Parra : « Eviter de passer pour des cons »

3 opinions
- +

De retour comme titulaire au poste de demi de mêlée, le Clermontois Morgan Parra attend une réaction du XV de France contre l’Angleterre, samedi à Twickenham. Car dans ce Tournoi des VI Nations, la cuillère de bois n’est plus très loin.


Morgan, vous voilà à nouveau sur le devant de la scène puisque Philippe Saint-André a décidé de vous titulariser face aux Anglais…

C’est le jeu. Il y a de la concurrence en équipe de France. Il faut être impliqué au sein du collectif. On est tous des compétiteurs. On aimerait commencer tous les matches. Malheureusement, le match débute à quinze. Quand on la chance d’entrer, il faut apporter un plus. J’ai fait ça pendant deux semaines. On va à Twickenham en équipe. Tout seul, on n’y arrivera pas. Si on veut faire quelque chose, c’est à 23.

Philippe Saint-André a parlé d’opération commando. Est-ce un contexte qui vous plait ?

J’aurais aimé entrer dans une autre position, après avoir gagné les deux premiers matches et jouer là-bas pour un grand chelem. Ce n’est pas le cas. On va en Angleterre avec l’envie de faire un gros match, de se surpasser et d’être présent dans le combat. C’est très compliqué. L’Angleterre va essayer de jouer et de nous poser de gros problèmes. Si on arrive à les contenir durant les 30-40 premières minutes, on arrivera à les faire douter.

En charnière, vous allez retrouver François Trinh-Duc…

Cela fait longtemps qu’on n’a pas été aligné tous les deux. Ce n’est pas parce qu’on a un passé commun qu’on est sûr que tout va marcher. Sinon, on aurait été aligné depuis longtemps. On va essayer d’orienter le jeu le mieux possible. La priorité, c’est le collectif, être présent dans le combat qui s’annonce très compliqué. Ensuite, il faudra tenter les coups pour gagner là-bas.

 

N’est-ce pas le retour des tauliers ?

Non. Il n’y a pas de pompiers de service, ni de tauliers. On a juste la chance de jouer un gros match à Twickenham. On veut s’en sortir tous ensemble. On s’est mis dans la me… tous ensemble, à nous d’en sortir de la même façon.

En cas de victoire samedi, vous priverez l’Angleterre d’un possible grand chelem. Est-ce une source de motivation supplémentaire ?

Il faut surtout éviter de passer pour des cons en ne remportant aucun match dans ce Tournoi. A nous de sortir seuls de cette galère.

 

Propos recueillis par Laurent Depret et Pierrick Taisne