En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

JO 2016 : les sports au programme

Athlétisme

Athlétisme

Athlétisme

Du vendredi 12 au dimanche 21 août

On avait quitté Londres avec Usain Bolt tout d’or vêtu, chef de file d’une nation dominant largement les pistes en sprint, le double sacre de Mo Farah at home sur les épreuves de fond, le record du monde de Rudisha sur 800m ou encore Lavillenie qui se mue en Dieu de l’Olympe. Mais l’athlétisme -sport roi par excellence des JO- ne s’arrête pas à la vitesse, aux ambiances pesantes d’avant-course et aux temps de réaction cataclysmiques qui peuvent réduire à néant quatre ans de préparation. C’est également de la force, de la précision, de la finesse et de l’élégance dans l’exécution des gestes comme Anna Chicherova à la hauteur ou Julius Yego au javelot.

Rio est l’anagramme de roi, alors qui siègera sur le trône olympique des 24 épreuves que compte l’athlétisme ? Que verra le Stade du Maracana de Rio ? Usain Bolt pour égaler Carl Lewis sur le nombre de médailles d’or ? Lavillenie qui bisse à la perche ou un concours du triple saut d’anthologie avec Teddy Tamgho en guest-star ? Ce dont on est sûr, c’est que ces Jeux de Rio promettent une piste parsemée d’étoiles filantes. Mais filantes pour l’éternité.

Aviron

Aviron

Aviron

Du samedi 6 au samedi 13 août

A Rio, l’aviron fêtera ses 116 ans au programme des Jeux Olympiques. Il aurait même pu souffler ses 120 bougies s’il n’y avait pas eu des intempéries en 1896 à Athènes… Aujourd’hui, cette discipline compte 8 épreuves chez les hommes et 6 pour les femmes avec un nombre de rameurs qui varie du solo à deux, à quatre ou à 8, tous dans la même galère. Si ce sport semblait être l’apanage des hommes, il appartient également à la gente féminine depuis 1976. D’ailleurs, le rameur le plus décoré de l’Histoire des JO est une Roumaine, Elisabeth Lipa, avec 8 médailles dont 5 en or. Les Français ne sont pas en reste niveau palmarès avec de récents champions olympiques comme Michel Andrieux et Jean Christophe Rolland en deux sans barreurs (2000) ou encore Adrien Hardy en deux de couple (2004).

Pour ces Jeux, certains rameurs devraient être exacts au rendez-vous au Lagoa Stadium de Copacabana. On pense évidemment au duo néo-zélandais Eric Murray et Hamish Bond, champion olympique sortant et sept fois champions du monde, à l’équipe allemande de quatre de couple et de huit, ainsi qu’à nos Frenchies en deux sans barreur, Germain Chardin et Dorian Mortelette, en argent à Londres.

badminton

Badminton

badminton

Du jeudi 11 au samedi 20 août

Le badminton fait partie de ces sports récemment programmés pour les Jeux Olympiques avec une première apparition lors des JO de Barcelone en 1992. C’est un sport largement dominé par les pays asiatiques puisque la totalité d’or depuis vingt-quatre ans est partagée entre la Chine (16), la Corée du Sud (6), l’Indonésie (6) et l’« intrus danois » (1). En simplifiant un peu, on se rend compte que l’Empire du milieu exerce une vraie hégémonie puisque sur les 91 médailles distribuées depuis l’intronisation du badminton aux JO, 38 sont tombées dans l’escarcelle chinoise, soit 41% de breloques... Un bilan tout bonnement incroyable que la chine doit en partie à la spécialiste du double mixte Gao Ling, qui a accumulé 4 médailles dont 2 en or (2000 et 2004).

Alors, la Chine encore et toujours en 2016 ? On serait tenté d’approuver au vu de son parcours à Londres où elle a glané 5 médailles d’or… sur 5 épreuves. Rendez-vous donc au Riocentro de Barra pour connaître les nouveaux « fous du volant » !

basket-ball

Basket-ball

basket-ball

Du samedi 6 au dimanche 21 août

On est loin de la première victoire des Etats-Unis aux Jeux Olympiques 19 à 8 contre le Canada sur un terrain outdoor plein d’eau et de boue... Même si le vainqueur des JO reste quasi inchangé chez les hommes (14 victoires sur 18) comme chez les femmes (7 victoires sur 10), les scores, eux, ont bien évolué. Un exemple récent, Etats-Unis - Nigéria à Londres, score final 156 à 73 et record de points dans l’Histoire des Jeux Olympiques. Mais le basket-ball, ce sont surtout matches de légende, des joueurs emblématiques et des points mythiques. Comment ne pas évoquer la Dream Team de 1992 à Barcelone, les quadruples championnes olympiques Teresa Edwards (1984, 88, 96 et 2000) et Lisa Leslie (1996, 2000, 2004 et 2008) ou encore l’exploit de la France à Sydney en 2000, finaliste du tournoi olympique face aux Américains pour la deuxième fois de son Histoire, après avoir écarté en quart le Canada de Steve Nash.

Un exploit qui pourrait être renouvelé par les Bleus de Tony Parker, à condition de passer le cut du TQO (Tournoi de Qualification Olympique début juillet à Manille). Malheureusement, les Américains seront bien présents… Et quelle que soit l’équipe qui lui sera opposée sur les parquets brésiliens, elle risque de faire mal. Très mal.

boxe

Boxe

boxe

Du samedi 6 au dimanche 21 août

La boxe anglaise appelée aussi le « noble art » ne fut pas considérée si noble que cela par le comité olympique qui retarda son entrée dans le programme olympique, car jugée trop dangereuse. Ainsi, la boxe n’apparaît aux Jeux qu’en 1904 à Saint Louis grâce à l’engouement des Américains pour ce sport. Ce même sport qui leur a donné d’immenses champions, auréolés de la couronne olympique comme Mohammed Ali (1960), Joe Frazier (1964), George Foreman (1968) ou encore Sugar Ray Leonard (1976).  Non loin des Etats-Unis, un archipel nommé Cuba a également engendré deux superstars triples championnes olympiques d’affilée chez les lourds, Téofilo Stevenson (72, 76 et 80) et Felix Savon (92, 96 et 2000).

Sport de sang, de sueur, de douleur mais surtout de larmes, la boxe accouche toujours d’images fortes, telles la joie de Brahim Asloum à Sydney (2000) ou a contrario la détresse du défunt Alexis Vastine lors des Jeux de Pékin (bronze) et de Londres, châtié par des décisions arbitrales controversées. Qui deviendra les rois et reines du ring du Riocentro ? On en frémit d’avance.

canoë

Canoë

canoë

Slalom

Du dimanche 7 au jeudi 11 août

Cette variante du canoë s’inspire du slalom à ski, au cours duquel les participants doivent franchir 18 à 25 portes sur un parcours de descente prédéfini. L’épreuve se déroule dans les eaux turbulentes d’une rivière et comprend aussi des portes qui se franchissent à contre-courant. Contrairement aux embarcations utilisées dans les épreuves de vitesse, plus longues et plus fines, celles du Slalom sont plus petites et plus légères, faites de matériaux capables de résister au fort courant des rapides. En France, Tony Estanguet, considéré comme une légende des rivières après ses trois titres olympiques et mondiaux, a largement contribué à démocratiser ce sport. Idem chez les filles grâce à Emilie Fer, championne olympique à Londres dans la même catégorie que le Palois. Et d’espérer que la France fasse retentir une nouvelle Marseillaise dans le Whitewater Stadium de Deodoro.

Course en ligne

Du lundi 15 au samedi 20 août

Le canoë course en ligne est disputé en eau calme sur des parcours en ligne droite balisés par des bouées, sur des distances allant de 200, 500 à 1000 mètres. Ce qui différencie les épreuves est le nombre d´athlètes dans les embarcations (un, deux ou quatre rameurs) et le type de bateau utilisé (canoë ou kayak). Les canoës sont des bateaux ouverts, propulsés par des rameurs en position à genoux, utilisant une pagaie à palette unique. Les kayaks possèdent un espace où s’assoit le pagayeur et sont propulsés par des rameurs utilisant une pagaie à deux palettes qui touchent l´eau en alternance, une à chaque extrémité de la pagaie.

De grands champions ont marqué l’histoire olympique des courses en ligne comme l’Allemand Andreas Dittmer, qui a remporté l’or dans 3 catégories différentes (C-2 1000m, C-1 1000m et C-1 500m) lors de trois JO différents (1996, 2000 et 2004).

cyclisme

Cyclisme

cyclisme

Course sur route individuel

Du samedi 6 au dimanche 7 août

Le programme olympique du cyclisme compte actuellement quatre épreuves (deux pour hommes et deux pour femmes), dont la course sur route (parcours de 250 km pour les hommes et 140 km pour les dames dont l’épreuve féminine n’est entrée au programme des Jeux Olympiques qu’en 1984 à Los Angeles).

A Rio, le parcours comporte plusieurs difficultés dont une montée de près de 9 kilomètres à gravir à trois reprises pour les hommes. Un parcours qui pourrait convenir à Warren Barguil, Thibaut Pinot et Pauline Ferrand-Prevot.

Contre-la-montre individuel

Le mercredi 10 août

En 1996, à Atlanta, le programme cycliste s’est enrichi des épreuves du contre-la-montre pour les hommes et les femmes.

A Rio, les engagés devront engloutir pied au plancher un tracé de 46 km (masculin) et 32 km (féminin). Jérôme Coppel voire Thibaut Pinot s’efforceront de bousculer la hiérarchie des Tony Martin, Christopher Froome ou du champion du monde en titre Vasyl Kiryienka.

Piste

Du jeudi 11 au mardi 16 août

Le programme olympique de cette discipline compte dix épreuves, dont cinq pour les hommes et cinq pour les femmes : vitesse individuelle, vitesse par équipes, Keirin, poursuite par équipes et Omnium.

Cette dernière épreuve, introduite aux Jeux Olympiques de Londres, est le pendant cycliste du décathlon et l’heptathlon en athlétisme. Les coureurs doivent en effet disputer six épreuves. A savoir, le tour lancé, la course aux points, la course à l’élimination, la poursuite individuelle, le scratch et le contre-la-montre. A l’issue de chaque course, ils reçoivent des points en fonction de leur performance.

A ce petit jeu, les Britanniques Chris Hoy et Bradley Wiggins ont établi le record de sept médailles dont 6 en or pour le premier et 4 pour le second. Côté Français, la piste de Rio sera-t-elle dégagée pour les Grégory Baugé, François Pervis et autre Quentin Lafargue ? Réponse mi-août.

BMX

Du mercredi 17 au vendredi 19 août

Le BMX, qui a fait ses débuts olympiques en 2008 à Pékin, est la discipline la plus récente des Jeux. Depuis 1993, le BMX est placé sous la responsabilité de l´Union Cycliste Internationale (UCI).

Nation majeure de la discipline, la France peut se targuer d’avoir eu son moment de gloire en 2008 avec un doublé tricolore réalisé par Caroline Chausson (or) et Laetitia Le Corguillé.

VTT

Du samedi 20 au dimanche 21 août

La discipline est originaire de Californie où, dans les années 1970, quelques cyclistes qui cherchaient une alternative aux épreuves sur route se sont mis à pratiquer le cyclisme sur des sentiers, en montagne ou encore des routes en terre battue. Entre les années 1976 et 1979, les membres d´un club cycliste situé à proximité de San Francisco organisent une compétition près du Golden Gate Bridge, éveillant l’intérêt pour la discipline. L’histoire de ce sport débute alors. Trente-cinq ans plus tard, le parcours proposé à Rio sera très exigeant et accidenté, sur une boucle de 5,4 km ponctuée de nombreux pièges.

Avec Julien Absalon, la France peut s’enorgueillir de posséder une des légendes de la discipline. Double champion olympique (en 2004 et 2008), le Vosgien pourrait même clore sa collection de médailles cet été et entrer définitivement dans l’Histoire du sport français. Attention toutefois au champion sortant tchèque Jaroslav Kulhavy et au Suisse Nino Schurter, éternel rival d’Absalon. Chez les filles, le titre suprême est largement dans les cordes de la pépite Pauline Ferrand-Prévot et de Julie Bresset, championne olympique en titre.

escrime

Escrime

escrime

Du samedi 6 au dimanche 14 août

Présent dès 1896, l’escrime fait partie de ces quatre sports ayant toujours figuré au programme olympique. L’explication réside dans ses valeurs prônées par le Baron Pierre de Coubertin : noblesse, honneur, respect et tradition.

Trois armes sont utilisées en escrime : l’épée, le sabre, le fleuret. Les disciplines portent le nom de ces armes, dont les règles peuvent varier. Les touches sont également différentes, ainsi que la surface valable. Avec le fleuret, un point est marqué lorsqu´une touche se fait avec la pointe de l´arme sur le tronc de l´adversaire. Avec l´épée, on peut toucher avec la pointe tout le corps de l´adversaire. En revanche, avec le sabre, on peut toucher l’adversaire avec la pointe, le tranchant ou le dos de l’épée, au-dessus de la ceinture.

A l’épée, Laura Flessel-Colovic alias la Guêpe a remporté pour la France 5 médailles olympiques donc 2 en or. Chez les hommes, n’oublions pas Roger Ducret et Philippe Cattiau, triple champion olympique en 1924 et 1932 ainsi que Jean-François Lamour couronné au sabre en 1984 et 1988.

football

Football

football

Du mercredi 3 au samedi 20 août

On évoque souvent les Coupes du monde, les Euros, la Copa Americana, mais rarement le foot aux Jeux Olympiques. Pourtant cette compétition, réservée aux joueurs de 23 ans (et trois joueurs plus âgés), a vu quelques belles générations de footballers éclore. On pense notamment aux Touré, Lacombe, Garande et autre Bijotat, sacrés champions olympiques 1984 face au Brésil. Ou encore à la victoire surprise du Nigéria en 1996 à Atlanta avec Kanu, Babayaro et autre Okocha. Et que dire de l’Argentine en 2008 avec Messi, Aguëro, Di Maria et Lavezzi...

Quant aux  femmes elles n’ont pu taquiner le ballon rond seulement qu’à partir de 1996 et la victoire est revenue 4 fois sur 5 aux Etats Unis. Well done girls !

golf

Golf

golf

Du jeudi 11 au dimanche 14 août et du mercredi 17 au samedi 20 août

C’est un sport qui fait son grand retour dans le cercle fermé des disciplines olympiques. Intronisé pour la première fois en 1900 et retiré en 1904, il est dépoussiéré 112 ans plus tard. Le tournoi opposera sur quatre jours d’abord 60 hommes, puis les 60 femmes un peu plus tard. 41 nationalités se masseront sur les greens de l’Olympic Golf Course de Barra.

Et on peut d’ores et déjà l’affirmer, le niveau sera des plus relevé. Rory McIlroy, Jordan Spieth, Sergio Garcia sans oublier les Français Victor Dubuisson et Alexander Levy seront bien présents, à défaut de voir Tiger Woods, actuellement dans les tréfonds du classement mondial.

Les représentantes féminines Karine Icher et Gwladys Nocera auront fort à faire face à la Néo-Zélandaise Lydia Kô et l’armada américaine.

gymnastique

Gymnastique

gymnastique

Artistique

Du samedi 6 au jeudi 11 août et du dimanche 14 au mardi 16 août

Un des plus anciens sports olympiques, la gymnastique fait partie des Jeux depuis l´Antiquité, quand les épreuves comprenaient des luttes et même des duels de taureaux. Le programme masculin de gymnastique artistique aux Jeux Olympiques comprend des épreuves au sol, le saut de cheval, les barres fixes, les barres parallèles, le cheval d´arçons et les anneaux. Pour les femmes, les épreuves sont la gymnastique au sol, le saut de cheval, les barres asymétriques et la poutre.

La Russie domine de la tête et des épaules (voire du buste) le classement des médailles avec 227 unités dont 88 en or. Loin derrière on retrouve le Japon et les Etats-Unis avec « seulement » 91 médailles.

Rythmique

Du vendredi 19 au dimanche 21 août

La discipline devient épreuve olympique en 1984 à Los Angeles en individuel. À cette occasion, et bien que le sport soit né en Europe de l´est, les athlètes de ces pays n’y participent pas en raison du boycott des Jeux par l’ex-URSS.

La catégorie par équipes n’est introduite qu’aux Jeux de 1996 à Atlanta. La gymnastique rythmique est un mélange de mouvements et de danse. Dans un tournoi individuel, chaque gymnaste choisit l’un des cinq engins d’adresse : la corde, le ballon, le cerceau, le ruban et les massues. Cependant, selon les règles de la Fédération Internationale de Gymnastique (FIG) en vigueur, seuls quatre de ces engins peuvent être utilisés par cycle olympique (de 2011 à 2016, par exemple, la corde est restée à l´écart).

A croire que la gymnastique colle aux ballerines des Russes puisque la pays-continent domine une nouvelle fois le tableau des médailles avec 14 breloques dont 8 en or. Le deuxième, l’Espagne collectionne seulement 2 médailles...

Trampoline

Du vendredi 12 au samedi 13 août

C’est la discipline la plus récente de la gymnastique à avoir intégrer le programme olympique. Le trampoline naît dans les années 30, aux États-Unis, de l’invention de George Nissen, professeur d´éducation physique et ancien champion universitaire de gymnastique. En regardant les filets de sécurité des trapézistes dans les cirques, il a l´idée de donner naissance à ce sport.

Le trampoline fait sa première apparition olympique aux Jeux de 2000 à Sydney, avec une compétition individuelle masculine et féminine. Chaque participant réalise un enchaînement de dix figures, dont des sauts simples, doubles et triples avec ou sans pirouettes. Les mouvements sont évalués par un jury qui attribue des notes en fonction de la difficulté et de la précision de chaque présentation. Chaque erreur commise soustrait des points au score final.

A l’heure actuelle, ce sont la Russie et la Chine qui mènent la danse au classement des médailles avec deux breloques dorées chacune. 

haltérophilie

Haltérophilie

haltérophilie

Du samedi 6 au mercredi 10 août et du vendredi 12 au mardi 16 août

Les hommes et femmes forts du monde entier se presseront au Rio Centro de Barra pour affirmer leur puissance. Et tenter de restaurer une image mise à mal par les innombrables affaires de dopage.

L´haltérophilie regroupe deux épreuves : l´arraché et le l´épaulé-jeté. A l'arraché, les haltérophiles doivent soulever la barre au-dessus de leur tête bras tendus en un seul mouvement. Une fois la barre levée, l’athlète doit garder les bras tendus, tout en restant équilibré pendant deux secondes, les arbitres donnant ensuite un signal lui permettant de laisser tomber la barre.

Dans l'épaulé-jeté, il y a deux mouvements : l’athlète doit soulever la barre jusqu'aux épaules, se redresser, puis jeter la barre à hauteur de bras au-dessus de leur tête, tout en gardant les bras tendus jusqu´au signe donné par l´arbitre. Dans toutes les épreuves, l'athlète a droit à trois essais pour tenter de lever le plus de poids possible. Le poids peut être augmenté d’un minimum de 2 kilos entre le premier et le deuxième essai, et au moins 1 kg entre le deuxième et le troisième.  Fort comme un Turc ou fort comme un Grec : si le pays est différent, l’issue reste la même puisque seuls quatre hommes ont été sacrés triples champions olympiques (2 Turcs, 2 Grecs). Plus récemment, ce sont les haltérophiles Halil Mutlu (Tur) en 1996, 2000 et 2004 et Pyrros Dimas en 1992, 1996 et 2000 qui ont crevé l’écran.

handball

Handball

handball

Du samedi 6 au dimanche 21 août

Une question se pose avant ces Jeux de Rio : est-ce que les Experts peuvent remporter un 3e titre olympique consécutif, exploit inédit jusque-là ? Depuis la médaille de bronze décrochée aux J.O. de Barcelone en 1992, l’équipe de France a su se renouveler et maintenir un niveau de performance exceptionnel. Avec 10 titres remportés (5 mondiaux, 3 européens et 2 olympiques), elle est incontestablement l’équipe la plus huppée du 3e millénaire, tous sports confondus. Mais gare aux nations scandinaves toujours extrêmement bien placées en compétition, avec notamment le Danemark de son arrière gauche Mikkel Hansen.

La surprise pourrait venir des femmes, régulièrement dans le top 5 olympique. Et de se prendre à rêver d’un couronnement suprême pour cette belle génération conduite par les expérimentées Allison Pineau, Siraba Dembélé et Alexandra Lacrabère.

Hockey sur gazon

Hockey sur gazon

Hockey sur gazon

Du samedi 6 au vendredi 19 août

Si l´Angleterre est le berceau de ce sport, la France serait celle du hockey. Certaines sources affirment que le mot est issu du français « Hocquet », qui veut dire bâton de berger.

La première association de hockey amateur est créée à Londres en 1886 et depuis, sa popularité n’a cessé de croître, aussi bien en Angleterre que dans les colonies britanniques, raison pour laquelle on a souvent l’impression que ce sport est issu de l’Inde ou du Pakistan.  Mais lors des deux derniers Jeux Olympiques, ce ne sont ni les Britanniques, ni l’Asie du Sud qui a dominé cette compétition. Chez les hommes, l’Allemagne a la mainmise sur la médaille d’or depuis 2008, tout comme les Pays-Bas chez les femmes.

judo

Judo

judo

Du samedi 6 au vendredi 12 août

On ne va pas se mentir, sauf cataclysme, Teddy Riner devrait ramener l’or en France, ce qui constituerait un authentique exploit. Dejà huit fois champion du monde (record absolu), le Levalloisien égalerait ainsi David Douillet, double champion olympique (en 1996 et 2000).  Considéré comme un Dieu au Japon, le colosse contribuerait à gonfler le classement des médailles de la France dans cette discipline, qui culmine actuellement à la 2e position (44 médailles) derrière le Pays du Soleil Levant (72). On peut également compter sur Clarisse Agbegnenou (-63 kilos) qui ne vise QUE l’or, et Audrey Tcheuméo (-78 kilos), en route pour son premier titre olympique.

Pour rappel, le judo compte sept catégories de poids chez les hommes : -60 kg, -66 kg, -73 kg, -81 kg, -90 kg, -100 kg et +100 kg. Idem chez les femmes, avec 7 catégories de poids : -48 k, -52 kg, -57 kg, -63 kg, -70 kg, -78 kg et + 78 kg. Il y avait une catégorie « Absolute » pour les hommes (sans distinction de poids corporel), mais elle a été enlevée après les Jeux de 1984 à Los Angeles.

lutte

Lutte

lutte

Libre

Du mercredi 17 au dimanche 21 août

Comme son nom l’indique, la lutte libre est un style complet dans lequel il n´y a pas de restrictions quant à l’utilisation des parties du corps pour faire tomber ou immobiliser l’adversaire. Dans la lutte libre, les lutteurs sont autorisés à utiliser leurs bras et leurs jambes et peuvent saisir l’adversaire en dessous de la ceinture. Les catégories sont divisées par poids – six catégories, de 57 kg à 125 kg pour les hommes et six catégories aussi pour les femmes: de 48kg à 75 kg. Aujourd'hui, la Russie domine en lutte libre, mais elle est talonnée par les États-Unis. Au rang des pays d'où sortent des lutteurs de niveau international figurent l'Iran, la Turquie et la Mongolie, pays où la Bökh est le sport national.

Gréco-romaine

Du dimanche 14 au mardi 16 août

Dans la lutte gréco-romaine, l’objectif est d’amener les épaules de l’adversaire au tapis, en utilisant seulement les bras et le haut du corps. Les six catégories sont divisées par poids, et vont de 59 kg pour le plus léger, jusqu´à 130kg pour le plus lourd. Il n´y a pas d’épreuves féminines dans cette discipline.

Parmi les lutteurs qui ont marqué l’histoire de la discipline, qui ne se souvient pas de de la « bestiole » Aleksandr Karelin, invaincu en tournoi de 1987 à 2000, qui a remporté au passage 3 titres olympiques (1988, 1992 et 1996) avant de céder à Sydney. Côté bleus, en 2008 à Pékin, c’est le Français Steeve Guénot qui fait sensation en remportant la médaille d’or en -66 kilos, la première de la France dans ces Jeux. Le même jour, son frère Christophe, remporte le bronze en -74 kilos. On espère que Mélonin Noumonvi, champion du monde en titre, connaîtra la même réussite en -85 kilos.

natation

Natation

natation

Course

Du samedi 6 au samedi 13 août

Les épreuves sont divisées par distance (50, 100, 200, 400, 800 et 1 500m) et style (nage libre, dos, brasse et papillon). En plus des épreuves individuelles, il y a des relais par équipes, dont chacune est composée de quatre nageurs. En tout, les nageurs se retrouvent sur 17 épreuves.

Depuis le début des Jeux modernes, les Etats-Unis dominent cette discipline sans partage (484 médailles total dont 214 en or) notamment grâce à l’homme-poisson Michael Phelps, 22 médailles (18 en or) ou encore Matt Biondi (8 médailles d’or). En 2016, on attend le sacre de Florent Manaudou sur 50m et/ou 100m libre en l’absence de Camille Muffat, championne olympique du 400 m nage libre en 2012, et trop vite disparue bien que retraitée des bassins au moment de sa mort tragique.

Natation en eau libre

Du lundi 15 au mardi 16 août

La natation en eau libre a fait ses débuts aux Jeux olympiques à Pékin en 2008, comme épreuve de natation course à part entière. Mais à compter de ces Jeux de Rio, la Fédération Internationale de Natation (FINA) a décidé de lui accorder le statut de discipline indépendante.

Les nageurs s’affrontent en eau libre -c’est-à-dire en mer ou en eau douce- où ils doivent boucler une distance de 10 kilomètres, dans un circuit prédéterminé. Avec Aurélie Muller et Axel Reymond, la France possède de grosse(s) chance(s) de médaille(s).

Natation synchronisée

Du dimanche 14 au mardi 16 août et du jeudi 18 au vendredi 19 août

L’épreuve est simple : des duos ou des équipes de huit nageurs font des présentations courtes en musique. Les juges évaluent différents aspects, dont la chorégraphie, la difficulté, la synchronisation et l´exécution des mouvements. Les nageuses perdent des points si elles tardent à entrer dans la piscine, si elles utilisent le fond pour l’impulsion ou si elles n’exécutent pas la partie obligatoire. Les épreuves en duo sont composées d’un programme imposé, technique, et d’un programme libre. La somme des deux notes va définir les duos admis à la phase finale.

La Russie n’a quasiment pas d’équivalent dans cette discipline. 4 fois en or de 2000 à 2012 sur l’épreuve par équipe, elle est également championne olympique en duo pendant la même période. La paire Davydova/Ermakova a réalisé le doublé tandis que la reine Natalia Ischenko a remporté 3 titres olympiques (1 en duo et 2 par équipes).

Plongeon

Du dimanche 7 au samedi 20 août

Les États-Unis ont longtemps dominé presque sans contestation le plongeon olympique jusqu'au début des années 1980 et l'apparition des sportifs chinois. Ces derniers, avec 59 médailles (dont 33 en or), restent cependant à bonne distance des plongeurs américains en tête du tableau des médailles avec 135 médailles (plus de 40 % du total des médailles distribuées depuis 1904).

Preuve du renouveau chinois, la plongeuse Fu Mingxia, qui a gagné l’or en 1992, 1996 et 2000, suivie de près par sa compatriote Guo Jingjing championne olympique en 2004 et 2008.

Water-polo

Du samedi 6 au samedi 20 août

À ses débuts, le water-polo ressemblait au polo équestre, avec des tonneaux flottants faisant office de chevaux. Par la suite, il s’est mué en une sorte de « rugby dans l’eau », selon la définition donnée par les Britanniques. Le ballon utilisé est un exemple de l´évolution constante de la discipline. Au début, il était fait en caoutchouc vulcanisé importé de l´Inde. Il est ensuite remplacé par un ballon en cuir, qui s’engorgeait d’eau et devenait encore plus lourd durant les matches. Le modèle actuel en caoutchouc, n´a été adopté officiellement qu´en 1956, aux Jeux de Melbourne.

Les fans absolus de water-polo se souviennent de la génération en or hongroise qui a remporté le titre olympique de 2000 à 2008. C’est cette même Hongrie qui domine le classement des médailles avec 15 breloques (9 en or) devant la Grande Bretagne et ses 4 seules médailles d’or.

pentathlon moderne

Pentathlon moderne

pentathlon moderne

Du jeudi 18 au samedi 20 août

Le pentathlon moderne est réservé aux hommes jusqu’aux Jeux de Sydney de 2000, marquant l’admission des femmes. D’autres changements sont introduits dans le but d’attirer le public : jusqu’en 1980, le pentathlon se déroulait sur cinq journées, avec une épreuve quotidienne. Désormais, toutes les épreuves – l’escrime, la natation, l’équitation et l’épreuve combinée (course et tir) – se jouent en un seul jour.

A ce jeu-là, la Hongrie et la Suède dominent le classement total des médailles avec 22 breloques pour le premier et 21 pour le second.

rugby

Rugby

rugby

Du samedi 6 au jeudi 11 août

Enfin, il était temps ! On le sait depuis 2009, le rugby va réintégrer les Jeux Olympiques. Mais la version courte du rugby, celle à 7, qui implique beaucoup d’espaces et donc beaucoup de vitesse. En somme, du spectacle en continu pour un public brésilien sûrement débutant dans cette discipline.

Le Baron de Coubertin, admirateur de l´éthique et de l´esprit d´équipe de ce sport, a toujours défendu l’entrée du rugby au programme Olympique. Mais le départ du Baron de la présidence du Comité International Olympique (CIO) en 1925 signa le retrait du rugby des Jeux.

Pour 2016 on connaît déjà les qualifiés et les prétendants possibles au trône suprême : la France emmenée par sa pépite Virimi Vakatawa, les rapides fidjiens, les Etats-Unis et son joueur supersonique Carlin Isles, et enfin la Nouvelle Zélande et ses stars championnes du monde à 15.

Sports Equestres

Sports Equestres

Sports Equestres

Dressage

Du mercredi 10 au vendredi 12 août et le lundi 15 août

L’épreuve de dressage sert à évaluer l’évolution du couple formé par le cavalier et sa monture, ainsi que la capacité du cheval à répondre aux ordres reçus et à exécuter des figures spécifiques. Le principal critère d’évaluation est la soumission de la monture au cavalier (même le port de tête du cheval est pris en compte). Le vainqueur est celui qui obtient le meilleur score, avec des notes entre zéro et dix.

Durant la présentation, le cavalier ne peut émettre aucun son. Les erreurs de parcours sont signalées par une cloche, et le nombre de points perdus est proportionnel au nombre de fautes. Ainsi, une première faute est pénalisée par deux points, une deuxième par quatre, et ainsi de suite.

La légende de ce sport est la Néerlandaise Anky van Grunsven, qui domine l’Histoire de la discipline avec 9 médailles aux JO dont 3 en or, à ses débuts en 1992 jusqu’en 2012, année de sa dernière médaille.

Concours complet

Du samedi 6 au mardi 9 août

Disputé individuellement et par équipes, le concours complet est considéré comme un « triathlon » équestre car il réunit des épreuves de dressage, de saut d´obstacles et de cross. L’épreuve se déroule sur plus d’une journée et exige du couple force, résistance, l´équilibre et concentration.

Les points de pénalité sont comptabilisés tout au long de l’épreuve, le vainqueur étant celui qui obtiendra le moins de pénalités. Chaque équipe est composée de cinq participants et les deux plus mauvais résultats sont effacés.

Depuis 2008, l’Allemagne domine largement le dressage par équipes, emmenée par le champion en titre en individuel Michael Jung.

Sauts d’obstacles

Le dimanche 14 août, du mardi 16 au jeudi 17 août et vendredi 19 août

Le saut d’obstacles consiste à enchaîner, dans le temps le plus court, un parcours avec 8 à 12 obstacles, y compris des barrières, des portes et des fossés. Si le concurrent renverse des obstacles ou dévie de la trajectoire, ou bien encore s’il dépasse le temps imparti, des pénalités sont imputées au score final. L’épreuve individuelle se déroule en cinq étapes, toutes éliminatoires, et les 20 meilleurs cavaliers s’affrontent pour les médailles en deux tours, appelés Finale A et Finale B. Celui qui réalise la meilleure performance dans les deux épreuves est sacré vainqueur. Si deux ou plusieurs participants ne commettent pas de faute, tous deux retournent sur la piste pour se départager.

Enfin, concernant la compétition par équipes, elle compte deux étapes et seuls les huit meilleurs continuent jusqu´à la fin. Chaque équipe est composée de 4 cavaliers et d’un réserviste.

Le meilleur espoir français de saut d’obstacles sera Kévin Staut, dans le Top 12 mondial depuis 2009 sans interruption. Un record !

taekwondo

Taekwondo

taekwondo

Du mercredi 17 au samedi 20 août

Le taekwondo est un art martial originaire de Corée. Son nom signifie « la voie du pied et du poing ». Le sport est l’un des deux arts martiaux asiatiques au programme olympique, l´autre étant le judo. Le taekwondo a été présenté en tant que sport de démonstration pendant les Jeux de Séoul en 1988 et à Barcelone en 1992.

Ce n´est qu´en 2000, lors des Jeux de Sydney, qu´il devient sport olympique. Lors d’un combat, l´objectif est de frapper le tronc de l’adversaire avec des coups de pied et de poing dans les parties bleues et rouges (plastrons). Un coup de pied vaut un point ou deux, dans le cas d’un coup de pied circulaire. Un coup de poing vaut seulement un point.

Au classement des médailles, la logique est respectée avec la Corée du Sud en tête avec 14 médailles dont 10 en or. Côté Français, Pascal Gentil avait ramené deux magnifiques médailles de bronze en 2000 et 2004. Sans oublier l’inoxydable Gwladys Epangue, encore là à Rio.

tennis

Tennis

tennis

Du samedi 6 au dimanche 14 août

Serait-ce des Jeux Olympiques pour Roger Federer ? Seul titre lui manquant à son immense palmarès, le Suisse va une nouvelle fois essayer d’accrocher l’or en individuel après son échec face à Andy Murray à Londres. Engagé également en double avec Stanislas Wawrinka et en double mixte avec Martina Hingis, Federer mise beaucoup sur ces Jeux de Rio. Seul bémol, la participation du monstrueux serbe Novak Djokovic, intouchable numéro 1 mondial, et de Rafael Nadal, vainqueur en 2008 du titre olympique.

Enfin, quelques précisions sur les règles du tennis au JO. Les matches se jouent au meilleur des trois sets – à l´exception de la finale du simple masculin, jouée au meilleur des cinq sets. Dans les doubles mixtes, si le match est à égalité 1/1, il y a un tie-break en dix points. Ce format plus court pourrait jouer en faveur de Roger Federer.

tennis de table

Tennis de table

tennis de table

Du samedi 6 au mercredi 17 août

Le tennis de table a surgi vers 1880 en Angleterre comme jeu d´après-dîner des familles aisées, une alternative au tennis sur herbe. Les équipements étaient alors sommaires et improvisés : des piles de livres servaient de filet, le ballon était une partie arrondie d´une bouteille de champagne et les couvercles des caisses de cigares faisaient office de raquettes. Les matches en simple sont disputés au meilleur des 7 manches – celui qui remporte quatre manches gagne – tandis que dans les compétitions par équipes, d’un maximum de trois participants par équipe, il y a quatre manches en simple et une en double, tous au meilleur de cinq manches.

Evidemment, les pays asiatiques dominent outrageusement le classement des médailles avec 47 pour la Chine (24 en or) et 18 pour la Corée du Sud dont 3 « seulement » en or. Le meilleur pongiste français de l’Histoire reste Jean-Philippe Gatien en 1992 et sa médaille d’argent barcelonaise.

triathlon

Triathlon

triathlon

Le jeudi 16 et le samedi 20 août

Né dans les années 1970 aux Etats-Unis, le triathlon consiste à enchaîner dans cet ordre la natation, le vélo et la course à pied. Sportifs un peu moyens dans chaque discipline au tout début, aujourd’hui, les triathlètes sont des athlètes d’exception dont le niveau dans une discipline est souvent de calibre mondial. C’est dire le niveau.

Durant un triathlon, les triathlètes sont sanctionnés (réduction du temps sur le chrono final) s’ils n’ôtent pas leur casque de vélo au bon moment, où ne descendent pas de vélo à l’endroit requis. Pendant une épreuve, ils ne peuvent pas non plus recevoir d’aide extérieure, à l´exception de celle des volontaires qui distribuent de l´eau tout au long du parcours.

L’histoire fut particulièrement belle pour le Canadien Simon Whitfield vainqueur en 2000 et vice-champion huit ans plus tard à Pékin. Histoire similaire pour l’Australien Bevan Docherty, argenté en 2004 et 3e en 2008.

tir

Tir

tir

Du samedi 6 au dimanche 14 août

Aux Jeux Olympiques, trois types d´armes sont utilisés. Dans les compétitions à la carabine et au pistolet, les concurrents doivent atteindre une cible divisée en dix circonférences, à une distance de 10, 25 ou 50 mètres. Les athlètes doivent tirer debout, agenouillés ou allongés en fonction de la distance. Avec le skeet, les tireurs visent des cibles mouvantes, des plateaux d’argile lancés au-dessus et devant eux.

Un classement des médailles dominé depuis 1896 par les Etats-Unis avec 108 récompenses (54 en or) loin devant la Chine et ses 49 breloques (21 en or).

Tir à l'arc

Tir à l'arc

Tir à l'arc

Du samedi 6 au vendredi 12 août

Le tir à l´arc compte des épreuves individuelles et par équipes (composée de trois archers). L´objectif est simple : atteindre le plus près possible le centre d’une cible située à une distance de 70 mètres et ayant 1,22 mètre de diamètre. La vitesse des flèches peut atteindre les 240 km/h (!), exigeant ainsi de l’archer une grande précision ainsi que de la force aux épaules, de la flexibilité musculaire, une bonne visée et surtout, de la tranquillité.

Cette discipline est nettement dominée par la Corée du Sud (19 médailles d’or), les Etats-Unis (14), la Belgique (11) et la France (6). L’essentiel des médailles pour les pays européens ont été glanées lors de la période d’avant-guerre.

voile

Voile

voile

Du lundi 8 au jeudi 18 août

Chaque épreuve olympique (il y en a 10) est divisée en une série de régates pour lesquelles des points sont attribués en fonction de la position d´arrivée des bateaux. A chaque régate, le vainqueur gagne un point, celui qui arrive en deuxième place en gagne deux, et ainsi de suite. Ces points sont additionnés et les dix meilleurs placés participent de la régate finale (Medal Race). Contrairement à la majorité des compétitions, le champion est l´individu, ou l´équipe, avec le moins de points.

Outre le Danois Paul Elvström quadruple médaillé d’or, Ben Ainslie est le seul à être monté cinq fois sur les podiums en cinq Jeux Olympiques avec les Brésiliens Torben Grael et Robert Scheidt. Le Britannique a remporté l’argent en 1996 et l’or en 2000 en Laser (nom de planche à voile) avant de prendre 18 kilos et remporter trois fois l’or en classe Finn (2004, 2008 et 2012). What else ?

volley-ball

Volley-ball

volley-ball

Du samedi 6 au dimanche 21 août

Le volleyball a été créé en 1895, dans le Massachusetts, aux États-Unis, par William Morgan, comme alternative pour les personnes âgées qui ne pouvaient pas supporter le contact physique constant du basketball. Un clin d’œil de l’histoire puisque le basket avait été inventé dans la même université quelques années auparavant !

Le sport s'appelait à l'origine « Mintonette », mais on remarqua que les joueurs volleyaient le ballon par-dessus le filet et c’est ainsi que le sport a été rebaptisé volleyball. Etant donné que le format de qualification pour les JO est des plus compliqué, rassurons-nous avec le format en compétition nettement simplifié. Le format de l’épreuve de Volleyball aux Jeux Olympiques est de 12 participants divisés en deux groupes. Les quatre meilleurs de chaque groupe avancent à l´étape éliminatoire et les perdants des demi-finales se disputent la médaille de bronze. Malgré son titre européen et sa victoire en Ligue mondiale, la France est toujours dans l’attente de sa qualification olympique.

Volley-ball de plage

Du samedi 6 au jeudi 18 août

Dans les années 50, le premier circuit de volleyball de plage se tient sur cinq plages californiennes. Durant la décennie suivante, sa popularité est telle que même le président Kennedy et les Beatles assistent à des matches ! À compter de 1975, avec l’arrivée des sponsors, le sport connaît alors un développement professionnel.

Le volleyball de plage fait ses débuts olympiques aux Jeux de 1996 à Atlanta, avec des épreuves masculines et féminines. Petite différence avec le volleyball dans le comptage des points puisqu’il faut 21 points pour gagner les deux premiers sets et 15 points pour gagner le set décisif.

Depuis Athènes 2004, la victoire n’a jamais échappé aux Américaines Kerri Walsh et Misty May, triple championnes olympiques donc, mais aujourd’hui retraitées. Chez les hommes, ce ne sont ni des Américains, ni des Cubains et ni des Brésiliens champion en titre mais les Allemands Julius Brink- Jonas Reckermann qui tenteront de conserver leur couronne.