Deschamps : « Benzema est rayonnant »

11 opinions
- +

Didier Deschamps a beaucoup apprécié le match de ses joueurs ce mercredi contre les Pays-Bas (2-0). Le sélectionneur des Bleus, qui refuse de céder à l’euphorie, insiste notamment sur la forme étincelante de Karim Benzema.

Didier, qu'est-ce qui vous a plu dans la prestation de vos joueurs ?

Le résultat, la manière et l’attitude générale car c’est ça qui doit être le ciment de tout. Vous savez ce qui s’est passé le 19 novembre (barrage retour contre l’Ukraine, victoire 3-0, ndlr). Ce n’était pas le même contexte mais il y avait la même envie collective de faire les choses ensemble, face à une équipe qui a de la qualité. Lors du premier quart d’heure on a été un peu timides mais par la suite, on a mis de la vitesse et de la percussion.

Faut-il s'emballer après cette performance ?

Emballez-vous, mais pas trop quand même ! Comme je l’ai dit aux joueurs, ils avaient un devoir ce soir. Ils avaient déclenché une forte attente et c’est bien d’avoir maintenu ça. Chaque match demande confirmation. Ce match-là ne va pas nous faire passer d’outsiders à favoris du Mondial, mais pour notre dynamique, avoir maintenu ça est quelque chose d’important.

Karim Benzema est dans une forme étincelante...

Il a un grand sourire. Évidemment, quand il est à ce niveau, offensivement c’est très intéressant pour nous. Dans tout ce qu’il fait, il y a beaucoup de justesse. C’est quelqu’un qui est adroit. C’est bien. Qu’il reste comme ça et qu’il garde ce niveau, avec un peu de fraîcheur. Ça se voit sur son visage aussi. Il est rayonnant car il est en confiance. Ça confirme sa très grande forme du moment.

« Griezmann ? Un peu de retenue »

Le débat est-il clos pour le poste d'avant-centre ?

Le débat, vous l’ouvrez et le clôturez quand bon vous semble. J’ai deux attaquants axiaux avec des qualités différentes. Depuis deux ans, Karim a joué la majorité des matchs, il a eu une période de moins bien, il avait perdu confiance et Olivier (Giroud) a montré beaucoup de qualités. Je le répète, c’est évolutif. Aujourd’hui, Karim est à un tel niveau que c’est très intéressant pour nous mais ce n’est pas pour autant que je vais condamner Olivier, bien au contraire. Il a eu un peu de temps de jeu et a été intéressant.

Qu'avez-vous pensé de la performance d'Antoine Griezmann ?

Ce n’est jamais évident d’honorer sa première sélection. Dans un monde idéal, j’aurais préféré qu’il ne débute pas et qu’il puisse rentrer car il y a un côté émotionnel qui et là. Il a fait des choses intéressantes. Il va gagner un peu en confiance. Il y avait un peu de retenue mais il a énormément participé à l’animation offensive en changeant de position. Il a fait voir son répertoire mais il est évidemment capable, avec un peu plus d’assurance, de faire mieux.

Le niveau atteint par Blaise Matuidi vous bluffe-t-il ?

Ah, il est performant, il y a du peps ! S’il marque des buts en plus… En termes de volume, d’intensité et de répétition des courses, il est au très haut niveau. Et les deux autres qui sont avec lui au milieu (Yohan Cabaye et Paul Pogba), ce n’est pas mal non plus.

A lire aussi :

>> France-Pays-Bas : les Bleus confirment l’embellie

>> France-Pays-Bas : les notes

>> Larqué : « Deschamps maintiendra sa confiance en Griezmann »

Propos recueillis par Jérôme Sillon