En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Imanol Harinordoquy et les Biarrots ont l'habitude de jouer leurs grosses affiches de l'autre côté de la frontière
 

En raison d’enceintes trop petites pour l’ERC, Biarritz jouera son quart de finale contre Toulouse à Saint-Sébastien, alors que Perpignan « accueillera » Toulon à Barcelone. Des délocalisations « identitaires » qui rapportent gros.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC Sport

Newsletter RMC Sport

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Vive la différence
    Vive la différence     

    Vive l'Europe des régions, la tolérance, l'empathie et le respect des valeurs d'autrui!

  • BJP34
    BJP34     

    Il est inadmissible d'admettre que les matchs soient disputées dans un pays étranger aux clubs concernés.
    Si les basques Français de Biarritz ou Bayonne se sentent plus Basques Espagnoles de même pour les catalans de Perpignan alors ils ont qu'a aller jouer dans le championnat de ce pays. D'autant et c'est le comble qu'ils sont basques ou catalans comme moi je suis esquimaux.

Votre réponse
Postez un commentaire