En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La charge d'effort oblige le XV de France de Maxime Mermoz à recourir aux compléments alimentaires pour leur préparation à la Coupe du monde
 

La FFR et les autorités antidopage vont prochainement se rencontrer pour évoquer la préparation du XV de France à la Coupe du monde. Au cœur des débats, des compléments alimentaires de plus en plus utilisés. Et de plus en plus exposés aux risques de contamination. Enquête.

Inscrivez-vous à la Newsletter RMC Sport

Newsletter RMC Sport

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Dorian Picard
    Dorian Picard     

    Autant pour moi, je ne me rappelais pas que Wall protect etait un label, je pensais que vous etiez une marque de complement.
    Je ne suis aucunement oppose a ce qu'il y ai un label, comme je vous l'ai dit je suis en partie d'accord avec les bien fondés car je pense qu'il faudrai rendre les choses plus omogene.
    Sauf que je trouve que comment dire, la facon de communiquer sur ce label est mal explique au grand public car pour eux a leur yeux pour en avoir eu la remarque, si il n'y pas ce label c'est que le produit est dopants!
    C'est en ca que j'appele cela une fumisterie ! meme si j'approuve votre label. De plus il suffit de lire l'article pour le voir. Si on n'a pas le label Wall protect, les marques sont en quelque sorte mis au banc des accusés ! meme si elle sont certifie non dopant ( produit teste par la marque).
    Secondo, des sportifs qui ont pris un complement dont la molecule etait interdite exemple que vous avez cites auparavant, c'est vrai ca peut arriver qu'il y ai une confusion, erreur etc alors que la substance est autorise a la commercialisation mais Je trouve que souvant les sportifs passent positif sur des substances uniquement accesible sur ordonnance par exemple le deca durabolin, la testosterone, le boldon ou des pro hormones pures ! et les athletes invoquent les complements!!Je parle des steroids et hormones pure et dure. Je doute enormement que les produits soit contamines par se genre de molecules, que l'athlete ne savait pas que la methylhexaneamine etait interdite alors que commercialise et en vente libre, je vous l'accorde mais apres faut pas prendre les gens pour des imbeciles.

  • Dorian Martinez
    Dorian Martinez     

    Monsieur Picard,

    je suis heureux d'apprendre que nous sommes d'accord sur la complexité de la législation antidopage dont la mouvante Liste des Interdictions fait office de Loi. Dura Lex, Sed Lex. Il est également intéressant de lire qu'au final, vous pensez au bien fondé de notre démarche. Vous dites ne pas prétendre qualifier le label de "supercherie". Je suis en revanche peiné de ne pas avoir réussi à vous expliquer que WALL-Protect est un label de protection antidopage à usage de tous les sportifs et dont le but est de décrypter la complexité de la législation antidopage. Par conséquent, nous ne vendons pas de produits et nos clients ne sont pas comme vous le prétendez le "grand public". Ce dernier est celui des metteurs en marché qui nous font confiance dans l'optique de présenter une protection et une transparence envers les sportifs amateurs et professionnels (français ou étrangers) qui font le choix de se complémenter dans leur pratique sportive. La facilité aurait voulu qu'ils choisissent de s'auto-labelliser...

    Ainsi, nous ne voyons pas de "fumisterie" à protéger des sportifs dont le manque d'information, de formation médicale mais également l'automédication, l'inadvertance, la naïveté voire les erreurs de prescription sont malheureusement une réalité aujourd'hui. Il convient d'éviter les pièges. Le pictogramme du label WALL-Protect est ainsi un repère simple pour repérer les compléments sains et sûrs.

    Cordialement.
    Dorian Martinez

  • Dorian Picard
    Dorian Picard     

    Vous etes tres doué en communication car vous reformulez a votre facon mon argumentaire qui au final veut dire exactement la meme chose!
    Je precise " par definition ces produits ne doivent pas etre dopant !!! sauf que le reglement anti dopage a des specificites " il faut mettre l'ensemble de l'argumentaire.
    Des produits autorises puis interdit puis de nouveau autorise, y'en a une liste enorme pseudo-ephedrine, caffeine etc.
    "cette substance n’est plus interdite depuis le 1er janvier 2004 "
    Comme vous dites pour la caffeine " Elle est désormais «sous surveillance» et ne peut en aucun cas (ni même pendant les compétitions) positiver un contrôle antidopage." donc elle bien ete interdite a un moment !!

    Vous parlez du Citrus auaurantium ou methylhexaneamine, et vous precisez que se sont des substance dopantes, et comme beaucoup de molecules elles seront de nouveau autorises surement, et en attendant le grand public verra ces complements comme dopants ! et ne sera pas faire la distinction entre interdiction par precaution, dopants pure etc.

    La plus part de vos clients c'est le grand public ! car des sportifs de haut niveau ca court pas non plus les rues et je pense que vous realisez le plus grand de votre chiffre d'affaire avec le grand public


    Vous jouez beaucoup sur les mots en tout cas et mes propos sont aucunement diffamatoire ! il le serai si je pretendais que le label que vous avez crée est une supercherie et que en verite vos produits serai dopant,ce que je n'ai en aucun cas pretendu, j'ai critique votre approche commercial qui joue sur la naivete et le manque d'information des gens.

  • Dorian Martinez
    Dorian Martinez     

    En ce qui concerne les références de l’étude citée, elle sont disponibles en cliquant sur le lien suivant : http://www.scribd.com/doc/50933639/Untitled.

  • Dorian Martinez
    Dorian Martinez     

    Cher Monsieur,
    Votre intervention quelque peu agressive et diffamatoire a au moins la vertu pédagogique de nous permettre de clarifier certains points :

    Nous avons créé le label WALL-Protect (en 2005) pour protéger les sportifs des risques de dopage par inadvertance. Au delà des risques de contamination, certains compléments alimentaires sont mis sur le marché avec une composition pouvant positiver un contrôle antidopage. Dans la plupart des cas, ces produits sont tout à fait conformes à la règlementation européenne. En revanche, il revient au sportif de s’assurer que le produit ne contienne pas de substances interdites par l’Agence Mondiale Antidopage. Par exemple, un complément alimentaire à base de citrus aurantium, ingrédient autorisé par la règlementation, est susceptible de positiver un contrôle antidopage à cause d'un de ses composants, l’octopamine, qui est interdite depuis janvier 2006. Les industriels ont tout à fait le droit d’utiliser cette substance mais les sportifs, de par leur statut particulier, doivent impérativement veiller à ce qu’elle ne «pénètre pas dans leur organisme !» Avec ce seul exemple, votre argument «par définition ces produits ne doivent pas être dopants !!!» tombe à l’eau. La réalité est plus complexe.

    En ce qui concerne la caféine, sachez Monsieur que cette substance n’est plus interdite depuis le 1er janvier 2004 (Agence Mondiale Antidopage) et depuis le 24 avril 2004 (en France par décret) pour les sportifs. Elle est désormais «sous surveillance» et ne peut en aucun cas (ni même pendant les compétitions) positiver un contrôle antidopage.

    En ce qui concerne les références de l’étude citée, elle sont disponibles en cliquant sur le lien suivant : http://www.scribd.com/doc/50933639/Untitled.

    Pour conclure, même si nous vous concédons que la législation antidopage est complexe et évolutive, nous constatons qu’il est toujours dangereux d’aborder le sujet du dopage avec amateurisme*. C’est la raison pour laquelle notre équipe d’experts est pluridisciplinaire et que l’ensemble de nos activités sont elle-mêmes certifiées ISO 9001.

    Enfin, dans un monde où certains réfléchissent chaque jour aux différents moyens de tricher, nous sommes fiers d’avoir créé une entreprise innovante dont l’objectif consiste à protéger et informer les sportifs: http://www.youtube.com/watch?v=jxHJ2EL7aMg

    Cordialement
    Dorian Martinez
    Fondateur du label WALL-Protect

    *Le dernier sportif dont le contrôle antidopage a été médiatisé est le tennisman américain Robert Kendrick (105ème joueur mondial). Il a été contrôlé positif lors du tournoi de Roland-Garros 2011après avoir consommé un complément alimentaire à base de methylhexaneamine, un stimulant interdit depuis l’année dernière par l’AMA . S’il n’avait eu recours qu’à des compléments alimentaires labellisés WALL-Protect, cette «mésaventure» ne lui serait jamais arrivée !

  • Dorian Picard
    Dorian Picard     

    Cher Monsieur, Wall protect qu'elle fumisterie !!! ce n'est que de la poudre aux yeux pour faire du buisness et jouer sur la meconnaissance du grand public ( francais surtout) en terme de suplements et du dopage.
    Un complement alimentaire doit avoir une autorisation et repondre aux lois francaise et europenne et la repression des fraudes fait un bon boulot car on ne peut pas vendre n'importe quoi !!! par definition ces produits ne doivent pas etre dopant !!! sauf que le reglement anti dopage a des specificites comme les substance interdites juste avant la compet mais qu'on peut utiliser pendant les entrainements. Exemple la caffeine, si je dis pas de betise, il est interdit aux athletes d'ingerer une trop grande quantite de caffeine le jour de la compet !! est que vous allez dire que tous les complements contenant de la caffeine sont dopants !!!!
    Secondo, vous et d'autres parlez toujours de cette fameuse etude evoque plus haut pour vous faire de la pub et denigrer les autres marques sauf que comme la precise Mr Gundill, impossible a ce la procurer !!! et quand on la demande aux personnes qui en parlent, on ne peut nous la fourniere!
    On parle de contamination ! une contamination est en generale une dose faible ! pour passer positif a un test anti dopage il y a une dose minimum a prendre " voir posologie sur le dopage" ! donc comment des traces peuvent vous faire passer positif ?

  • Mr mouton
    Mr mouton     

    Dans le cyclisme et le body les gens sont tous automatiquement des dopés. Dans le rugby et le foot les sportifs sont dopés "à l'insu de leur plein gré" par des compléments alimentaires contaminés :) .
    Bizarre cette diffèrence de traitement médiatique entre le sports. Les enjeux financiers ne sont certainements pas les mêmes CQFD.
    Et au fait quel serait l'intéret de firmes vendant ces produits d'y inclure des anabo (bien plus cher à produire au gramme qu'un complément "sain") puisqu'inévitablement la marge bénéficiaire serait plus faible. Et qu'on ne me dise pas le supplément marche mieux il sera donc plus acheté car logiquement ce supplément sera retiré du marché à moyen ou long terme avant que le bouche à oreille ne fasse effet et la marque perdra l'ensemble de plusiseurs marchés nationaux pour toute sa gamme de produits.
    J'ajouterais que c'est vraiment pas de pot pour nos rugbymans de tomber sur des produits contaminés alors que le marché d'après vos chiffres contient 75% de produits sains (25% d'échantillons contaminés) qui plus ets quand de nombreuses marques de compléments fournissent des test réalisés par des labos indépendants certifiant la conforminté de leurs produits. :)

  • Michael Gundill
    Michael Gundill     

    Bonjour

    Je voudrais des précisions sur cette publication scientifique de Petroczi ayant cherché le journal en question, la bio de l'auteur, medline et google scholar, je suis incapable de la trouver.
    merci d'avance

  • UHSSEBBRUNO
    UHSSEBBRUNO     

    Bonjour,
    Juste pour signaler à l'auteur de l'article que je ne suis pas un homme sandwich, mais plutôt,créateur et actionnaire de la société UHS....
    D'autre part nos produits sont garantis antidopages par WALL protect pour éviter tous problèmes de contamination...

    Cordialement,

    Sébastien Bruno,

  • le bayonnais
    le bayonnais     

    je pansse qui vont réussir bonne chance a tous

Votre réponse
Postez un commentaire