En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La cocaïne est interdite en compétition, mais nullement à l’entraînement.
 

Dans un ouvrage à paraitre mercredi (« Sexe, drogue et natation », Amaury Leveaux a mis le feu aux poudres en affirmant que de nombreux nageurs de l’équipe de France ont eu recours à de la cocaïne. A des fins sportives ou uniquement festives. Président de l'Agence Française de lutte contre le dopage (AFLD), Bruno Genevois fait le point sur la législation en vigueur, et les paradoxes du système.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire