Mis à jour le
Samir Nasri, le 1er septembre 2016, à Séville
 

Samir Nasri risque une suspension alors que l'UEFA va poursuivre sa procédure à la suite du refus d'accorder rétroactivement au milieu de terrain une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (AUT) pour des injections de vitamines.

 

Votre opinion

Postez un commentaire