Vieira : « Quoi qu’il arrive, il faut emmener Ribéry »

12 opinions
- +

Invité de Luis Attaque, le champion du monde 98 estime que Didier Deschamps doit prendre le risque de partir au Brésil avec Franck Ribéry, même amoindri. L’ex-capitaine des Bleus déplore aussi la non-sélection de Samir Nasri.

Patrick Vieira
@ AFP
Patrick Vieira

Patrick, quel doit être l'objectif des Bleus à la Coupe du monde ?

Ce serait de passer le premier tour. Une fois qu’ils l’auront fait, ils peuvent se libérer et aller le plus loin possible. Le point fort, c’est le milieu de terrain, avec Matuidi, Cabaye et Pogba. Ces trois joueurs-là ont tout : tactiquement, ils sont présents, physiquement et ce sont des joueurs doués aussi techniquement. Cela dépendra aussi beaucoup de Benzema et Ribéry. Ce sont ces joueurs qui évoluent dans des grands clubs, qui font la différence quand l’équipe ne va pas très bien.

Faut-il prendre le risque d'emmener Ribéry s'il n'est pas à 100% ?

Par rapport à son importance dans l’équipe, il faut l’emmener et parier dessus en espérant que ça va aller mieux. Peut-être qu’il manquera un match. Il pourra peut-être jouer le deuxième ou le troisième. Quoi qu’il arrive, un joueur comme Ribéry, il faut l’emmener à la Coupe du monde s’il a la moindre chance de participer à un match.

Vous avez connu la même situation en 2008. Vous étiez arrivé à l'Euro blessé et ,au final, vous n'aviez pas du tout joué ?

Ce n’est pas facile à gérer pour un sélectionneur mais ce n’est pas facile non plus à gérer pour un joueur. C’est frustrant, on se pose beaucoup de questions Mais à partir du moment où il a une petite chance, on doit emmener un joueur comme Ribéry ou Zidane dans les grandes compétitions.

Sans Ribéry, comment feriez-vous jouer l'équipe ?

Valbuena à l’air d’être très bien en équipe de France en ce moment. Loïc Remy aussi. Et puis Benzema devant. Le trio au milieu me plait beaucoup. C’est un milieu capable de récupérer, de se projeter très vite devant, de construire car il en a la qualité technique. C’est un des points forts de l’équipe de France. 

« Nasri a sa place dans les 23 »

Vous avez dit dans la presse anglaise que c'était une erreur de ne pas avoir retenu Samir Nasri...

Je n’ai pas dit ça. Les choses sont toujours reprises à moitié. Avec tout le respect pour Didier (Deschamps), en tant qu’entraineur et en tant que joueur, j’ai été très déçu pour Samir. Il a beaucoup travaillé pour faire partie de cette liste des 23. Ne pas faire partie de cette liste des 23 est un peu difficile à comprendre mais, à l’arrivée, je ne suis pas sélectionneur. Je ne connais pas les questions que Didier s’est posé pour composer son groupe. Et je respecte son choix sans aucun problème Mais j’ai vu Samir travailler toute une saison et, en ce qui me concerne, je pense que Samir a sa place. Après, lui (Deschamps) peut avoir une opinion diverse. 

Didier Deschamps ne s'est pas basé que sur des critères sportifs. On l'a vu faire plusieurs fois la tête quand il était sur le banc...

Je ne connais pas un joueur qui aimerait être sur le banc. On a du mal à le trouver au très haut niveau. Après peut-être que Didier s’est posé d’autres questions. Moi je parle du terrain. Après c’est sûr qu’il y a des comportements à avoir. Je ne vois pas Samir quand il est en équipe de France. Je le vois quand il est à Manchester City. Je parle purement du côté sportif. Après, c’est Didier qui sent le mieux comment gérer son groupe.

Vous avez vécu une situation similaire avec Aimé Jacquet en 1998, lorsqu'il avait écarté Cantona et Ginola. Vous aviez été quand même champions du monde...

A partir du moment où Jacquet a gagné la Coupe du monde 1998, il a eu raison. C’est pour ça que je pense que le métier d’entraîneur est beaucoup plus compliqué qu’on ne peut le penser Et c’est sûr, quand on part pour une expérience comme la Coupe du monde, on doit peser le pour et contre, sur et en dehors du terrain. Et savoir comment le joueur va réagir lorsqu’il ne pas jouer.

« Pogba est le futur grand de l'équipe de France »

Tout le monde compare Paul Pogba à Patrick Vieira. Vous retrouvez-vous en lui ?

Je trouve c’est un des grands joueurs de demain. C’est le futur grand de l’équipe de France. Quand on voit ses performances avec la Juve et l’équipe de France, rien ne lui fait peur et c’est un joueur qui sait tout faire. En plus, il est dans un club où il va devenir encore meilleur.

Personne ne croit en la sélection anglaise. Les voyez-vous créer la surprise ?

Effectivement, personne ne les attend. Ils sont dans un groupe très compliqué (avec l’Italie, l’Uruguay et le Costa Rica, ndlr). Ils peuvent créer la surprise parce qu’ils ont quand même des joueurs comme Rooney et Gerrard, capables de faire la différence. Mais sincèrement, je ne les vois pas aller très loin. J’espère que je me trompe parce que c’est une équipe que j’aime bien et il y a beaucoup de joueurs que j’apprécie.

Et la Côte d'Ivoire ?

Si la Côte d’Ivoire fait vraiment tout pour privilégier l’équipe plutôt que l’individuel, je pense que ses joueurs peuvent vraiment faire très mal. Parce qu’individuellement ils ont vraiment de très bons joueurs.

A lire aussi :


Luis Attaque