Boudjellal : « C’est du fascisme ! »

1 opinion
- +

Invité de l’Intégrale Sport sur RMC, Mourad Boudjellal a réagi à l’alourdissement de la suspension de Bernard Laporte de 13 à 16 semaines. Le président du RCT s’insurge, avec ses mots, contre cette décision de la FFR.

Mourad Boudjellal
@ AFP
Mourad Boudjellal

Mourad Boudjellal, quelle est votre réaction à la suite de l'alourdissement de la suspension de Bernard Laporte de 13 à 16 semaines, ce qui le privera donc de possibles finales de H Cup ou de Top 14 ?

En appel, le paradoxe c’est que la partie civile est aussi la partie qui juge, donc c’est un peu particulier. On a été jugé par un type dont j’ai oublié le nom et qui se vante d’être depuis 52 ans dans le rugby. C’est-à-dire que quand ce type a commencé dans le rugby, Charles De Gaulle était président, vous imaginez ? Et il est toujours là ! Ce qui me paraît le plus impensable, c’est que dans quel pays et sous quel prétexte a-t-on le droit d’interdire à des gens de parler ? A part dans les grandes dictatures, peut-être. Tous les gens qui veulent punir la parole ou interdire de parler ont toujours été des dictateurs. C’est juste impensable ! Il n’est pas question que quelqu’un empêche Bernard Laporte de téléphoner quand il en a envie. Comment vont-ils faire pour appliquer ça ? Ils vont le mettre sur écoute lui aussi ? Quelqu’un va venir vérifier ses appels sur son portable ? Il n’en est pas question. Ce n’est pas Pinochet qui est au pouvoir en France. Ce sont des gens qui ont une telle haine et qui ont du pouvoir. La classe des gens qui ont du pouvoir en général, c’est de faire fi des haines personnelles. Mais ces gens-là n’en sont pas capables car ce sont des amateurs. Ils ont déversé toute la haine qu’ils ont sur le RCT, sur Bernard Laporte, à travers des sanctions. J’espère que ça leur a procuré du plaisir.

Allez-vous vous plier à cette décision ?

Bernard fera ce qu’il voudra, mais je ne vais me plier à rien du tout. Le mec qui va venir fouiller sur le portable de Bernard Laporte, il n’est pas né. Il faut se calmer. Bernard Laporte appellera qui il veut, quand il veut et comme il veut avec son portable. Je ne peux pas accepter une décision qui vient d’un autre temps et d’une autre origine politique. C’est du fascisme, je n’ai pas peur d’employer le mot. Le rugby a grandi sous l’ère Pétain avec Pierre Laval tuant le rugby à XIII, ce n’est pas une raison pour continuer à vénérer la mémoire du maréchal Pétain. C’est une stupidité absolue. On empêche quelqu’un de communiquer, c’est juste impensable en France et en 2014. Les mots ont un sens et dire à quelqu’un qu’il n’a pas le droit de parler, c’est grave ! Est-ce qu’à la mi-temps, il a le droit de demander à Jacques Delmas (un des adjoints de Laporte, ndlr) si sa fille est malade et si elle va mieux ? C’est une dictature absolue. Les gens qui ont pris cette décision sont de purs fascistes !

Bernard Laporte envisagerait de conduire une liste d'opposition à Pierre Camou lors des prochaines élections de la FFR. Pourriez-vous appuyer cette liste ?

Je l’en crois capable. Contrairement à ce qu’on croit, Bernard a encore beaucoup d’amis et il est capable de monter une liste qui vienne faire le ménage, parce qu’il y en a besoin. On confronte un monde amateur et un monde professionnel. Le monde pro veut aller vers l’excellence et le monde amateur se dit qu’il est dans l’excellence, alors que ce n’est pas du tout le cas. Ils jugent leur niveau avec leurs moyens à eux. Nous le jugeons avec nos moyens et forcément, il y a confrontation. Bernard est une conséquence, pas une cause. Il y en a d’autres qui vont hurler contre l’arbitrage tant qu’on ne va pas s’asseoir autour d’une table et qu’on ne confiera pas des responsabilités à des gens responsables et compétents. On est dans une Fédération qui fait rire le monde entier. Regardez la construction de leur fameux stade. Ils voulaient emprunter de l’argent (200 millions d’euros) sur 50 ans à 0% ! Si vous les placez en banque aujourd’hui, dans 50 ans, la banque vous en donnera 750. Ils prennent les gens pour des crétins ? Et ils sont surpris de n’avoir levé que 350 000 euros, sûrement auprès d’amis ? On fait rire le monde de l’économie avec cette proposition. Dès qu’on rentre dans la réalité économique, ils sont totalement inadaptés. Ils sont crétins même.

Vous vouliez ajouter une dernière chose...

Oui, je voulais dire une dernière chose. Bernard va se présenter à la Fédération et j’avais annoncé que j’arrêterai au RCT dans les deux ans. Et bien je ne crois pas que je vais arrêter. J’ai envie d’être encore là quand ces gens ne seront plus là. Et j’ai envie de les voir partir donc je vais rester tant qu’ils sont là.

A lire aussi :

>> Toulon : Laporte privé de finales

>> Boudjellal, la commission et Higlander…

>> Mignoni : « Bernard est triste »

Intégrale Sport