Aulas : « Gonalons reste à Lyon »

12 opinions
- +

EXCLU RMC SPORT. Invité de Luis Attaque sur RMC, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, a annoncé que Maxime Gonalons, courtisé par Naples, resterait bien dans le Rhône jusqu’à la fin de la saison.

Jean-Michel Aulas
@ AFP
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel, quel est votre bilan de cette 1ère partie de saison ?

Elle est contrastée. On a réussi à survivre dans toutes les compétitions mais en championnat, qui est le point principal, on est distancé. Mais on est avec le PSG les seuls qualifiés en coupe d’Europe. C’est une satisfaction pour l’indice UEFA des clubs. Et en Coupe pour l’instant, les choses se passent bien. Et le point positif, c’est qu’on a récupéré la quasi-totalité de nos blessés, ce qui nous a beaucoup handicapés durant le premier semestre.

Comment vivez-vous cette actuelle 10e place en Ligue 1 ?

En championnat, je n’ai pas souvenir qu’on ait eu ce classement (à la trêve) depuis 15 ans. Je pense qu’il faut encore viser les places européennes. Lille (3e) est 15 points devant, ce qui est considérable. Mais je me rappelle d’une année où on avait rattrapé Monaco pour être champion, en refaisant un retard de 11 ou 12 points. A l’heure actuelle, on n’est pas bien placé et on est déçu. Je ne cherche pas à faire de la méthode Coué mais je suis satisfait de la qualité de jeu déployée. On a la capacité de faire une deuxième partie de saison colossale.

Quel objectif avez-vous fixé à votre staff ?

On n’a pas réactualisé les objectifs de début de saison, qui étaient d’être européen. J’essaye d’insister sur la Ligue Europa. Je défends mon club parce que je l’aime. Lyon est 14e à l’indice UEFA, 1er club français. Paris est 17e et peut nous passer devant mais si on fait un beau parcours on peut rester 1er club français en fin de saison et ce sont des choses qui me parlent.

Etes-vous obligé de vendre lors du mercato d'hiver ?

On a toujours besoin de vendre, mais de vendre cher. On ne vendra pas à tout prix. On en a besoin, on l’a dit, de céder des actifs qui peuvent être des joueurs mais aussi une filiale, des biens immobiliers qu’on possède. Il faut regarder ce qu’il peut y avoir. On est propriétaire du terrain, du centre d’entraînement, du centre de formation. Ce sont des actifs qui peuvent être cédés. On peut vendre des joueurs, mais ceux qu’on aura décidés.

« Gonalons ? La proposition est montée à 17 millions »

Maxime Gonalons partira-t-il ?

Pour Max, je réponds non. Je viens de discuter avec Aurelio de Laurentiis, le président de Naples, qui est quelqu’un que je respecte. Je l’ai prévenu que j’allais dire sur RMC que Max allait rester à Lyon, je vous donne l’info pour éviter que des gens imaginent des choses. La décision a été prise lundi soir. J’ai vu Max lundi après-midi. Je me suis longuement concerté avec Rémi Garde. Il m’a dit qu’il fallait absolument garder Max car il est le symbole de notre politique. Il fait partie des joueurs formés à Lyon qui peuvent aller à la Coupe du monde au Brésil.  

Selon nos informations, la tendance était plutôt à un départ. Pourquoi ce revirement ?

La décision a été prise hier soir (lundi) avec Rémi. Il y a eu une relance de la part de Naples. La proposition est montée à 17 millions d’euros (15M€ + 2 M€ de bonus). On a pris la décision de convaincre Max que son avenir était plutôt à Lyon, au moins jusqu’à la fin de saison.

Rémi Garde a-t-il mis sa démission dans la balance ?

Pas en ce qui me concerne. On a discuté avec Rémi, qui est un entraineur de qualité et réfléchi. Il a cet avantage de connaitre l’économie et la structure financière du club. On a parlé des avantages et des inconvénients. Si Max doit partir dans un grand club, il doit y trouver un avantage. Or il a un statut important à Lyon puisqu’il est capitaine. Il n’aurait pas eu forcément ce statut ailleurs alors qu’il est course pour une place dans le groupe France pour la Coupe du monde.

Etes-vous d'accord avec Naples pour un transfert en juin ?

Pas pour le moment, non.

Et si l'offre de Naples augmente encore ?

L’OL a une caractéristique, c’est qu’on est coté en bourse, dons si je répondais à cette question je me mettrais en infraction. Il faut vous contenter du scoop que je vous ai donné. Il reste jusqu’au 30 juin, au moins. J’espère qu’on va le convaincre. Il peut gagner plein de choses à Lyon. On a de bons joueurs et une dynamique pas prise en défaut depuis une vingtaine d’années.

Maxime Gonalons voulait-il rester ou partir ?

Maxime est un garçon aussi de qualité. C’est pour ça qu’on lui a proposé d’être capitaine et qu’il le fait très bien. Au fond de lui, il était flatté qu’un grand club comme le Napoli s’intéresse à lui. Mais comme vous le savez, Naples a été sorti de la Ligue des champions et Maxime n’aurait pas pu disputer la Ligue Europa avec un autre club.

« Gourcuff ? Des discussions avec des clubs de très haut niveau »

Quelle est la situation de Yoann Gourcuff ?

Sur le plan du positionnement médiatique et de sa confiance, il aurait intérêt à accepter une prolongation de contrat où on pourrait actualiser un certain nombre de choses qui lui permettraient de ne pas être sous pression. Il a dit non, je le regrette mais il fait partie des joueurs que j’admire. Ila retrouvé depuis quelques temps son football. C’est une déception mais dans le football il y a beaucoup de joie et aussi des déceptions. Mais on respecte la nature des hommes et celle des grands joueurs. Quand on fait des investissements lourds, on espère que les choses vont se passer avant la fin de contrat. Il fait partie des joueurs sur lesquels on est prêt à discuter au mercato d’hiver. On en discute. On dispose avec Grenier et lui de deux joueurs complémentaires mais aussi du même poste. C’est de ce côté-là qu’il faut regarder s’il y avait des cessions à faire maintenant ou au 30 juin.

Avez-vous des propositions pour Yoan Gourcuff ?

Il n’y pas proposition mais je vous assure qu’il y a des discussions avec des clubs. Et des clubs de très haut niveau.

Vous êtes-vous fait une raison sur le fait que Bafétimbi Gomis parte libre en fin de saison ?

Mon souhait était de trouver un accord pour céder les deux joueurs dont le contrat arrive à échéance en juin, c’est-à-dire lui et Jimmy Briand. J’ai même proposé à Bafé de regarder une prolongation de contrat. Ça n’a pas été retenu. Mais tous les deux se sont bien comporté après les discussions de cet été, qui ont été entreprises dans l’intérêt du club. Ça n’a pas été possible à ce moment-là mais c’est encore possible en janvier.

Rémi Garde arrive également en fin de contrat. Lui avez-vous proposé une prolongation ?

Bien sûr. Lui-même estime qu’à travers les résultats de son équipe, c’est un bon moyen de pression envers ses joueurs de montrer que sa décision dépendra de sa performance. C’est noble et incitatif pour les joueurs d’être au plus haut niveau. Je n’ai aucun doute sur la concrétisation. Il est lyonnais, il a géré le centre formation et il apporté certain nombre de points sur le recrutement. C’est un garçon intelligent, qui a de la personnalité. Je m’entends bien avec lui et ce serait bien qu’il accepte de prolonger. Il le fera au moment où il le souhaitera.

Y aura-t-il des arrivées à Lyon cet hiver ?

Il peut toujours y avoir des arrivées. Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus.

A lire aussi :

>> Seriez-vous choqué par un départ de Gonalons ?


>> Mercato : les rumeurs étrangères du 7 janvier

>> Labrune : « Le futur entraîneur ? Plus un technicien qu’un meneur d’hommes »

Luis Attaque