Beckham, plus fort que le fisc ?

20 opinions
- +

En reversant la quasi-totalité de son salaire au PSG à des œuvres caritatives, David Beckham devrait échapper au fisc. Une réalité qui divise déjà le monde politique.

David Beckham

David Beckham

A première vue, la démarche est celle d’un bon prince. En affirmant vouloir reverser l’intégralité de son salaire à des œuvres caritatives, David Beckham a créé un buzz monumental autour de sa venue, pour cinq mois, au PSG. Mais le généreux donateur serait aussi un fin négociateur en affaires. Car « Becks » à Paris, ce ne sera pas gratuit. Déductible d’impôt, par contre. Et pour cela, le Spice Boy et le club de la capitale semblent avoir trouvé la parade. Sur les 800 000 euros de salaire mensuels que devrait toucher Beckham, seuls 2800 euros lui seraient versés par le PSG, « soit le revenu minimum fixé par la charte de la Ligue Professionnelle de football », a confié ce dimanche à RMC Sport Redouane Mahrach, avocat du droit du sport.

Un montant trop faible sur cinq mois pour être soumis à l’impôt sur le revenu. Le reste de son pécule, soit 4 millions d’euros environ jusqu’en juin, serait ensuite directement versé par le PSG à des associations caritatives, ce qui permettrait au club d’économiser à la fois des charges (60 % du montant dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires) et de déduire ce don de ses impôts. « En matière fiscale, vous savez, on est toujours ‘‘borderline’’, poursuit Mahrach. À mon sens, on est dans la légalité puisque les textes le prévoient. A partir du moment où la brèche existe, les contribuables ont raison de s’engouffrer dedans. » Ce montage financier ne démunira pas pour autant Beckham.

Un député : « Il serait bien moins payé que mon attaché parlementaire ! »

La star touchera toujours des revenus liés à l’utilisation de son image, qui ne transiteront pas par Paris, puisque sa société est basée hors de l’hexagone et que son domicile fiscal est établi à Londres, les cinq mois que le joueur passera en France ne pouvant faire office de nouveau foyer fiscal. Soit, une nouvelle fois, aucun impôt à payer, ce qui agace fortement le député UMP Gérald Darmanin. « Beckham payé 2800 euros par mois… Il serait bien moins payé que mon attaché parlementaire ! Soyons sérieux ! Il faudrait convaincre la ministre des Sports d’arrêter ses processus funestes de fiscalisation. Je préfère toucher 50 % de beaucoup que 75 % de rien. »

D’autres préfèrent mettre en avant les formidables retombées qu’aura la présence de Beckham en France, impôt ou pas. « Moi j’y vois un symbole, affirme le député Jérôme Guedj. Il va permettre de créer de la richesse, autour du PSG, du droit à l’image, des maillots vendus par le PSG. C’est bien la preuve que le paysage fiscal en France ne fait pas fuir. » Le débat est lancé. Et dire que celui sur son niveau sportif n’a pas encore réellement débuté…

A.D avec J.S
Les cotes des prochains matchs avec PMU.fr
Ligue 1 - 35e journée
25/04
20:30
Nantes 2,9 2,85 2,3 Marseille Je parie
26/04
17:00
Ajaccio 7,5 4 1,34 Monaco Je parie
26/04
20:00
Evian TG 3,3 3 2,05 St-Etienne Je parie
26/04
20:00
Guingamp 1,8 3,15 3,8 Valenciennes Je parie
26/04
20:00
Montpellier 1,95 3,15 3,4 Toulouse Je parie
26/04
20:00
Nice 1,95 3 3,9 Reims Je parie