Le biathlète russe Anton Shipulin lors de la poursuite au Grand-Bornard, le 16 décembre 2017
 

Impliqués dans des affaires de dopage, ils ne feront pas partie de la délégation russe autorisée à concourir sous le drapeau du CIO.  

 

Votre opinion

Postez un commentaire