Renaud Lavillenie et son frère Valentin
 

Les troubles qui agitent la Fédération française d’athlétisme (FFA) inquiètent beaucoup les athlètes français à neuf mois des JO. Une poignée d’entre eux a lancé un appel au calme.

 

Votre opinion

Postez un commentaire