Bernaudeau : « Europcar a la priorité »

Votre opinion
- +

En pleines négociations avec « quelques entreprises » en vue de la saison 2014, Jean-René Bernaudeau assure que l’actuel partenaire de son équipe aura la priorité dans les discussions. Ambitieux, il veut augmenter le budget de sa formation de 20-25%.

Jean-René Bernaudeau

Jean-René Bernaudeau

Jean-René Bernaudeau, où en êtes-vous des discussions autour de l’avenir de votre équipe ?

On est dans des négociations. L’équipe est ambitieuse. Avec l’arrivée de Bryan Coquard, elle s’étoffe et elle coûte donc plus cher. Des discussions sont en cours avec quelques entreprises, et notamment Europcar, qui a évidemment la priorité.

Quelle est la tendance pour le moment ?

Je veux augmenter la voilure. Aujourd’hui, l’équipe est ambitieuse. Elle est quand même jeune, à part Thomas Voeckler, qui augmente la moyenne d’âge. On a une équipe qui doit progresser et pour le faire, on doit augmenter le budget. La recherche est donc dans le budget, pour développer l’équipe et pas pour en assurer la pérennité.

Concrètement, quel est votre budget actuel et à quelle hauteur voulez-vous l’augmenter ?

On doit énormément à Europcar, qui nous a souri il y a deux ans. On fonctionne avec un budget 25% à 30% inférieur à celui de nos concurrents, même on a quand même tout le personnel nécessaire pour bien travailler. Mais il faut qu’on arrive à avoir un budget du niveau de l’équipe et donc l’augmenter de 20-25%.

Que ce soit avec Europcar ou un autre partenaire…

Il faut qu’on l’augmente, quoi qu’il arrive, pour pouvoir continuer à grandir. Avec notamment Coquard, qui vient d’arriver et qui aura évidemment un salaire bien différent en 2014.

Quand pensez-vous être fixé ?

C’est moi qui pilote les négociations. Ce n’est pas pressé mais dans le mois qui vient, on aura déjà une petite idée.

Propos recueillis par Nicolas Jamain