérisoire par rapport à quelqu’un qui lutte dans la vie. »

Louis Chenaille (avec A.A.)