En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les sites olympiques de 2004 ont été les premiers touchés par la crise.
 

Dimanche, la Grèce a dit « non » au plan de sauvetage de ses créanciers. Une énième mesure pour tenter juguler de la crise économique et sociale dans laquelle le pays est englué depuis plusieurs années. Une crise que les experts datent de 2007 mais dont la genèse de situe en 2004, liée à la gestion calamiteuse des infrastructures après les JO d’Athènes. Et aujourd’hui, la plupart des sites olympiques sont rongés par la rouille et les herbes folles.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC Sport

Newsletter RMC Sport

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire