RMC Sport

Quesnel : « La sanction est dure mais justifiée »

Peugeot

Peugeot - -

Après l’abandon des trois Peugeot 908 à l’occasion de la 78e édition des 24 Heures du Mans, Olivier Quesnel, le patron de l’écurie française se montrait quelque peu fataliste mais pas abattu : « On a fait tout ce qu’il fallait mais cela n’a pas suffit, soupire le patron de Peugeot Sport. La sanction est tombée et elle est dure mais justifiée. On avait choisi de passer ou de casser. Ça a cassé même si on s’est bien défendu. Dès demain (lundi), on va travailler encore plus et on sera encore plus fort en 2011. »

SO