Bassons : « Armstrong est quelqu’un de froid, de dur »

Votre opinion
- +
Lance Armstrong

Lance Armstrong

Christophe Bassons, l’ancien coureur français, avait été l’un des premiers à subir les foudres du tyran Lance Armstrong. Il n’a pas été surpris par la teneur de ses aveux jeudi soir. « Il a agi comme je pensais qu’il allait agir, explique-t-il. C’est quelqu’un de froid, de dur. Il ne se met pas à pleurer devant une personne, devant les caméras. Il ne donne pas de noms. Il reconnaît son dopage, qui ne me surprend pas. C’est un peu le protocole de Festina à l’époque. Je suis quand même étonné qu’il n’ait pas donné de noms. Les réserve-t-il à la justice ou ira-t-il plus loin dans la deuxième partie de l’émission ? Je pense qu’il a des ambitions politiques. Il reste dans l’image qu’il veut donner de quelqu’un de très courageux, très dur. Il continuera à rester dans cette position. »

GQ