EXCLU - Giroud : « Aujourd’hui, oui, je me sens remplaçant »

Votre opinion
- +

EXCLU. Invité exceptionnel de Luis Attaque au lendemain de l’élimination d’Arsenal en Ligue des champions, Olivier Giroud a fait part de sa grande déception. Mais le Gunner a surtout évoqué les Bleus, ses ambitions et la concurrence avec Benzema.

L'élimination en Ligue des champions

« Dans ces matches, ça se joue à des détails. Après, c’est sûr que si Ozil marque son penalty lors du match aller, ça peut changer la physionomie de la rencontre.  Ce qui est dommage, c’est qu’on n’a pas su terminer premier de notre groupe (composé de Dortmund, Naples et Marseille). On avait pris un bon départ mais il fallait mettre toutes les chances de notre côté. On a fini 2e. Du coup, on a tiré le Bayern, on savait à quoi s’attendre. Après, évidemment, nous sommes déçus. On avait beaucoup d’espoir quant à passer ce 8e de finale malgré le match difficile à l’aller. On a montré un bon visage au Bayern. On ne passe pas très loin même si on peut penser que le Bayern a plutôt géré. C’est surtout ce match aller qui nous met en difficulté (défaite 2-0 à domicile). On a montré de belles choses hier, surtout que c’est la meilleure équipe d’Europe. »

La fierté du maillot bleu

« Oui, j’aime l’équipe de France. Je suis très fier de porter ce maillot, qui plus est avec ce qu’on a fait face à l’Ukraine. On a réussi à rallier tout le monde autour de nous. Il y a eu un soutien populaire autour des Bleus. On l’a senti encore face aux Pays-Bas avec une superbe ambiance. On sent vraiment l’engouement du public. On a envie de revivre ce genre de soirée. A partir de ce moment-là, je donne tout sur le terrain. »

La forme des Bleus

« On doit aller à la Coupe du monde avec des ambitions. On est l’équipe de France, même si le classement Fifa ne reflète pas notre niveau (18e). Pour ce qui est de notre forme actuelle, on peut battre des bonnes équipes, comme l’Espagne ou l’Italie. Il y a beaucoup de qualité dans ce groupe. Maintenant, tout le monde sait qu’il faut avoir l’état d’esprit et c’est ce qu’on est en train d’avoir au sein de cette équipe. Pour réaliser une belle aventure collective, il faut une âme. Je sens que l’état d’esprit est en train de changer. »

Objectif Mondial 2014

« Pourquoi ne pas penser à la victoire en Coupe du monde ? Pour le moment, ça reste un rêve mais il faut s’en donner les moyens. Il y a beaucoup de concurrence, beaucoup d’écuries qui dominent le foot comme le Brésil ou l’Espagne. Cette  Coupe du monde sera très disputée mais si déjà on passe les poules, ce qui est à notre portée, on a toutes nos chances pour les matches à élimination directe. D’autant que je ne pense pas que nous soyons à des années-lumière d’équipes comme le Brésil. »

La concurrence avec Benzema

« C’est une chance d’avoir des attaquants qui se complètent et qui sont complémentaires dans leurs qualités. On a tous les deux la possibilité avec Rémy ou d’autres attaquants, d’apporter notre pierre à l’édifice. En ce moment, Karim est en forme, moi aussi. On a besoin de tout le monde pour faire une bonne Coupe du monde. La concurrence a toujours été saine, on est là pour tirer l’équipe de France vers le haut. Maintenant, il y a des choix tactiques. Notre 4-3-3 est plutôt bon, on l’a prouvé avec le match face aux Pays-Bas. Karim est  sûrement plus à l’aise dans l’axe même s’il aime dézoner. »

Son statut de remplaçant

« Aujourd’hui, oui, je me sens remplaçant. J’ai eu ma chance mais je n’ai pas été très décisif même si j’estime que j’ai participé à la victoire en Biélorussie. Karim a retrouvé sa place de titulaire et moi, je suis là pour apporter quelque chose de plus. Après, pourquoi pas jouer à deux. Au niveau tactique, on pourrait être amené à être alignés si on doit aller chercher un résultat.  Il faut savoir prendre des risques mais ce sont les choix du sélectionneur. Quand Benzema était moins bien, j’ai eu ma chance. J’ai été titulaire en Biélorussie. Maintenant, je n’ai pas eu l’occasion de marquer. Benzema a une légitimité en tant qu’attaquant du Real. »

Griezmann le nouveau bleu

« C’est un homme bien, humble. Il nous faut des joueurs avec un excellent état d’esprit et je pense qu’il peut s’adapter. Après, ses qualités, on les connait. Il commence à avoir de l’expérience, il joue à la Real Sociedad depuis plusieurs saisons et il encore jeune. Il aurait pu être décisif si on avait eu un peu plus de réussite mais il a été dans les bons coups. Après, il a peut-être été un peu timide mais quand il se lâchera, il fera mal. »

Giroud « affecté » par le scandale sur sa vie privée

Il y a quelques semaines, les tabloïds anglais avaient révélé que le joueur d’Arsenal avait passé la nuit avec un mannequin, la veille d’un match contre Crystal Palace. Avant qu’une photo du joueur en slip dans la chambre d’hôtel ne soit publiée. Marié et père de famille, Olivier Giroud s’était alors excusé sur twitter. Pour RMC, il accepte de revenir sur ce scandale aui a fait grand bruit outre-Manche. « Ça a été difficile à gérer. Dans ces moments, il faut se concentrer sur le terrain et penser à ce que je fais de mieux : mon métier, tout simplement. Je pense avoir une force de caractère qui me permet de faire la part des choses. Oui, ça m’a affecté mais ça ne s’est pas vu sur le terrain. Je m’en suis servi comme exutoire. C’est l’endroit où j’avais besoin d’évacuer certaines choses et continuer à prendre beaucoup de plaisir. Ça c’est plutôt bien passé sur ces 4 matches où j’ai marqué 2 buts. »

A lire aussi :

>> Benzema-Giroud : le duel en chiffres

>> Nasri : « Le Barça n’est pas fantastique… »

>> Ligue des champions : pourquoi les chiffres interdisent un sacre du PSG