Zidane : « Benzema, il ne lâche rien ! »

4 opinions
- +

DOCUMENT RMC SPORT. Zinedine Zidane était ce jeudi à Savigny-le-Temple pour l’inauguration d’un complexe sportif Z5. Pour Luis Attaque, il a répondu à toutes les questions, venant au secours de Karim Benzema, muet avec les Bleus depuis 1217 minutes.

Zinedine, vous voilà désormais sur le banc de touche aux côtés de Carlo Ancelotti. Comment vivez-vous tout cela ?

C’est une bonne expérience. Avec ce que j’envisage à l’avenir, être le second de Carlo Ancelotti, c’est parfait. C’est une bonne préparation pour la suite de ma carrière.  Je suis content. C’est un métier passionnant, difficile forcément mais intéressant. Il y a deux entraîneurs adjoints, dont Paul Clement qui prépare et anime les entraînements. Avec lui, c’est très intéressant car cela fait 22 ans qu’il fait ça. Il m’explique bien les choses. Avec Ancelotti, on discute plus de tactique et des joueurs.

Vous vous préparez donc pour devenir un jour le numéro un !

C’est le but. Les sceptiques ? Je ne peux pas me battre avec tout le monde. Je fais mon petit bonhomme de chemin, j’apprends. Je suis là au contact des gens qui sont importants dans le football.

Ça se passe donc très bien avec Carlo Ancelotti ?

Oui, je l’ai eu comme entraîneur à la Juve (1999-2001). Depuis, il a évolué. Il a beaucoup d’expérience, il a gagné un peu partout. C’est une bonne expérience pour moi.

Quel est votre sentiment sur le début de saison du Real Madrid ? N'est-il pas un peu timide ?

C’est votre sentiment. A Madrid, il y a une certaine exigence. On demande toujours plus. On en veut toujours plus. Les résultats sont là. Ils sont bons. Bien sûr, on peut toujours s’améliorer dans le jeu.

Après le transfert record de Gareth Bale, vos propos sur le montant ont fait parler...

J’ai tout simplement dit que c’était comme ça. Il ne fallait pas se poser de question là-dessus. C’est le marché. Il y a un club qui veut un joueur et un club vendeur ou pas. Puis il y a des transactions, c’est tout. Ça coûte ce que ça coûte. Bale est un joueur exceptionnel. Il va faire énormément de bien à Madrid. C’est pour ça qu’il a été choisi.

En ce moment, Karim Benzema est dans le dur...

Quand un joueur de foot est dans une position un peu « down », c’est forcément difficile. On perd un peu de confiance, de fraîcheur. En revanche, il ne perdra jamais ses qualités. On lui demande de marquer des buts. Cela fait un moment qu’il n’en marque pas. Forcément, il se fait taper dessus. Mais je ne vais pas revenir sur le joueur, ni sur le travail qu’il fait à Madrid. Le mec, il ne lâche rien ! Il est présent.

Mais il y a la concurrence d'Alvaro Morata...

Mais c’est bien qu’il y ait des joueurs qui poussent ! C’est une mauvaise période. Ça arrive. On a parlé de ses 1217 minutes sans marquer en équipe de France. C’est vrai que c’est long, que ça fait beaucoup. Mais Karim est un joueur qui ne lâche pas. A l’entraînement, il en fait beaucoup. Même en ce moment, il bosse. Sur le terrain, il court, il se donne. Je pense qu’il va revenir. Il faut qu’il marque rapidement un ou deux buts.

Que pensez-vous du désamour entre l'équipe de France et son public ?

A mon époque, c’était pareil. Il y avait aussi des moments difficiles. Ce n’était pas non plus le grand amour. Peut-être que celle-ci est un peu plus compliquée parce que c’est une équipe assez jeune avec très peu d’anciens.

Les Bleus foncent vers les barrages. Peuvent-ils se qualifier pour la Coupe du monde ?

Je suis supporteur de cette équipe donc je pense qu’elle a les moyens de se qualifier. Je suis confiant.

Dernière question. Entre Cristiano Ronaldo, l'un de vos joueurs au Real Madrid, et Franck Ribéry, lequel des deux aura le Ballon d'Or ?

Ils le méritent tous les deux. Moi je le donnerais à Franck pour ce qu’il a fait cette année et notamment pour les trois trophées majeur qu’il a remportés (C1, Bundesliga, Coupe d’Allemagne). Le problème, c’est qu’il y a un mec qui a mis 55 buts. Et de toute façon, ce n’est pas moi qui décidera…   

A lire aussi :

>> La reconquête s’annonce (encore) longue pour les Bleus

>> En images : la défense idéale de Luis pour l’équipe de France

>> Morata encense Benzema

Luis Attaque