RMC Sport

Despres : « On n’est pas habitué à l’altitude »

Cyril Despres

Cyril Despres - -

Cyril Despres, le pilote français engagé sur le Dakar 2011, estime que l’altitude rencontrée à certains endroits du tracé complique la tâche des concurrents. « Arrivé à 4800 m pour traverser entre l’Argentine et le Chili, il faisait froid. On nous avait annoncé 0 degré. Il a fait moins, explique-t-il. Pendant une demi-heure, je n’ai pas pu boire. J’ai avalé quelques petits morceaux de glaçon et c’est passé. J’ai attendu de repasser du côté chilien pour me réchauffer. Physiquement, l’altitude se ressent. Notamment au niveau des jambes. On n’est pas habitué à ces altitudes. »

A.A.