Equipe-type FIFA : la Liga est-elle surcotée ?

9 opinions
- +

En marge de la cérémonie du Ballon d’Or qui a une nouvelle fois consacré Lionel Messi, la FIFA a dévoilé son équipe-type 2012. Un onze composé exclusivement de joueurs évoluant en Espagne. Logique ?

L'équipe-type FIFA 2012, 100% Liga

L'équipe-type FIFA 2012, 100% Liga

Avec Casillas (Real Madrid) - Daniel Alves (Barça), Gerard Piqué (Barça), Sergio Ramos (Real Madrid), Marcelo (Real Madrid) - Iniesta (Barça), Xabi Alonso (Real Madrid), Xavi (Barça) - Messi (Barça), Falcao (Atlético Madrid), Ronaldo (Real Madrid), l’équipe-type FIFA 2012 a de l’allure. Pas grand-chose à dire là-dessus. Oui mais… Il n’y a pas un petit détail qui vous choque ? Onze joueurs de Liga. Cinq du Real, cinq du Barça, et un de l’Atlético. Le championnat espagnol et ses deux géants ont tout raflé. N’en déplaise aux Drogba (exceptionnel pour offrir la Ligue des champions à un Chelsea pourtant à la peine) et autres van Persie (monstrueux avec Arsenal puis Manchester), cette année, c’est la Liga, et puis c’est tout.

Dans cette liste siègent bien sûr quelques incontournables. Le roi Messi et ses deux concurrents du Ballon d’Or. Jusque-là tout va bien. Falcao, peut-être le meilleur avant-centre du monde actuellement, et Xavi, cerveau de l’Espagne et du Barça, sont incontestables. Casillas et Ramos, énormes en championnat et à l’Euro, semblent aussi à leur place. Pour le reste, le débat est ouvert, mais une chose est sûre, le « reste du monde » ne manquait pourtant pas d’arguments.

Où est Pirlo ?

Malgré son palmarès bien maigre en 2012, Messi, le meilleur joueur du monde, a été consacré. Dans cette logique, un Thiago Silva, considéré comme « le meilleur défenseur du moment », n’aurait pas dépareillé. Ashley Cole, vainqueur de la Ligue des champions, Philipp Lahm, impressionnant de régularité, ou encore l’Italien Chiellini, champion d’Italie et vice-champion d’Europe, manquent aussi à l’appel. Et que dire d’Andrea Pirlo, génial maestro d’une Juventus invaincue et d’une Squadra Azzurra qu’il a sublimée jusqu’en finale de l’Euro, peut-être le plus le grand oublié de cette liste...

Pour Luis Fernandez, l’explication dépasse le simple cadre du football. « La Liga est un très bon championnat. On joue un football plus axé sur la technique, le jeu de passes, les joueurs sont très bons. Mais surtout, il y a le Real, le Barça, Cristiano Ronaldo, Messi, et les projecteurs sont forcément plus braqués sur ce championnat ». Ce onze-type ayant été établi uniquement à partir du vote des Internautes, la théorie de la surexposition médiatique se tient.

En 2011 déjà, neuf joueurs de Liga étaient venus garnir la liste. Seuls Vidic et Rooney (remplacés par Marcelo et Falcao cette année) étaient parvenus à se faufiler pour endiguer l’outrageuse domination. Neuf joueurs dont cinq du Barça, et quatre du Real. L’hyper-exposition des Clasicos, l’impressionnante domination des deux clubs sur leur territoire, et la relative faillite de leurs principaux rivaux en Ligue des champions (élimination précoce des deux Manchester, défaite du Bayern sur ses terres en finale contre un Chelsea 6e de Premier League) a fait le reste. Logique ? Loin s’en faut. Mais le football l’est-il vraiment ?

Alexis Toledano avec Luis Attaque